vendredi 24 juin 2022

Melkus RS2000 GTS - 2012











Melkus est une marque d'automobiles de sport créée en 1956 par Heinz Melkus dont le siège social était situé à Dresde en Allemagne de l'Est. Au cœur de son histoire la plus sombre, l’industrie automobile de l’Allemagne de l’Est ne fût pas des plus fascinantes, les Trabant et autres Wartburg pétaradaient et enfumaient les rues sombres d’un pays ravagé par ses dirigeants. Lors de la réunification allemande en 1989, l'usine fut rattachée à BMW ....





Pourtant, ce constat économique alarmant d'après guerre a eu pour conséquence bénéfique de pousser certains entrepreneurs dynamiques à la créativité. Ainsi Heinz Melkus, passionné de course automobile, et malgré un climat communiste peu propice à une marque de sport, réussit tout de même à réaliser le rêve de beaucoup à l’époque, à l’Est comme à l’Ouest, créer sa propre marque automobile et de sport qui plus est. Ainsi fût créée la toute première Melkus, la RS1000, qui cubait, comme son nom l’indiquait, seulement 1.000 cm³. Mais ce petit trois cylindres 2 temps d’origine Wartburg n’avait qu’une caisse de moins de 700 kg à propulser ....





La Melkus RS1000 malgré ses portes en ailes de mouette dites papillon n'en était pas moins une sorte de légende, par la force des choses de simplicité spartiate, ce qui tombait bien pour une voiture de sport. Après la chute du mur de Berlin, et après avoir réussi une reconversion prospère dans la vente de BMW et de Lotus, Melkus Sportwagen décida de faire renaître la marque avec une Melkus RS2000 GTS, interprétation moderne de l'ancienne version précédent ....





Entre 1969 et 1980, Heinz Melkus réussira à produire 101 voitures de sport, soit 101 exemplaires de la Melkus RS1000 c’est dire le peu de profondeur du marché du Comecon, cette organisation d'entraide économique entre différents pays communiste, en matière d’automobile sportive. Heureusement, notre courageux entrepreneur n’avait pas besoin de vendre beaucoup de voitures pour vivre car par la magie du communisme, Melkus disposait d’un monopole en RDA, celui des écoles de pilotages. Son activité principale lui permettait donc d’entretenir son entreprise. Il dut cependant s’arrêter en 80 faute de clients mais aussi de pièces à cause de la chute du mur ....





Vingt ans après, en 2006, le fils, Peter Melkus, décide de faire renaître la gloire familiale en relançant la marque. Une toute nouvelle société Melkus Wagen est créée, et présente en 2009 à Francfort la nouvelle Melkus RS2000 GTS. A l’heure actuelle, 2 versions figurent au catalogue : les RS2000 GT et GTS et une série spéciale et très limitée à seulement 5 exemplaires de la RS2000, la Black Edition qui se distingue simplement par des finitions un peu plus luxueuses ....





L'actuelle Melkus RS2000 GTS revendique maintenant fièrement un autre pedigree et une autre nationalité. Germanique, racée et engagée en compétition contre des Ginetta, entres autres, la RS2000 se vend via deux finitions, GT et GTS, la dernière permettant légèrement plus d’options sur une dotation d’origine déjà bien fournie. Au programme, un châssis tubulaire, une caisse en fibre de verre, alu et carbone, des portières en aile de mouette, et seulement 950 kg, un look qu’on dirait vraiment inspiré par Lotus, au final tout pour plaire ....





Pour ce qui est du design, la Melkus RS2000 GTS ressemble assez à une Lotus Exige. Mais elle a une particularité très « allemande », ses portes dites « papillon », comme sur une Mercedes 300 SL Pagode qui la distingue immanquablement. L'habitacle intérieur propose des sièges recouverts de cuir et un ciel de toit en Alcantara. De plus, divers inserts en carbone agrémentent l’habitacle. Le degré de finition est même poussé plus loin avec un système radio Hifi de haut niveau avec une fonction navigation intégrée, la climatisation, et des parements en carbone ou en alu et toute la gamme de personnalisation qu’un artisan est en mesure d’offrir aux clients ....





Pour ce qui est de la motorisation de la superbe Melkus RS2000 GTS, le constructeur cache volontairement la provenance de son moteur, Toyota ? Opel ? VW ? Honda ? Placé en position centrale arrière, ce moteur est un 4 cylindres turbo suralimenté de 2 litres de cylindrée qui développe une puissance de 350 chevaux accouplé à une boite manuelle ou une automatique à double embrayage à six vitesses. Melkus annonce le 0 à 100 km/h en 4,5 s et une vitesse maximale de 270 km/h ....


Caractéristiques techniques :

  • Énergie : essence
  • Moteur : 4 cylindres Turbo
  • Cylindrée : 2000 cm3
  • Puissance : 350 chevaux
  • Vitesse : 270 km/h



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © Vroom - © Melkus
- © Carjager - © Caradisiac - © Gatsby





JPBlogAuto

vendredi 17 juin 2022

Emilia GT Veloce - 2022











La jeune entreprise allemande Emilia Auto basée à Hambourg est l'un de ces préparateurs très prisés comme par exemple AMG, Alpina ou Brabus qui œuvrent dans l'amélioration de véhicules plutôt premium déjà existants. Emilia pratique également la restauration de véhicules anciens mais aussi le "Restomod", ces voitures vintage qui sont remises au goût du jour pour leur faire bénéficier des technologies les plus modernes, comme les moteurs plus performants, l'électronique améliorée, les écrans digitaux, la climatisation, ou la sécurité générale ....





Le Restomod est une pratique plutôt récente consistant à transformer une voiture ancienne afin de la moderniser, soit avec des pièces mécaniques plus performantes ou plus résistantes, ou avec des éléments plus récents, tels qu'un écran tactile ou des feux à LED. Les objectifs sont divers, rendre le véhicule plus beau, plus confortable ou tout simplement plus performant. Parfois, les trois à la fois. Les marques spécialisées dans ce domaine sont de plus en plus nombreuses, telles que la firme Emilia Auto ....





Après avoir appâté le chaland avec des esquisses de la superbe Emilia GT Veloce diffusées dans les médias et sur les réseaux sociaux, les premières prises de commandes ont rapidement afflué de la part d’une richissime clientèle auprès du constructeur Emilia Auto qui avait annoncé son intention de refaire une Alfa Romeo classique basée sur la mythique Alfa Romeo Giulia GTV des années 60 et 70 dessinée par le célèbre designer Bertone ....





Alors que cette superbe Emilia GT Veloce se révèle plus que désirable, notamment dans ce choix de teintes vert anglais ou rouge qui lui vont à merveille, elle n'est pas sans rappeler le modèle original vintage qui avait emballé les passionnés d'automobiles dans les années 60/70. Reprenant les lignes générales de la version originelle, cette nouvelle création, s'en distingue toutefois par des éléments bien spécifiques mais par petites touches discrètes, de petits détails imposés par le modernisme du concept Restomod ....





Le capot et la calandre de cette Emilia GT Veloce sont directement inspirés de l'Alfa Romeo GT. Le look est ancré dans la tradition du modèle, mais quelques détails de modernité apparaissent comme avec les blocs optiques à LED qui, à l'avant, conservent leur forme circulaire, tandis qu'à l'arrière, ils conservent leurs dimensions d'origine mais deviennent moins "lourds" sur le plan visuel. L'arrière est également caractérisé par un diffuseur en carbone d'où émergent deux sorties d'échappement circulaires en position centrale ....





Avec l’adoption du tout nouveau bloc moteur de la belle Emilia GT Veloce, la longueur totale de la voiture a été augmentée de 40 millimètres. Les prises d'air à l'avant du véhicule sont essentielles pour maintenir le moteur au frais, tandis que le constructeur affirme que les ouvertures de roue plus grandes aident également à gérer la température des freins. Sur le plan du style, Emilia Auto modernise la quasi-intégralité de la carrosserie pour doser au mieux l’esprit néo-rétro, sans oublier de peaufiner les détails à l’image des phares et feux à LED, de la calandre actualisée, tout comme les rétroviseurs ou encore les jantes de grand diamètre ....





Seuls les meilleurs matériaux sont utilisés dans l'insolite Emilia GT Veloce avec passion, style et soin. Les vrais connaisseurs le voient immédiatement : le cockpit au design original de l'ancienne Giulia GT se retrouve à l'identique dans l'Emilia GT Veloce, le style des années 1960 reprend vie. L’habitacle ne sera pas en reste, embarquant un système d’infodivertissement de 8,8″ assorti d’une caméra de recul. Les lignes claires et intemporelles, le cuir fin et les bois précieux rehaussent sensiblement l'intérieur visuellement. De plus, la climatisation comme vous en avez l'habitude de nos jours, des vitres et rétroviseurs électriques et une position assise parfaite même pour les personnes de grande taille dans les sièges baquets sport Recaro. Attendez-vous à un luxe moderne, mais pas superflu ....





Pour ce qui est de la motorisation de la superbe Emilia GT Veloce, le constructeur la équipée du moteur le plus puissant jamais développé par Alfa Romeo pour une voiture de route. C'est un moteur essence V6 Bi-Turbo léger tout aluminium de 2,9 litres de cylindrée de la Giulia Quadrifoglio qui développe 510 chevaux et 600 Nm de couple entre 2.500 et 5.000 tr/min. Toutes cette cavalerie est répartie entre les quatre roues, via une transmission intégrale et une boite automatique ZF à huit rapports ultra-rapide avec palettes de changement de vitesse au volant. Une boîte manuelle à six rapports sera aussi disponible. A noter que les mécaniciens ont également retravaillé le freinage, désormais signé Brembo, tandis qu'un nouveau différentiel électronique à glissement limité fait son apparition. Cette version est également équipée de la direction assistée adaptative et de l'antipatinage ....


Caractéristiques techniques :

  • Énergie : essence
  • Moteur : V6 Biturbo
  • Cylindrée : 2900 cm3
  • Puissance : 510 chevaux
  • Couple : 600 Nm



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © Emilia - © AlfaRomeo
- © Turbo - © MotorLegend - © AutoMoto





JPBlogAuto

- page 1 de 268