Mot-clé - Volkswagen

Fil des billets

vendredi 27 novembre 2020

One Automotive Groupe











OneAutomotive Groupe est une entreprise un peu spéciale dans le secteur de l'automobile. En effet cette nouvelle société est dirigée par les frère et sœur Elvira et Ignace Laenen de Geel, petite ville néerlandophone de Belgique située en Région flamande dans la province d'Anvers. Idéalement située en région Campine, cette société familiale d'importation d'automobile touche plusieurs pays européens comme la Hollande, la Belgique, l'Allemagne, le Luxembourg et la France ....





L’histoire de la société remonte à 1975 lorsque le père, M. Laenen, garagiste de son état, commence à vendre en région Campine des Subaru, marque japonaise encore assez méconnue à l'époque. Il n’a pas fallu longtemps avant que le garage Laenen se lance aussi dans l'importation et la vente de voitures neuves étrangères peu connues. Dés 1993, une autre étape est franchie dans le domaine de la distribution de marques avec Kia cette marque coréenne nouvellement arrivée dans le paysage automobile ou également la marque Malaisienne Proton. A partir de 1995, il vend également des véhicules Seat dont Volkswagen est devenu le partenaire industriel et commercial ....





A côté de leur garage, qui n’est plus lié à une marque en particulier, la famille a lancé OneAutomotive Groupe afin de se spécialiser dans l’importation de voitures chinoises. Il y a une vingtaine d’année, les premières voitures chinoises sont apparues sur le marché européen, mais celles-ci se sont vite avérées inaptes à concurrencer les marques indigènes et ce, d’autant plus que le marché européen est très exigeant. Depuis lors, les marques chinoises rattrapent doucement leur retard et commencent à se diffuser dans la vieille Europe, il était donc clair que la famille Laenen ne pouvait pas ignorer cet engouement automobile pour les productions de l’Empire du Milieu ....





Aprés avoir entendu parler de la marque BID qui a été choisie pour une flotte de taxi à Bruxelles, ou également de Thunder Power et sa petite Chloé, OneAutomotive Groupe se lance dans l’importation de DFSK et BAIC, deux marques chinoises qui continuent leur montée en puissance en Europe et qui sont donc dorénavant officiellement distribuée. Après une solide étude de marché, il s'est avéré que ces deux marques chinoises, pratiquement inconnues en Europe, produisent pourtant des millions de voitures chaque année sur leur marché intérieur. Le choix était donc décidé car il semble judicieux et prometteur ....





OneAutomotive Groupe, s'est aussi décidé sur ce choix car ce sont des constructeurs qui ont beaucoup à offrir malgré leur faible visibilité en Europe. BAIC détient 10 % des parts de Daimler AG et DFSK est actionnaire de PSA à hauteur de 14,7 %. Ces deux marques n’ont en fait rien de petits poucets. Elles ont notamment profité de la politique chinoise imposant aux constructeurs étrangers de former une joint-venture avec une marque locale pour entrer sur le marché chinois. BAIC Motors produit ainsi notamment des Hyundai et des Mercedes pour le marché chinois. DFSK de son côté est né en 2003 de la collaboration entre les groupes Sokon et Dongfeng Motors partenaire de PSA et Honda pour le marché chinois ....





Pour le moment, l’offre de OneAutomotive Groupe débute avec trois modèles thermiques : les DFSK Fengon (SUV coupé) et DFSK Glory 580 (SUV à 7 places) ainsi qu’avec le BAIC X55 (SUV moyen). Mais cette première vague sera très rapidement suivie par une avalanche de modèles électriques. On sait notamment déjà que le DFSK Serie 3 électrique équipé d’une intéressante batterie lithium-fer-phosphate de 54 kWh devrait vite arriver. Parallèlement, la demande de véhicules électriques augmente et ne fera que s’intensifier dans le futur car les grandes flottes devront délaisser le diesel. Dans ce cadre, pas moins de quatre véhicules électriques BAIC et DFSK seront proposés au cours des six prochains mois ....





L'objectif de OneAutomotive Groupe est de réduire les coûts et d’en faire profiter les clients. L'entreprise est soutenue dans ce sens par les marques qu'ils importent. Les voitures affichent des tarifs bas, sont bien équipées et reçoivent une garantie de 5 ans sans limitation de kilométrage. En outre, les constructeurs BAIC et DFSK sont vraiment ambitieux et fournissent et offrent de la qualité grâce à leur expérience, d’abord en tant qu’assembleur et maintenant en tant que véritable constructeurs. Chaque année, BAIC produit environ 2.250.000 voitures pour différentes marques automobiles et maintenant la marque dispose aussi de sa propre gamme. DFSK a été lancé en 2002 comme joint-venture entre Dongfeng et Sokon. Une grande partie de sa production ne concerne pas ses modèles propres, mais sont une conséquence de joint-ventures avec d’autres marques comme Honda, Nissan, Citroën, Peugeot, Renault et Kia ....






Sources : © Wikipédia - © Google Images - © Vroom
- © Link2fleet - © AutoMania




JPBlogAuto

jeudi 5 novembre 2020

Volkswagen Golf 8 TGI - 2020











La Volkswagen Golf est un modèle d'automobile lancé par VW en 1974 afin d'amener un véhicule compact de 3,705 mètres de long et à hayon sur le marché. Elle est le troisième modèle à traction de la marque et a était dessinée par Giorgetto Giugiaro, elle sort en 1974 et remporta immédiatement le succès avec 30 millions d'exemplaires tous modèles confondus. Produite en 3 portes, 5 portes, cabriolet, break, ou SUV, elle a était motorisé en essence, diésel, électrique, hybride et même récemment dans sa huitième génération au gaz ....





Officiellement présentée le jeudi 24 octobre 2019, la 8ème génération de la compacte allemande propose en effet une motorisation au gaz naturel. Sous le label TGI, cette nouvelle génération de la Volkswagen Golf reste fidèle à la technologie GNV (Gaz Naturel pour Véhicule). Pour ce gaz la firme allemande a choisi la formule technique du gaz GNC (Gaz Naturel Comprimé) qui offre des avantages comme une consommation de carburant réduite de seulement 4,3-4,1 kg de gaz naturel par 100 kilomètres avec des émissions de CO2 de seulement 117-111 g/km ....





La Volkswagen Golf TGI repose sur une version optimisée de la plateforme de la Golf 7, cette nouvelle Golf arbore des dimensions quasi identiques. Elle mesure 4 284 mm de long, 1 789 mm de large et 1 456 mm de haut pour un empattement de 2 636 mm. Côté design, les changements sont bien plus importants. Si la silhouette de cette nouvelle Golf se révèle proche de sa devancière, la face avant affiche une véritable rupture avec les 7 générations précédentes. Inédites, les optiques se révèlent beaucoup plus étirées. Elles sont complétées par une large bande à LED reliant les deux feux et par une calandre en nid d’abeille ....





A l’arrière, la Volkswagen Golf TGI se dote de nouveau feux et d’un monogramme portant son nom au milieu du hayon. Au final le design demeure reconnaissable et classique, malgré l’adjonction d’une nouvelle signature lumineuse et un pavillon légèrement rabaissé à l’arrière. La barre chromée de la calandre vient rejoindre la signature lumineuse à LED, conférant un regard froncé à la Golf. Les boucliers avant et arrière se restent pour leur part très discrets, mais quelques détails comme les rappels couleur carrosserie à l’avant égayent un peu la présentation autrement bien classique ....





Le profil de la Volkswagen Golf TGI est peut-être ce qui change le moins. A l’exception de la vitre arrière plus inclinée, la Golf 8 reprend quasi exactement la même silhouette que la 7, avec des passages de roue et des bas de caisse marqués. Finalement avec cette huitième génération, l’Allemande se veut plus technologique, un peu plus dynamique, mais toujours aussi statutaire. En somme, Volkswagen a choisi de conserver la même recette et de l’adapter plutôt que de changer de méthode au risque de perdre la fidèle clientèle d’habitués, on ne change pas une équipe qui gagne ....





L'habitacle intérieur de la Volkswagen Golf TGI offre une présentation radicalement repensée. C’est simple, la Golf 7 prend instantanément un gros coup de vieux dès qu’on a goûté à l’habitacle de la 8. La plupart des boutons disparaissent et la majorité des commandes devient tactile ou sensitive. Tout est très bien construit et ajusté, et les matériaux ne souffrent pas la critique. Le système multimédia est très fourni et paramétrable. Bien entendu, la Golf ne fait pas non plus l’impasse sur un combiné d’instrumentation digital qui offre plusieurs affichages différents suivant que l’on veuille mettre en avant des informations comme le GPS, les compteurs ou encore l’ordinateur de bord ....





Sous le capot de la Volkswagen Golf TGI on retrouve donc un bloc quatre cylindres de 1.5 litres de cylindrée, qui développe jusqu’à 130 chevaux de puissance, celui-ci est alimenté par trois réservoirs GNC cumulant 17,3 kilos de capacité et un petit réservoir essence auxiliaire de 9 litres. Ce moteur 1.5 TGI de la Golf fonctionne selon le principe innovant du "Cycle de Miller", un processus de combustion qui permet d’obtenir de faibles émissions de CO2 grâce à son rendement élevé et à un taux de compression de 12,5:1. Dans le même temps, un turbocompresseur de gaz d’échappement à géométrie variable augmente la pression de suralimentation et envoie par conséquent plus d’air dans les cylindres. ....


Caractéristiques techniques :

  • Énergie : gaz GNC et essence
  • Moteur : 4 cylindres
  • Cylindrée : 1.500 cm3
  • Puissance : 130 chevaux
  • Autonomie : environ 450 km



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © Volkswagen
- © Turbo - © AutoMania




JPBlogAuto

vendredi 9 octobre 2020

Les 125 ans de Skoda











La marque Skoda Auto, usuellement nommée Skoda, est un constructeur automobile tchèque créé en 1895, sous le nom de Laurin et Klement et appartenant depuis 1991 au groupe allemand Volkswagen AG. Si le groupe industriel Skoda existe depuis 1869, la division automobile n’apparaît que 50 ans plus tard, et il faudra attendre 1926 pour voir le nom de la marque sur une voiture de série ....





La division automobile voit le jour en 1919. Pendant sept ans, elle survit grâce à la production de camions. Mais à la fin de l’année 1924, l’entreprise rachète au constructeur français Hispano-Suiza la licence de son torpédo H6B, sorti en 1919. Quelques dizaines d’exemplaires seront construits entre 1926 et 1930. En 1925, Skoda rachète Laurin et Klement, l’un des trois grands constructeurs locaux de l’époque, fondé en 1895. L’usine de ce dernier, située dans la petite ville de Mladá Boleslav, servira donc de siège social à Skoda Auto. Après un déclin causé par la grande dépression, Skoda présente une nouvelle gamme de voitures dans les années 1930 qui différait sensiblement de ses réalisations précédentes ....





Pour l'histoire, après avoir célébré 120 de production de moteurs en 2019, Skoda fête son 125ème anniversaire en 2020. Le constructeur tchèque a en effet été fondé en décembre 1895 sous le nom Laurin et Klement (L&K) par Václav Laurin et Václav Klement. Ses premières activités furent la construction et la réparation de vélos et autres bicycles sans moteur. L'entreprise installa un moteur sur l'un de ses deux-roues pour la première fois en 1899 puis lança sa première automobile, la Voiturette A, en 1905. Cela fait donc 115 ans que l'entreprise produit des voitures. L et K fut intégré au groupe d'ingénierie mécanique Skoda en 1925. La production de moteurs en série débuta en 1929 ....





L’éventail de produits du constructeur comprend non seulement une offre de véhicules motorisés mais également une large gamme de vélos. La production de vélos est à l’origine de la réussite de Skoda depuis sa création en 1895. Quoi de plus naturel pour le constructeur tchèque que de commémorer ses racines historiques à l’occasion de la Journée mondiale du vélo ? Pour son 125ème anniversaire, la marque garde un lien particulièrement étroit avec le cyclisme - et pas seulement grâce à son partenariat de longue date avec le Tour de France. Sa gamme actuelle de vélos comprend 17 modèles différents dont des vélos pour enfants, des vélos de ville, des VTT ainsi que des vélos de course et des vélos électriques. Enfin, un vélo pliable extrêmement pratique, s'intégrant parfaitement dans le coffre de n’importe quel véhicule, représente l’offre « Simply Clever » de la gamme ....





Après une carrière aussi riche mais inévitablement en dents de scie, Skoda a connu un nouveau souffle lors de son rachat par le groupe Volkswagen en 1991. Suivant les tendances actuelles de l'industrie automobile, la marque entre actuellement dans une nouvelle phase de son histoire en se lançant dans l'électrification et les services de mobilité. Après une première incursion dans le domaine du "zéro émission" en 2019 avec une version électrique de sa citadine Citigo, Skoda s'apprête à lancer son premier modèle électrique à n'être pas dérivé d'une auto préexistante. Il s'agira d'un SUV "coupé" dérivé du concept-car Vision iV, dont la présentation est annoncée pour le premier semestre 2020 ....





Afin de célébrer ce 125ème anniversaire dignement, Skoda a construit un pavillon d'exposition spécial baptisé "Autostadt" à Wolfsburg. Les visiteurs du pavillon Skoda d’Autostadt pourront donc profiter d’un voyage dans le temps lors de l’exposition spéciale « From Heritage to the Future », qui les emmènera dans une incroyable découverte à travers l’histoire de la marque depuis sa création en 1895 par Václav Laurin et Václav Klement jusqu’à son entrée dans l’ère de la mobilité électrique. Lors de cette exposition, les concepts Skoda VISION iV et Skoda CITIGOe iV entièrement électriques seront également exposés. Cette dernière est une citadine qui a été lancée au début de cette année en tant que premier véhicule de série entièrement électrique de Skoda ....





Les 125 ans de Skoda ...



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Skoda Auto - © AutoPlus




JPBlogAuto

vendredi 31 juillet 2020

Auto-Union 1000 SP Coupe - 1958











Au début des années 1930, alors que Daimler-Benz, le constructeur des Mercedes, affiche une santé florissante, les petits constructeurs allemands souffrent gravement de la crise. Le PDG de DKW, a alors l'idée, en 1932, de fédérer quatre anciennes marques automobiles allemandes, Audi, DKW, Horch et Wanderer, sous le sigle Auto Union AG, d'où le logo aux quatre cercles, et d'installer cette nouvelle firme à Chemnitz, en Saxe. La compagnie a donné naissance à la marque Audi actuelle, filiale du groupe Volkswagen ....





La seconde guerre mondiale fait perdre deux usines à la marque qui se refonde en 1949 à Ingolstadt, mais malgré la grande qualité des autos, les ventes sont en berne car Auto Union, qui fabrique alors des automobiles de grande qualité, souffre d’une image démodée auprès de la jeune clientèle. En 1957 Daimler-Benz rachète finalement Auto Union pour la rajeunir est la remettre au goût du jour. En septembre 1957 on présente donc la belle Auto Union 1000 SP au salon de Francfort. Le but est d’aller marcher sur les plates-bandes de la Volkswagen Karmann-Ghia Type 14 avec un style moderne, des performances correctes et un prix moins élevé que la 190 SL Mercedes ....





Le design de la carrosserie de l'étonnante Auto Union 1000 SP qui est fabriquée par la Carrosserie Baur de Stuttgart est très inspiré des Ford Thunderbird américaines de 1955, dont elle reprend en particulier les ailes avants et arrières, et les feux arrières ronds. La calandre reprend clairement le même dessin que la Ford et même les ailes arrière qui se prolongent vers le haut par de fins ailerons. Que des codes “sexy” de l’époque et surtout, très en vue dans une Europe qui s’est entiché de la culture venue d’outre-atlantique ....





L'insolite Auto Union 1000 SP propose toutefois des atouts non négligeables comme par exemple le châssis robuste de la précédente F93, un train arrière abaissé de 20 mm et des amortisseurs durcis, un pare-brise panoramique, un pavillon de toit ayant toutes les apparences d’un hard top, la découpe très basse du passage de roue arrière qui masque avec plus d'élégance une grande partie de celles-ci. Autant d'éléments même si ils sont discrets qui finalement sont censés séduire les jeunes nouveaux clients ....





Finalement, ce nouveau modèle est plébiscité pour son esthétique très réussi, et belle la Auto Union 1000 SP rencontre le succès, car c’est toute une génération de jeunes allemands qui rêve de la posséder. Un bonheur n’arrivant jamais seul, sa conduite est plaisante et nerveuse. La bonne conception de l’auto, avec une caisse assez large et un centre de gravité très bas, lui permet d’offrir une excellente tenue de route plutôt bien appréciée ....





L'habitacle intérieur de la jolie Auto Union 1000 SP est assez luxueux pour une voiture d'après guerre censée être vendue à petit prix. La sellerie, de qualité tout à fait élégante est composée de cuir et de moquette. Les détails ont été vraiment soignés, en particulier au niveau des finitions. Le tableau de bord comprend une instrumentation assez complète regroupée dans deux gros compteurs positionnés devant le pilote sur une planche de bord peinte au couleur intérieure de la voiture. On y trouve également une radio de série et un jolie volant deux branches avec un cerclage chromé intérieur pour l'avertisseur ....





Sous le capot de la belle Auto Union 1000 SP les ingénieurs germaniques chargés de la technique ont choisi de rester fidèles à sa tradition DKW. Ils ont donc équipé la voiture du moteur DKW 3 cylindres en ligne deux temps de 981 cm³ de cylindrée qui doté d’un carburateur double corps inversé Zenith développe une puissance de 62 chevaux. La transmission est assurée par une boîte à quatre rapports qui est actionnée au volant à l’américaine le tout permet à la voiture d'atteindre environ 145 km/h, une vitesse tout à fait honorable à l'époque ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : essence
  • Moteur : 3 cylindres en ligne
  • Cylindrée : 981 cm3
  • Puissance : 62 chevaux en deux temps
  • Vitesse : 145 km/h





Auto-Union 1000 SP Coupe - 1958 ...



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Auto-Union - © StubsAuto - © JP Echavidre




JPBlogAuto

- page 1 de 21