Mot-clé - Ghia

Fil des billets

vendredi 17 décembre 2021

Maserati Ghibli - 1967











La Maserati Ghibli est une automobile de grand tourisme du célèbre constructeur automobile italien Maserati. Elle doit son nom au Ghibli, un vent tempétueux du désert égyptien. Présentée au salon de Turin 1966, elle sera produite en série et commercialisée à partir de 1967 et ce jusqu'en 1973 ....





Concurrente directe des prestigieuses Ferrari Daytona et Lamborghini Miura, la Maserati Ghibli est « un chef-d'œuvre esthétique, de puissance et de souplesse » reconnue par bon nombre de spécialistes automobiles comme l'une des réalisations italiennes les plus réussies des années 1960. C’est en 1965 qu'elle sera dessinée par le célèbre styliste Giorgietto Giugiaro qui vient juste de quitter le carrossier italien Bertone pour rejoindre Ghia dont il est chargé de rajeunir l’image devenue un peu désuète ....





Chez Maserati, à l'aube des années 70, ce superbe coupé deux places Maserati Ghibli est à l’avant-garde du design, avec ses feux avant escamotables au bout d’un capot plongeant, placé bas. Une petite calandre sans grille agrémentée uniquement d’un trident en son centre caractérise le véhicule, qui affiche une ligne profilée malgré un vitrage latéral aux angles très nets. À l'image des Ferrari Daytona et Lamborghini Miura, la Ghibli est, malgré un empattement généreux de 2,55 m et une longueur de 4,70 m, une stricte berlinette deux places qui sera très bien accueillie aussi bien par la presse que par la clientèle ....





C’est finalement du coté châssis que viendront les principales critiques car la mécanique de la Maserati Ghibli repose sur un châssis tubulaire considéré comme « quelque peu archaïque », associé à un pont arrière oscillant à ressorts à lames alors que la majorité des voitures rapides européennes privilégient habituellement des doubles triangles. La Maserati Ghibli dont le poids atteint 1600 kg n'est donc pas considérée par les spécialistes comme une vraie voiture de sport mais plutôt comme une GT luxueuse à hautes performances ....





Plus GT dans l’âme que purement sportive, et ce malgré son différentiel Salisbury, c’est sur les grands axes que la Maserati Ghibli est le plus à son aise, profitant des relances sans fin de son V8, mais le manque d’agilité dû à son gabarit imposant se fait ressentir sur petites routes. L’adoption de freins ventilés Girling de 294 mm à l’avant et 272 à l’arrière était un élément de sécurité important. La direction assistée était en option et se montrait indispensable pour les manœuvres compliquées en ville, ce qui est dommage, car a contrario, elle est parfaitement calibrée sur route et retranscrit à merveille les informations de conduite. Le confort est également de tout premier ordre faisant de cette grande GT une formidable dévoreuse de kilomètres à défaut d’être une arme fatale sur circuit ....





L'habitacle intérieur de la Maserati Ghibli est vraiment plutôt luxueux et assez cossu, remarquable par l'excellence de sa finition. La position de conduite est agréable et les sièges en cuir assurent un bon confort. Le volant trois branches en aluminium cerclé de bois domine la planche de bord pourvue de six petits cadrans circulaires, ampèremètre, température d'eau, jauge d'essence, et pression d'huile qui sont disposés autour de deux gros compteurs pour le tachymètre et le compte-tours. L'habitacle est couvert d'un superbe cuir et dispose également de tous les équipements comme la climatisation et la radio ....





Sous le capot de la belle Maserati Ghibli les ingénieurs de la marque chargés de la technique ont choisi un V8 à 90° en aluminium de 4.930 cm3 à quatre arbres à cames en tête implanté longitudinalement à l’avant qui alimenté par 4 carburateurs Weber double corps développe une puissance atteignant les 335 chevaux à 5500 t/mn pour un couple de 480 Nm à 4000 t/mn. Accouplé à une boite de vitesse manuelle à 5 rapports + différentiel autobloquant ou automatique à trois rapports, ce moteur permet à la voiture d'atteindre une vitesse de pointe de environ 280 km/h ....


Caractéristiques techniques :

  • Énergie : essence
  • Moteur : V8
  • Cylindrée : 4930 cm3
  • Puissance : 335 chevaux à 5500 t/mn
  • Couple : 480 Nm à 4000 t/mn



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © ArtCurial
- © Ghia - © JP Echavidre - © EchoRetro - © AutoNews





JPBlogAuto

vendredi 17 septembre 2021

Chrysler D'Elegance Ghia - 1952











Chrysler est un constructeur automobile américain créé en 1925 par Walter Chrysler. C'était à l'origine une marque de luxe en concurrence avec Cadillac, Packard, Duesenberg, Cord et Lincoln. Chrysler était la première marque dans le portefeuille de ce qu'on appelait alors Chrysler Corporation avant de devenir au début des années 2000 une division autonome de Daimler Chrysler AG, la société issue de la fusion de Chrysler et de Daimler-Benz. Début 2010, Daimer va céder Chrysler au Groupe Fiat avec l'intention de faire de la marque une marque grand public avec des caractéristiques haut de gamme ....





La voiture qui illustre ce billet, l'étonnante Chrysler D'Elegance est un concept-car réalisé par Chrysler et Ghia présenté en 1952. C'est une étude de style donnée par Virgil Exner qui est le quatrième concept-car entre Chrysler et Ghia. La Chrysler d’Elegance est le résultat d’une collaboration étroite entre le géant de Détroit et le petit carrossier italien qui a souvent pris plaisir à habiller de grandes américaines dans les années d’après-guerre. Le somptueux coupé a frisé la production mais ne fut finalement fabriqué qu’en une très petite série homologuée. Il s’arrache aujourd’hui à prix d’or ....





La Chrysler D'Elegance est un coupé sportif basé sur le châssis d'une Chrysler New Yorker. Inspirée par les Facel Vega françaises, elle adopte un style européen, aux lignes arrondies avec des pneus à flanc blanc. Certains éléments rappellent cependant le style américain, comme la calandre à mailles. Ses lignes donneront naissance quelques années plus tard au Forward Look, recherché par Virgil Exner ....





Le cockpit ovoïde et la forme audacieusement saillante des passages de roues arrière sont en fait des éléments stylistiques communs et font de cette superbe Chrysler D’Élégance l'un des concepts les plus emblématiques de tous les temps. La couleur vive, les nombreuses touches de chrome dont les grandes roues à rayons chaussées de pneus à flanc blanc et le long capot au bout duquel se trouve une grande calandre en forme de bouclier imposent leur style resplendissant. Les ailes arrière musclées, se décrochant visuellement du reste de la carrosserie au niveau de la chute de toit typée “fastback” à l’arrière de la voiture sont une signature du célèbre designer Giovanni Savonuzzi, travaillant pour le carrossier italien Ghia, qui a réalisé la carrosserie de ce coupé américain ....





On ne sait pas si Virgil Exner et Giovanni Savonuzzi ont été inspiré par une création de Jean Daninos, le fondateur de Facel Vega, mais avec son étonnante Chrysler D'Élégance exposée au Salon de l'automobile de Paris en 1952, il étonne le monde par une longue ligne horizontale allant des ailes avant aux larges passages de roues arrière arrondis. À cela, s'ajoute une grande "bouche" avant recouverte d'une large grille à mailles, des phares encastrés enfoncés dans des évidements et une longue malle qui intègre le couvercle de la roue de secours ....





L'insolite Chrysler D'Élégance propose des touches de style à l’américaine qui sont perceptibles dans l’abondance de détails chromés de l’auto, comme les feux arrière faisant penser à un viseur de pistolet, une fantaisie qui a d’ailleurs inspiré ceux de la Chrysler Imperial de 1955. Même la roue de secours offre un spectacle incroyable car elle est placée dans le coffre, mais elle peut en être extirpée par un spectaculaire système hydraulique qui permet de la déposer au sol sans effort ....





L'habitacle intérieur de la Chrysler D'Élégance est vraiment plutôt luxueux et assez cossu, remarquable par l'excellence de sa finition. La position de conduite est agréable et les sièges en cuir assurent un bon confort. Le volant trois branches domine la planche de bord pourvue de quatre petits cadrans circulaires, ampèremètre, température d'eau, jauge d'essence, et pression d'huile sont disposés sur le tableau de bord, au centre de deux gros compteurs pour le tachymètre et le compte-tours. L'habitacle est couvert d'un superbe cuir bicolore et dispose également d'un set de maroquinerie de voyage sur-mesure ....





Sous le capot de la belle Chrysler D'Élégance les ingénieurs de la marque chargés de la technique ont choisi un V8 Hemi de 5.424 cm3 développant une puissance de 183 chevaux pour un couple de 423 Nm associé à une transmission automatique PowerFlite. Loin d’être un foudre de guerre, la Chrysler d’Elegance Ghia accélère alors péniblement de 0 à 100 km/h en 13,6 secondes avant d’atteindre une vitesse maximale de 170 km/h ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : essence
  • Moteur : V8
  • Cylindrée : 5424 cm3
  • Puissance : 183 chevaux à 6000 t/mn
  • Couple : 423 Nm à 3.600 t/mn



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © Motor1
- © Ghia - © JP Echavidre - © Chrysler - © SuperCars





JPBlogAuto

vendredi 16 avril 2021

Ian Callum - Designer









Ian Callum est un célèbre designer automobile écossais né à Dumfries, la capitale administrative du district de Nithsdale, le 30 juillet 1954 qui réside actuellement dans l'Oxfordshire, en Angleterre. Les Jaguar qu'il croise dans son enfance lui donnent très tôt l'envie de devenir designer automobile, si bien qu'à 14 ans déjà il écrit au constructeur britannique pour lui soumettre ses projets de voitures ....





Après avoir terminé ses études primaires, Ian Callum va accomplir un brillant cursus d'études secondaires supérieures et sortir diplômé en Transport et Design de l'université de Coventry, en Design Industriel de l'université d'Aberdeen, en Design Automobile à la Glasgow School of Art et finalement au Royal College of Art de Londres avec une Maîtrise en Conception de Véhicules. Bardé de tous ces diplômes très valorisants, il ne tardera pas à trouver du travail ....





Ian Callum va démarrer sa carrière chez Ford en 1978 dans les différents centres de style du géant américain à travers le monde, en Grande Bretagne, en Allemagne, au Japon, aux USA, en Australie, où il travaille pour débuter sur des aspects de détail des voitures. Mais il s'implique tellement qu'il passe assez vite sur des projets de voitures de grande diffusion, comme la Fiesta, la Probe ou la Mondeo, mais aussi sur des modèles plus exclusifs comme la RS 200 ou l'Escort RS Cosworth ....





Ian Callum après avoir passé onze ans dans un environnement d'entreprise ou il a fini au poste de Design Manager chez Ghia a finalement trouvé la lassitude. , Il va finir par quitter le géant Ford en 1990 pour rejoindre Peter Stevens et Tom Walkinshaw pour former TWR Design. C'est à cette époque que ce bureau de style va s'occuper sous sa houlette du design de plusieurs Aston Martin, Volvo, Mazda, HSV, Holden, Range Rover ou Nissan. Il va entre autre assurer la responsabilité de la conception de l'Aston Martin DB7, la voiture qui est considérée comme celle du renouveau pour la mythique marque britannique ....





En 1999, à la mort de Geoff Lawson, Ian Callum a été nommé pour lui succéder chez Jaguar, qui était alors une filiale de Ford Motor Company. Pendant un court moment, Callum a dirigé la conception à la fois chez Jaguar et Aston Martin et était responsable de la majorité des DB9 et Vantage, tout en s'engagant dans la conception d'une nouvelle génération de Jaguar comme avec la XK. Ian Callum présente des voitures qui illustrent bien le désir, voir la nécessité, pour Jaguar de s'affranchir des lignes du passé pour s'inscrire définitivement dans le futur ....





Le génie de Ian Callum n'est pas seulement dans les justes proportions de ses voitures, mais dans la manière dont elles continuent d'intriguer et d'inspirer d'autres créations longtemps après leur première présentation. Il sera honoré par plusieurs récompenses comme en 1995 ou il reçoit le " Jim Clark Memorial Award ", en 2006 oi il a reçu le prix "Royal Designer for Industry de la Royal Society of Arts", en 2018 ou il reçoit un prix et une nomination de membre de la "Royal Society of Edinburgh", et encore en 2019 pour sa nomination de "Commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique" à l'occasion de l'anniversaire pour ses services à l'industrie automobile britannique ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - CoachBuild
© - Ian Callum © - AutoVintage © - Petrolicious





JPBlogAuto

vendredi 18 décembre 2020

Ferrari 212 Inter Ghia Coupe - 1952











Dès le moment ou Enzo Ferrari a quitté son employeur Alfa Romeo en raison d'un désaccord avec le directeur technique espagnol et ait créé sa propre entreprise, il savait qu'il devrait se lancer dans la construction de véhicules pour le marché. C'est ce qu'il a fait mais il n'a pas construit que des voitures ordinaires, il a construit des voitures qui sont devenues pour la plupart mythiques. Sa société des automobiles Ferrari fondée en 1947 et basée à Maranello, dans la province de Modène a produit depuis ses débuts un grand nombre de modèles tant pour la route que pour la compétition ....





A partir de 1947 jusqu'en 1951, les modèles produits seront différentes variantes de la 166 et de la 195. Mais à partir de 1951 et jusqu'en 1953 la Ferrari produite sera l'étonnante 212. C'est à cette époque que la firme utilise dorénavant l’appellation "Inter" pour ses modèles les plus raffinés et destinés principalement à un usage routier, contre "Export" pour ses modèles sport. La Ferrari 212 Inter est présentée pour la toute première fois en octobre 1951 au salon de Turin ....





Les Ferrari 212 Inter sont en fait, comme c'était d'usage à l'époque, livrées aux carrossiers sous la forme de châssis roulants que le client peut équiper suivant tous ses souhaits possibles dans le domaine de la garniture intérieure. De ce fait il n’y aura, en fait, pas deux modèles identiques. Les carrossiers utilisés par Ferrari à cette époque sont presque tous italiens, Touring, Vignale, Stabilimenti Farina, Bertone et Ghia. Le modèle le plus populaire sera le coupé Touring et l'un des plus rare le coupé Ghia ....





La Ferrari 212 Inter Ghia Coupe est un modèle unique et vraiment rare construit à seulement 73 exemplaires qui a fait ses débuts comme show-car de la marque. Le carrossier Ghia se démarquera dans sa conception des autres carrossiers concurrents en adoptant un style Fast-back cher à la maison et déjà utilisé sur d'autres modèles, avec désormais une calandre ovale classique et dès custodes de forme plus allongée. Ses ailes harmonieusement fines mais galbées sont propice à l'adoption d'une peinture de carrosserie bicolore ....





Le succès en compétition des Ferrari 212 est immédiat. En 1951 Vittorio Marzotto gagne le Tour de Sicile. La "Coupe Inter Europa" est gagnée par Luigi Villoresi, tandis que Gianni Marzotto gagne la "Coupe de Toscane". Néanmoins, la plus importante victoire sera celle de la célèbre Carrera Panamericana, toujours en 1951. La voiture conduite par Luigi Chinetti et Piero Taruffi terminera première, avec un doublé réalisé par Alberto Ascari et Luigi Villoresi qui finissent second. Ce fût alors un très bon coup médiatique pour Ferrari qui cherchait à se faire une réputation sur le riche marché nord américain ....





Cette propulsion était assez bien équilibrée avec une position du moteur longitudinal avant. Avec son poids de 1000 kg seulement, la 212 affiche un rapport poids/puissance de 6,1 Kg/ch qui, aujourd'hui encore, inspire le respect. Pour faciliter le processus de confection de la carrosserie en aluminium, le tableau de bord était constitué dans une tôle plate avec deux grands trous au milieu où étaient installés l'indicateur de vitesse et le compte-tours. Elle est équipée également d’un embrayage mono disque, d’un allumage bobine à deux distributeurs. Le freinage est assuré par des freins tambours à commande hydraulique aux quatre roues. Les suspensions sont à roues indépendantes à l’avant et à pont rigide à l’arrière, avec double ressorts à lames semi elliptiques et longitudinaux ....





Pour ce qui concerne le look de la Ferrari 212 Inter Ghia Coupe, le capot moteur est dominé par une calandre ovale avec une grille à maille rectangulaire. Les phares sont incorporés dans la bordure de la calandre au lieu de l’extrémité des ailes ce qui procure un côté allégé plus élégant. Les roues à rayon Borrani chromées complètent à merveille le profil de la voiture. , le cuir de l'habitacle, rendent cette grand tourisme très luxueuse ....





L'habitacle intérieur de la Ferrari 212 Inter Ghia Coupe est vraiment très luxueux entièrement gainé de cuir de haute qualité avec des surpiqures et des gances de couleur. Un superbe volant alu cerclé de bois équipe le bolide. C'est la grande classe. Avec un habitacle lumineux à montant fin et ses surfaces vitrées importantes, l'intérieur est clair. Le savant mélange de cuir et de moquettes de l'habitacle, rendent cette grand tourisme très luxueuse. Cette Ferrari est dotée d'un intérieur particulièrement somptueux qui regorge de détails ergonomiques bien pensés ....





Sous le capot de la belle Ferrari 212 Inter Ghia Coupe les ingénieurs de la marque l'ont équipée d’un moteur V12 à 60° de 2.563 cc de cylindrée alimenté par trois carburateurs Wéber 36 DF3 développé et mis au point par le sorcier maison Gioachino Colombo. Il développe une puissance maxi de 170 chevaux à 6.500 t/mn pour un couple de 186 Nm à 5.000 tr/mn. Accouplé à une boîte de vitesses manuelle à 5 rapport, ce moteur permet à la voiture d'un poids contenu d'une tonne d’atteindre la vitesse de pointe de 200 km/heure. ....


Caractéristiques techniques :

  • Énergie : essence
  • Moteur : V12 à 60°
  • Cylindrée : 2563 cm3
  • Puissance : 170 chevaux à 6.500 t/m
  • Couple : 186 Nm à 5.000 tr/mn





Ferrari 212 Inter Ghia Coupe - 1952 ....



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Ferrari - © JP Echavidre - © ArgusAuto




JPBlogAuto

- page 1 de 12