Mot-clé - BMW

Fil des billets

vendredi 24 juillet 2020

Mise à jour logicielle à distance











Depuis une vingtaine d'années, les énormes progrès de l'informatique, des réseaux et de l'électronique ont permis de révolutionner les technologies et les accessoires embarqués dans les automobiles modernes. A l'image de nos téléphones portables, nos voitures sont elles aussi devenues communicantes grâce aux satellites et aux performances sans cesse accrues de la téléphonie ....





Profitant de cette embellie technologique, la firme bavaroise BMW lance la plus grande campagne de mise à jour logicielle à distance jamais réalisée par un constructeur européen. En effet, BMW a donné le coup d’envoi d’une campagne mondiale de mise à jour logicielle à distance de ses voitures en proposant à plus d’un demi-million de clients de mettre à jour leurs véhicule gratuitement grâce à leur système embarqué " BMW ConnectedDrive ". Débutée fin avril 2020 en Allemagne, cette campagne initiée par le constructeur illustre aux clients que depuis le lancement de la BMW X5 fin 2018 et l’introduction du BMW Operating System 7.0, les BMW équipées de ce système d’exploitation peuvent être mises à jour à distance aussi simplement qu’un smartphone ....





Tous les clients vont pouvoir télécharger en toute simplicité une nouvelle version du logicielle pour leur BMW grâce à la Carte SIM embarquée de la voiture ou grâce au smartphone connecté à un réseau Wifi via la BMW Connected App. Dans ce cas, il faudra alors synchroniser le smartphone à la voiture avant de procéder à la dernière étape de la mise à jour finale, indique la marque dans un communiqué indique Klaus Fröhlich, membre du Directoire de BMW AG en charge de la Recherche et du Développement. Une fois le téléchargement terminé, ces clients vont recevoir une notification directement sur l’écran Live Cockpit Navigation Pro de leur BMW ou sur leurs smartphones via leur BMW Connected App ....





Les mises à jour les plus importantes ne nécessitent qu’une immobilisation de la voiture pendant 20 minutes avant que cette dernière ne soit prête à reprendre la route avec, à bord, de toutes nouvelles fonctionnalités. Le transfert complet des données comprend entre 800 Mo à plus d’1 Go suivant le modèle de voiture concerné et ses équipements en option. Pas moins de neuf modèles sont concernés, BMW Série 1, BMW Série 2 Gran Coupé, BMW Série 3 et BMW Série 3 Touring, BMW Série 7, BMW Série 8 Cabrio, BMW Série 8 Coupé, BMW Série 8 (M) Gran Coupé, BMW M8, BMW X5, BMW X6, BMW X7 et BMW Z4 ....





La mise à jour du logiciel n’est pas seulement une simple amélioration ou une banale actualisation. En fait, grâce à la mise à jour à distance les conducteurs BMW peuvent désormais également commander des fonctions supplémentaires (en option) via le BMW ConnectedDrive Store. En fonction de la configuration du matériel, des options telles que le High-Beam Assistant (détection du trafic en sens inverse et atténuation automatique des feux), le BMW Drive Recorder (système de caméra surround qui sauvegarde les images en mouvement) et le régulateur de vitesse adaptatif avec fonction Stop&Go peuvent être enregistrées et activées à distance – une étape importante dans la personnalisation numérique pour BMW Group ....


Sources : © Wikipédia - © Google Images
- © BMW - © MotorsActu - © AutoMania




JPBlogAuto

vendredi 10 janvier 2020

Frank Stephenson Designer









Frank Stephenson est un très talentueux designer automobile américain qui est né le 3 octobre 1959 à Casablanca au Maroc, d'un père américain d'origine norvégienne et d'une mère espagnole. Il est considéré par les spécialistes du design automobile comme « un des plus influents designers automobiles de notre époque » pour avoir conçu de nombreux modèles emblématiques à succès ....





Frank Stephenson est un adolecent brillant qui fait des études sans soucis. Même si il suit ses parents à travers le monde pour l'emploi de son père à Malaga en Espagne, à Istanbul en Turquie, à Madrid, puis aux États-Unis, il apprend à parler anglais, norvégien, français, allemand, italien, espagnol et arabe. Il obtient un diplôme de design industriel au Art Center College of Design de Pasadena en Californie en 1986 ....





S’il fut un temps où les mots «style italien», «style britannique» ou «style français» avaient un sens, ce n’est plus le cas aujourd'hui. Dans une industrie mondialisée, les meilleurs dessinateurs sont, comme Frank Stephenson, à l’aise dans toutes les cultures de l’automobile. Cet apatride de génie est à la fois un cas à part et le prototype du designer moderne actuel. Son palmarès recoupe de manière incroyable la problématique essentielle des constructeurs : comment instiller à une voiture la touche de luxe, la dose de glamour, le surcroît d’affectivité qui la rendra chic et charmante et permettra de la vendre ....





Frank Stephenson débute sa carrière professionnelle de designer automobile chez Ford en Allemagne, où il participe à l’élaboration du design de la Ford Escort RS Cosworth en dotant la banale trois portes d’appendices expressifs, expansifs, excessifs, ailes larges et aileron arrière sculpté et géant, sorte de queue de baleine qui fait autant pour la légende de la méchante Escort Cosworth que son surpuissant moteur turbo ....





Frank Stephenson dit tirer son inspiration créative du monde des jouets, de la nature, du monde animal, et du biomimétisme. Après ses débuts chez Ford, il rejoint ensuite BMW durant 11 ans pour qui il élabore la BMW X5, le tout premier SUV du constructeur. En 2001 le constructeur retient son étude de design pour relooker la Mini de BMW, ce qui lui vaut le prix de la « voiture nord-américaine de l'année » du salon automobile de Détroit 2003 après avoir su capter le magnétisme du modèle original, sa «bouille» attendrissante, et les avoir transposer dans de tout autres proportions beaucoup plus moderne ....





En juillet 2002 Frank Stephenson va quitter BMW pour venir travailler chez Pininfarina ou il est nommé à la fois directeur du design de Ferrari et de Maserati. C'est la période ou il élabore les Maserati MC12, Maserati Quattroporte V, Ferrari F430, Ferrari 612 Scaglietti ou Ferrari FXX. En février 2005, à la suite de son succès chez Ferrari, il est nommé à la tête du design de Fiat et Lancia et contribue à relancer avec succès l'industrie Fiat, alors en difficulté, avec l'élaboration de l'évolution des Fiat Punto, Fiat Bravo et Fiat 500. En juin 2007 il est nommé chef designer chez Alfa Romeo à la suite de Wolfgang Egger, ou il élabore les Alfa Romeo MiTo et Alfa Romeo 8C Competizione ....





En avril 2008 Frank Stephenson est nommé directeur du design chez McLaren Automotive, à la suite des designers Gordon Murray et Peter Stevens. Il élabore avec succès pour la marque, les nouvelles McLaren MP4-12C de 2011, McLaren P1 de 2012, McLaren X-1 de 2013, McLaren 650 S de 2014, McLaren 570S de 2015, McLaren 720S de 2016, et McLaren P14 de 2017. Là, il est question non plus de succès de masse, mais de trouver le moyen de combattre et de supplanter Ferrari ou Maserati dans le cœur des acheteurs de supercars ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Pininfarina
© - Frank Stephenson © - AutoPlus - © Capital





JPBlogAuto

vendredi 20 septembre 2019

Sergio Pininfarina - Carrossier Designer









Sergio Pininfarina est un styliste et très talentueux designer, homme politique, homme d'affaires italien et président de la célèbre et réputée carrosserie Pininfarina SpA. Il est né le 8 septembre 1926 à Turin, et mort à Turin le 3 juillet 2012. Son nom « Farina » est devenu « Pininfarina » en 1961 par décret présidentiel. Il est par ailleurs le cousin de Giuseppe Farina premier champion du monde de Formule 1. Fils de Gian-Battista Pinin Farina fondateur de l'entreprise , il a longtemps dirigé cette société familiale, Carozzeria Pininfarina, le mythique designer partenaire historique de Ferrari ....





Après des études primaires plutôt classiques, Sergio Pininfarina va ensuite obtenir un diplôme d'ingénierie mécanique dans les années 1950 de "l'Institut Politecnique de Turin". Il va aussitôt enchaîner par des études secondaires plus poussées en Angleterre et aux États-Unis. Son parcours comme sa passion sont indissociables de ceux de son père. Lorsqu'il est en âge de travailler, il le rejoint dans l'atelier. À partir de 1946, il participe à toutes les grandes décisions. Durant les années 1930, le carrossier turinois ne s'était pas distingué par son avant-gardisme, mais au lendemain du second conflit mondial, il pose les jalons d'un style italien épuré et harmonieux qui va faire école. Il faut désormais compter avec la carrosserie turinoise signant ses réalisations d'un « F » ....





En 1951, Sergio Pininfarina est impliqué dans l'élaboration de l'accord avec American Motors concernant la construction de la Nash Healey. Il poursuit durant les années 50 son apprentissage à l'usine et travaille aussi avec les constructeurs automobiles américains Dodge et General Motors. Au début, il porte l'essentiel de son intérêt vers les études de style des voitures sportives, mais il entame une fructueuse longue collaboration avec Peugeot, pour qui il crée entre autres la carrosserie des Peugeot 403. Depuis cette époque, tous les nouveaux projets de la marque française sont mis en concurrence entre le centre de style interne de Peugeot, et le centre de design de Pininfarina, avec les créations des Peugeot 104, 204, 404, 504, 604, 205, 305, 405, 505, 306, 406 Coupé, et le récent 1007 ....





L'année 1952 est à marquer au fer rouge pour l'entreprise qui débute sa célèbre collaboration privilégiée historique avec Ferrari, avec le projet de la Ferrari 212 Inter. C'est en fait le début d'une relation intime entre Enzo Ferrari et les PininFarina père et fils. Dès 1953, Son père confie à Sergio Pininfarina une lourde responsabilité, celle de la relation avec Ferrari. Enzo semble surpris d'avoir affaire à un si jeune homme et Sergio se montre impressionné par la personnalité du Commendatore. Mais à force de travail, il va gagner peu à peu sa confiance et même finir par le convaincre d'adopter l'architecture technique à moteur arrière central avec le premier prototype, la Dino Pininfarina 206 GT Spéciale qui sera présentée au Mondial de l'automobile de Paris ....





A partir de 1959, Sergio Pininfarina succède à son père, qui se retire progressivement et devient donc directeur général, après avoir supervisé la construction et le lancement du nouvel établissement de Grugliasco, près de Turin, qui donne enfin à cette entreprise de grandes capacités d'études, de recherches et de fabrication. Dès lors Pininfarina va également travailler avec les plus grandes marques comme Volkswagen, BMW, Alfa Romeo, Honda, Lancia, Cadillac, Maserati, Citroën, Austin, Jaguar ou Rolls Royce. Mais Sergio est plus un industriel qu'un styliste. Il n'aura désormais de cesse que de faire grandir l'entreprise, tant sur le plan des moyens techniques que des volumes de production. Il sait s'entourer de stylistes de talent comme Aldo Brovarone, Lorenzo Ramaciotti, Paolo Martin, Leonardo Fioravanti, Pietro Frua ou Alfredo Vignale ....





Dès le début des années 70, Sergio Pininfarina comprend vite que le design automobile doit rompre avec une forme d'artisanat démodée. Il impose dans ses bureaux des machines de plus en plus perfectionnées d'assistance au dessin et se dote de calculateurs puissants et il fait aussi construire une soufflerie aérodynamique pour des voitures à l'échelle 1. Tous ces efforts et cette vision technologique vont payer car on fini par s'arracher les services de ce bureau de style spécialiste de l'automobile. Au milieu des années 80, tout cet effort industriel et la réussite qui va avec vont finalement permettre à Sergio de faire entrer l'entreprise Pininfarina en bourse. Son horizon ne s'arrête pas à l'automobile et en 1979, l'ingeniere Pininfarina se porte candidat aux élections européennes sous la bannière d'une petite formation de centre-droit, le Parti libéral italien et il est élu ....





Ambassadeur mondial du " made in Italy ", Sergio Pininfarina collectionne les récompenses en tant que designer et les décorations officielles. Francophile, il reçoit la légion d'honneur des mains de Valery Giscard d'Estaing puis est fait chevalier par un autre président de la République, Jacques Chirac. En 1988, Sergio Pininfarina est appelé à présider la Confindustria, le patronat italien. Une fonction qui finit toujours par échoir aux grands patrons transalpins et qu'il exerce jusqu'en 1992. En 2005, le chef de l’État le nomme sénateur à vie. En 1979 et 1994, il reçoit le prix Compasso d'Oro, la plus haute distinction en design. Au total, le centre de design de Pininfarina SpA a dessiné plus d'un millier de modèles et en a produit à peu près 250. Fin 2005, plus de trente millions de véhicules dans le monde avaient été créés avec le concours de Pininfarina ou en portaient la griffe ....

Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Pininfarina
© - Ferrari © - Unidivers - © YouTube






La sublime Ferrari Sergio en hommage à Pininfarina ...





JPBlogAuto

vendredi 10 mai 2019

Le juteux business des mises à jour GPS









Depuis les années 2000, les gadgets High Tech, y compris les systèmes de navigation GPS, suscitent un engouement croissant auprès des automobilistes. Si les constructeurs automobiles proposent des systèmes assez couteux, puisqu’ils sont développés en partenariat avec de grandes entreprises spécialisées, des fabricants indépendants comme Tom Tom, Garmin, Navman, ou Medion arrivent à commercialiser des assistants de navigation peu chers pour l’automobile. Ces petits gadgets utilisent souvent des cartographies gratuites, ce qui explique leurs tarifs très abordables. En outre, des plateformes communautaires comme OpenStreetMap offrent un accès gratuit à de nombreuses bases de données cartographiques ....





Pour quasiment tous les constructeurs automobiles concernés et notamment les plus luxueux comme par exemple BMW, Mercedes, ou Audi, le caractère premium des voitures et la haute qualité du matériel électronique utilisé à bord imposent une logique de tarification différente car les systèmes de navigation doivent être mis à jour au moins une fois par an. Fatalement, en vue d’améliorer au mieux le confort de conduite, les équipements installés dans nos voitures sont à la pointe de la technologie et n’ont rien à envier à celles de James Bond. L’importance des mises à jour n’est donc plus un fait à démontrer, et un marché juteux est né autour des services proposés en raison justement de leurs coûts assez impressionnants qui rend ces services inaccessibles à une majeure partie des automobiles bricoleurs ....





Ce système qui parait être assez simple est en fait une véritable révolution car il doit tenir compte de l'évolution constante de l’infrastructure galopante de nos villes et de nos régions, c’est vraiment le must. En fait chaque rue, route, village, ville, pont, rond point, croisement, doit être répertorié avec précision et suivi dans le temps pour ses évolutions. Les services administratifs et municipaux de chaque pays et régions participent à la bonne tenue de tous ces changements qui sont repris dans ces mises à jour. On parle ici de centaines de milliers de kilomètres, et ce n’est que suite à cette vérification que les données définitives sont transmises au constructeur pour être incorporées dans les mises à jour ....





L’importance du GPS n’est plus à prouver et d'autant plus s'il est bien mis à jour, mais cela justifie-t-il les couts astronomiques auxquels sont vendues les mises à jour ? En fait, des laboratoires entiers d’ingénieurs informatiques travaillent sans cesse à améliorer davantage le système aussi bien dans sa configuration que dans ses fonctionnalités. Le travail consiste déjà à améliorer la gestion des périphériques installés mais également à l’optimiser en y apportant de nouvelles fonctionnalités. Améliorer la stabilité du système, proposer un affichage 3D des images cartographiques, multiplier les options de langues, voilà autant de possibilités que proposent souvent les mises à jour ....





Les mises à jour sont proposées sous forme de CD ou DVD parfois de clef USB en fonction de la quantité de données stockées. En raison des couts plutôt élevés chez les différents constructeurs concernant des installations pré-embarquées, un marché parallèle s’est développé pour proposer les mises à jour à des prix plus abordables. Les acteurs clandestins de ce marché ne sont que des informaticiens chevronnés qui arrivent à pirater les données des constructeurs pour les revendre ensuite aux utilisateurs à quelques dizaines d’euros. Ces pirates ne payent ni frais de recherches, ni taxes et profitent tout simplement des failles informatiques existant dans les systèmes GPS ....





En vous tournant vers ce marché clandestin, vous ne faites qu’encourager les opérations de piratage et vous contribuez à saboter le travail des laboratoires et des fournisseurs de données qui investissent massivement dans la collecte et l’analyse de plusieurs sources d’informations fiables. Les mises à jour à bas prix disponibles sur les divers sites internet clandestins ne correspondent pas toutes à des offres logicielles légales, et il n'est pas évident de distinguer les produits originaux des contrefaçons. Méfiez vous, il faut surtout éviter d’acheter de fausses licences à vie proposées par des sites qui utilisent souvent des interfaces web similaires à celle de constructeurs afin de duper les consommateurs ....


Sources : © - Wikipédia © - AutoPlus © - Google Images © - Caradisiac





JPBlogAuto

- page 1 de 22