Statistiques et records

Fil des billets

vendredi 1 juillet 2022

La voiture de l'année 2022











Le Trophée européen de la voiture de l'année (en anglais, Car of the year) consacre depuis 1964 la meilleure automobile commercialisée dans l'année sur le marché européen par un jury de professionnels de la presse automobile. Selon les règles actuelles, les automobiles pouvant prétendre au titre doivent avoir été mises sur le marché européen au cours des douze derniers mois précédant le trophée de l'année en cours. Les nominées doivent être vendues dans au moins cinq marchés européens, avec une prévision de vente d'au moins cinq mille exemplaires par an ....





Les critères du jury sont : le design, le confort, la sécurité, l'économie, le comportement routier, la performance, la fonctionnalité, la performance environnementale, le plaisir de conduite et le prix. Sont également pris en compte l'innovation technique et le rapport qualité-prix. Au sein d’une liste initiale de 39 véhicules, le jury de « The Car of the Year 2022 » en a choisi sept pour le vote final. La particularité de cette édition concerne la très forte représentation des modèles dits à zéro-émission. Parmi les sept véhicules finalistes, six d’entre eux sont 100% électriques. Voici leur identité, dans l’ordre alphabétique : Cupra Born, Ford Mustang Mach-E, Hyundai Ioniq 5, Kia EV6, Renault Mégane E-Tech, Skoda Enyaq iV. La Peugeot 308 fait donc figure d’exception, avec ses moteurs essence, diesel et hybrides rechargeables ....





Quarante voitures sont présélectionnées en fin d'année précédente pour participer à l'élection de « The Car of the Year 2022 ». La liste peut éventuellement être revue, certains modèles n'étant pas commercialisés aussi rapidement qu'annoncés ou au contraire ne plus être commercialisés sur le marché européen. Sept voitures sont sélectionnées par simple vote avant le tour final où chaque membre du jury attribue un total de 25 points à au moins cinq voitures parmi les sept finalistes, avec un maximum de 10 points pour chacune. Les ex-æquo ne sont pas autorisés. Le vote est ouvert, chaque membre du jury doit justifier les raisons de ses choix ....





Comme chaque année, le jury de « The Car of the Year 2022 » est constitué de 59 journalistes automobiles représentant 22 pays d’Europe. Le nombre de votants pour chaque nation est plus ou moins proportionnel à la taille du marché du pays en question. Cette année le podium réunit trois modèles entièrement électriques. Placée sur la première marche, la Kia EV6 totalise 279 points, s’imposant devant la Renault Mégane E-Tech (265) et la Hyundai Ioniq 5 (261). Il s’agit de la première victoire de la marque Kia à l’élection de la Voiture de l’année dont voici le classement complet :

  • Kia EV6 : 279 points
  • Renault Mégane E-Tech : 265 points
  • Hyundai Ioniq 5 : 261 points
  • Peugeot 308 : 191 points
  • Skoda Enyaq iV : 185 points
  • Ford Mustang Mach-E : 150 points
  • Cupra Born : 144 points ....






Traditionnellement, l’événement a lieu dans le cadre du Salon de Genève, dont la dernière édition remonte à 2019. Depuis le début de la crise sanitaire, le salon suisse n’est pas revenu aux affaires, mais son absence n’a pas remis en cause la tenue de cette fameuse élection, née en 1964. Ainsi, c’est toujours dans la ville de Genève qu’a été organisée l’élection de « The Car of the Year 2022 ». La cérémonie a donc fait l’objet d’une diffusion spéciale inédite en direct et en vidéo, sur la chaîne YouTube du « Geneva International Motor Show » (GIMS) ....





Deux voitures 100 % électriques avaient déjà auparavant été couronnées au concours, la Nissan Leaf en 2011 et la Jaguar I-Pace, en 2019. Mais cette année, l'élection de « The Car of the Year 2022 » récompense une longue berline au design spécial avec des lignes baroques et à la technologie de pointe. La gagnante l'insolite Kia EV6 dispose d’une autonomie théorique de plus de 500 km et son architecture électrique en 800 volts lui permet de recharger ses batteries à forte capacité (77,4 kW) très rapidement (de 0 % à 80 % en moins de vingt minutes) sur une borne ultrarapide. Non content d’être quasi sans défauts, le SUV électrique de Kia se permet même d’être une référence en matière de recharge avec une puissance record de 239 kW ....





Ce succès, ainsi que la troisième place de la Ioniq 5, consacre également le succès des deux marques du groupe coréen qui ont fortement progressé à mesure que s’intensifiait l’électrification du marché automobile européen. En 2021, les ventes cumulées de Kia (4,1 % de part de marché) et de Hyundai (4,4 %) ont dépassé le million d’unités en Europe. C’est la première fois qu’un modèle coréen est sacré par le jury et gagne le concours de « The Car of the Year 2022 » ....





Dans l'élection de « The Car of the Year 2022 » un Porsche avec son Taycan, un Audi avec son e-tron RS ou encore un Mercedes avec l’excellent EQS et son autonomie record auraient tout à fait pu prétendre à une place en finale. Leur prix a sans doute pesé pour beaucoup dans leur absence. Enfin, l’absence d’un modèle aussi emblématique que la Dacia Spring est difficilement justifiable. Certes, la citadine électrique low-cost n’a pas les mêmes prétentions que nos finalistes, mais elle a le mérite de chambouler le marché et prouve qu’aux yeux du consommateur, le prix vaut au moins autant que l’autonomie ....


Caractéristiques techniques :

  • Énergie : électrique
  • Moteur : 800 volts
  • Batteries : 77,4 KW
  • Puissance : 239 KW



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © AutoMoto - © 01Net
- © Turbo - © Caradisiac - © AutoNews





JPBlogAuto

vendredi 13 mai 2022

La voiture familiale VAB de l'année 2022











Avec l’élection de la Voiture Familiale de l’Année, la presse européenne et plus particulièrement l’organisation de mobilité représentée par le Magazine automobile VAB occupe une place permanente dans le calendrier automobile belge depuis maintenant 35 ans. Le prestige de ce prix réside dans la manière dont il est accordé. Non seulement un panel de journalistes spécialisés dans le secteur peut voter, mais un groupe important et diversifié de familles est également invité à soumettre toutes les voitures nominées à un essai approfondi ....





Le principe de ce concours des Voitures Familiales VAB est très simple, il s'agit pour les journalistes et les familles d'évaluer ensemble le large éventail de voitures participantes en termes de prix, de taille, de comportement de conduite, de coût par kilomètre, mais aussi de confort, d'habitabilité, d'équipements et de facilité d'utilisation journalière ....





La 35e édition des VAB Family Car Awards a réuni 38 participants dans trois catégories différentes. On notera la présence d'une importante délégation de voitures chinoises, qui s'appuie sur la victoire de la MG ZS EV électrique l'année dernière. On retrouve donc trois catégories :

  • - Catégorie 1 (jusqu'à 22.000 €)
  • - Catégorie 2 (jusqu'à 34.000 €)
  • - Catégorie 3 (100% électrique jusqu'à 60.000 €)






La catégorie 1 a embrassé beaucoup de diversifié parmi les participants allant des citadines aux petits crossovers. Lors de la confrontation. La gagnante Dacia Sandero Stepway ECO-G a récolté 74 points, elle devance la Toyota Yaris (62 points) et la Citroën C3 Aircross (59 points). Elle a été particulièrement appréciée pour son prix imbattable, ce qui en fait une voiture abordable pour toutes les familles. Le jury familial a également souligné le bon confort d’assise et l’excellent moteur comme points positifs ....
Catégorie 1 (jusqu'à 22.000 €) :

  • - Dacia Duster Stepway (74 points)
  • - Toyota Yaris (62)
  • - Citroen C3 Aircross (59)






Beaucoup de concurrence dans cette 2ème catégorie avec quatorze voitures participante des moins de 34.000 €, le break hybride Toyota Corolla Touring Sports (53 points) a devancé d’une courte tête le SUV coupé Arkana de Renault (52 points) et son propre clone le break siglé Suzuki Swace (48 points). Il convient également de noter que trois places dans le top 5 sont occupées par des breaks, bien que de nombreux SUV et crossovers aient également concouru ....
Catégorie 2 (jusqu'à 34.000 €)

  • - Toyota Corolla Touring Sports (53 points)
  • - Renault Arkana (52)
  • - Suzuki Swace (48)






Avec quinze voitures, jamais auparavant autant de modèles différents n’avaient participé à cette 3 ème catégorie. L’offre a été particulièrement diversifiée, allant des petites citadines (idéales comme deuxième voiture de la famille) jusqu’aux grandes voitures familiales disposant de beaucoup d’espace. La victoire revient ici à la Hyundai Ioniq 5. La Coréenne s’est vu attribuer des points pour son espace, son design, son autonomie et sa puissance. Sa recharge rapide particulièrement performante a également été un atout supplémentaire ....
Catégorie 3 (100% électrique)

  • - Hyundai Ioniq 5 (56 points)
  • - Dacia Spring (47)
  • - Volkswagen ID.4 (41)






Si les parents ont leurs propres critères pour choisir la voiture familiale idéale, les enfants ont également leur point de vue. Le jury junior a eu donc ses propres favoris et pour des raisons bien spécifiques, les voitures qui font de drôles de sons et qui sont équipées de sièges dans lesquels ils se sentent bien et au chaud, mais aussi les voitures avec un joli timbre de klaxon et propulsées par un moteur ayant un bruit « cool ». Au final, si nos têtes blondes avaient été aux manettes, ils auraient choisi les voitures suivantes comme voiture familiale VAB de l’année 2022 :

  • - Catégorie 1 jusqu’à 22 000 EUR : Citroën C3 Aircross
  • - Catégorie 2 jusqu’à 34.000 EUR : Ford Kuga
  • - Catégorie électrique : Ford Mustang Mach-e




Sources : © Wikipédia - © Google Images - © AutoScout - © Vroom - © AutoMania





JPBlogAuto

vendredi 11 février 2022

Toyota leader mondial des constructeurs











Toyota, officiellement Toyota Motor Corporation, est un constructeur automobile originaire du Japon. Le siège du groupe est situé dans la ville de Toyota. En 2014, Toyota écoule 10,23 millions d'unités, le Groupe est le premier constructeur mondial en nombre de véhicules vendus. En 2017, Toyota possède la valorisation la plus élevée au monde dans le secteur automobile et la huitième mondiale toutes activités confondues avec 41,1 milliards de dollars (soit 33,42 milliards d’euros), selon le classement Forbes ....





Toyota a terminé 2021 à nouveau en tête des constructeurs automobiles mondiaux. Elle reste également la marque la plus valorisée selon le classement Brand Finance. Il y a quelques mois, nous n'aurions pas nécessairement parié sur Toyota, qui annonçait des fermetures d'usines majeures causées par des pénuries de semi-conducteurs et autres pièces détachées dans une industrie mouvementée. Pourtant, force est de constater que le groupe nippon a bien résisté aux vents et marées. Ou, en tout cas, mieux que ses concurrents car Toyota est resté le maître mondial de l'automobile en 2021, avec des ventes en hausse de 10,1 % par rapport à 2020. Rappelons qu'il s'agit de l'addition des ventes du groupe, soit Toyota, Lexus mais aussi Daihatsu et Hino ....





Le Président du groupe japonais, AkioToyoda a félicité tous les collaborateurs du constructeurs dans toutes les régions productrices du monde en exprimant une réelle gratitude pour un tel résultat au vu de la pandémie mondiale et de la crise économique qui s'en ai suivie. En effet, sur un marché bouleversé par la crise sanitaire, Toyota a brillamment repris depuis 2020 la première place des constructeurs mondiaux devant le groupe Volkswagen et le groupe Renault en la consolidant même en 2021 ....





Cette nouvelle hiérarchie est réalisée à partir des ventes de 2020. Alors premier constructeur en 2019 avec près de 11 millions de véhicules vendus, le groupe Volkswagen cède sa place de leader à Toyota qui a écoulé l’an passé 9,3 millions d’unités. Volkswagen prend la deuxième marche avec 9,1 millions de ventes. L’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi se maintient à la troisième place avec 7,8 millions de véhicules vendus en 2020 contre 9,8 millions en 2019. GM (6,8 millions) et Hyundai (6,4 millions) occupent respectivement la quatrième et cinquième place. Arrive à la sixième place le groupe Stellantis (PSA et FCA) avec 6,3 millions de véhicules vendus (contre 7,9 millions en 2019) ....





Autre motif de satisfaction pour Toyota, la première place sur le marché américain, une première historique puisque General Motors occupait cette position depuis les années 30. Avec 2,33 millions de ventes au pays de l'oncle Sam, Toyota est passé devant le géant américain (2,21 millions de ventes), même si la firme japonaise estime que c'est plus les conditions particulières du marché qui lui ont permis de réaliser cet exploit qu'une vraie performance exceptionnelle. Elle n'hésite d'ailleurs pas à faire preuve de retenue en affirmant que 2022 sera difficile ....





Ce n'est d'ailleurs pas le seul trophée que Toyota pourra afficher sur sa grande étagère pour 2021 puisque le cabinet d'études Brand Finance a livré son classement "Global 500", le bilan annuel des 500 marques les plus "puissantes" toutes activités confondues. La valeur attribuée à chacune d'entre elles ne reflète pas la capitalisation boursière, mais l'impact qu'elle peut avoir sur ses clients, son niveau de performances ou encore la qualité des produits et leur pertinence sur le marché. Et à ce petit jeu, bingo, Toyota a fini en tête des marques automobiles, devant Mercedes, Tesla et Volkswagen ....





Un classement qui pourrait être bouleversé dans les quinze prochaines années face aux enjeux climatiques et aux mutations technologiques. On pense naturellement à Tesla. Même si le constructeur américain est loin de faire de l’ombre aux géants de l’automobile, ses ventes ont littéralement explosé depuis de 2012 passant de 2 600 unités en 2012 à 627 000 au troisième trimestre 2021. Sa capitalisation boursière poursuit sa folle ascension et devance de très loin celle de Toyota à plus de 1 000 milliards de dollars. À l’issu de la COP26, une dizaine de constructeurs automobiles se sont engagés à faire en sorte que d'ici à 2040 toutes les voitures neuves vendues soient zéro émission, et au plus tard d'ici à 2035 dans les principaux marchés ....


Sources : © Wikipédia - © Google Images - © Toyota
- © AutoInfos - © AutoMagazine - © Caradisiac - © L'argus





JPBlogAuto

vendredi 3 décembre 2021

Les 60 ans de la Citroën Ami 6









La Citroën Ami 6 qui était populairement appelée la « 3 CV » est une berline mais aussi un break produits par le constructeur automobile français Citroën de 1961 à 1969. L'objectif premier visé par la marque aux chevrons était de proposer à la clientèle un compromis entre deux modèles de sa gamme, la DS en haut de la hiérarchie son modèle le plus luxueux et le plus aboutie de l'époque, et la 2 CV au bas de l'échelle qui constituait un minimum automobile mais très prisé. Il en a dérivé après une longue étude une gamme de véhicules très populaire déclinée sous plusieurs formes à commencé par notre fameuse Ami 6 ....





La cahier des charges impose que la future Citroën soit confortable et ne doit pas dépasser une longueur de 4 mètres, le patron de l'époque refuse que la voiture soit un véhicule dit utilitaire, en réalité à hayon. Il faut donc trouver des trésors d’ingéniosité pour aboutir à concevoir un véhicule tri-corps dans un tout petit gabarit tout en reprenant une base existante. C’est alors que Flaminio Bertoni, génial créateur des 2cv, Traction et DS, propose d’inverser la lunette arrière pour offrir aux passagers arrières une descente de toit qui leur permettent de ne plus baisser la tête pour s’asseoir dans la voiture. Ce choix impose une carrosserie atypique en forme de "Z" qui n’était pas la seule innovation stylistique de ce projet puisque celui-ci propose un avant très particulier composé d’un capot plongeant et d’optiques carrées chromées ....





Le design de cette Ami 6 propose une face avant aux lignes travaillées incrusté de larges phares rectangulaires (une première à l’époque), un capot plongeant en partie centrale, un toit pagode et des flancs soulignés par des lignes embouties. Force est de reconnaitre que la voiture fait preuve, d’une forte personnalité, d’un "style baroque" jugent même certains observateurs si bien que le surnom peu glorieux de "crapaud" lui sera même affublé par la clientèle populaire ....





L'étonnante Ami 6 est présentée le 26 avril 1961 dans la ville d’Amsterdam aux Pays Bas. L’origine de son nom est multiple, certains indiquent que Citroën a accolé le chiffre 6 en référence à la motorisation devenant ainsi AM SIX puis AMICI soit AMI en Italien. D’autres font état d’un nom plus banal qui signifie Automobile de MIlieu de gamme. L’Ami 6 reprend le meilleur de la 2cv à savoir sa rusticité et sa robustesse qu’elle associe au meilleur de la DS grâce à sa finition plus soignée et au volant monobranche, aux sièges moelleux ou encore aux poignées de portes et aux diverses commandes ....





D’abord fabriquée dans l’usine Panhard d’Ivry sur Seine, la Citroën Ami 6 va inaugurer la toute dernière usine de la marque située à Rennes la Janais laquelle fabrique, aujourd’hui, le C5 Aircross. Côté comportement routier, tous saluent la tenue de route et la souplesse de la berline héritées des fameuses suspensions de la 2 CV. Dès sa naissance, conformément à l’esprit Citroën, l’Ami 6 est une voiture originale et innovante. Si la voiture séduit par son confort et son habitabilité, elle peine un peu à convaincre tous les clients à cause de son style particulier, surtout comparé à ses concurrentes bien plus pratiques. Si les premiers mois sont encourageants, la demande baisse dès 1963 et oblige Citroën à réagir ....





Malgré son désamour pour les breaks, perçus comme des véhicules utilitaires, le patron Pierre Bercot doit se résoudre à proposer un break sur l’insolite Ami 6 qui se révèle moins pratique que ses concurrentes de par sa lunette arrière inversée qui interdit toute notion de polyvalence d’usage. Ainsi, le break Ami 6 fera son apparition dès le salon de Paris de 1964 en reprenant un dessin de chez Heuliez qui avait dessiné et conçu un break dès le mois d’août 1962. Le break, nettement plus classique sur le plan du style, se montre également bien plus pratique grâce à son hayon et à son volume de coffre en hausse. Et Citroën va être ravi des chiffres de ventes du break qui sauve carrément la carrière de la voiture. Bien aidé par une concurrence moins forte, le break représente déjà 2/3 des ventes dès 1965 lui permettant même de devenir la voiture la plus vendue en France en 1966 ....





C’est aussi en 1966 que Citroën passe l’équipement électrique de son Ami 6 en 12 volts au lieu de 6 précédemment, permettant l’installation d’un alternateur en lieu et place de la dynamo. En 1967, Citroën fait évoluer La face avant qui intègre des doubles optiques ronds et une calandre à barrettes horizontales. Les roues se parent d’enjoliveurs de type "Gala" identiques à ceux de la 2cv Azam Export. A l’intérieur, la sellerie est spécifique tandis que le coffre est garni de moquette. Ses inconditionnels conservent un intérêt tout particulier pour les versions "Club" à quatre phares et à enjoliveurs à flanc blanc commercialisées à partir de septembre 1967. La production de la berline s’achève en mars 1969 six mois avant l’arrêt du break, au profit de la nouvelle Ami 8 moins atypique qui retrouve une lunette arrière dans le « bon » sens, mais après 8 ans de carrière, tous modèles confondus il se vendra plus d'un million d'exemplaires ....





Basé sur la plateforme de la 2CV, le projet Ami 6 ne peut en reprendre le même moteur car le poids de sa carrosserie est trop important. Aussi, les ingénieurs de Citroën décident de modifier le moteur en augmentant sa cylindrée à 602 cm³, ceci afin de rester dans la classe fiscale des véhicules 3CV. Avec une puissance de 22cv, le moteur permet une vitesse de pointe de 110 km/h ce qui, à l’époque, était une bonne performance. De la 2Cv, la future Ami 6 reprend également les quatre freins à tambour avec un diamètre de 220mm pour les freins avant soit légèrement plus grands que ceux de la "deuche". Enfin, la suspension reprend le principe inauguré par la 2 Cv avec des ressorts horizontaux latéraux comprimés grâce à un système de liaison aux roues par tirants. L'amortissement est assurée par quatre frotteurs. Les quatre roues travaillent indépendamment. Un batteur à inertie (ou stabilisateurs à masse) est présent sur chaque roue et un système d'interaction élastique entre la suspension avant et arrière complète le système ....




Les 60 ans de la Citroën Ami 6 ...



Sources : © - Wikipedia © - Google Images © - Citroën © - AutoMania © - AutoNews






JPBlogAuto

- page 1 de 8