Mot-clé - Porsche

Fil des billets

vendredi 22 janvier 2021

Albrecht Goertz - Designer









Albrecht Goertz de son véritable nom Comte Albrecht Graf Von Goertz appartenait à l'ancienne et noble famille aristocratique des Von Schlitz Genannt Von Görtz. C'est un designer industriel d'origine allemande né à Brunkensen en Basse Saxe le 12 janvier 1914 et décédé à Kitzbühel la capitale autrichienne du Tyrol le 28 juin 2006. Très jeune, à l'âge de cinq ans, il se découvre une véritable passion pour les voitures qui durera toute sa vie ....





Après avoir terminé ses études, la famille bourgeoise de Albrecht Goertz le destine à une carrière de banquier. C'est ainsi qu'il va commencer son apprentissage du métier à la Deutsche Bank de Hambourg. Mais l'Allemagne Hitlérienne va perturber ses plans et il va vite déménager à Londres dans une autre banque, cette fois privée. Mais les perspectives pour ce poste ne semblaient pas très prometteur et la banque n'est visiblement pas sa vocation, ses centres d'intérêt sont ailleurs ....





Souhaitant fuir l'Allemagne, en 1936 Albrecht Goertz déménage à nouveau, cette fois aux États-Unis d'Amérique , et dans un premier temps à New York. Il fini par s'établir à Los Angeles après avoir obtenu la citoyenneté américaine. Malgré ses origines, à force de volonté il débute par des petits boulots et commence même à travailler dans un lave-auto. Changeant souvent d'emploi il fini par travailler dans une usine de moteurs d'avion ....





En 1938, ayant fait quelques économies et désirant suivre le modèle du rêve américain, Albrecht Goertz décide de s'installer à son compte. Il ouvre un garage et un showroom, où il se spécialise dans la modification des Ford modèles A et B. C'est dans cette boutique que Goertz a créé son « Coupé Paragon », un concept-car fait à la main qui a été présenté à l'exposition universelle de New York l'année suivante. Malheureusement en 1940, il a fermé boutique pour rejoindre l'armée américaine et servir pendant cinq ans ....





Après guerre, une rencontre tout à fait fortuite avec le célèbre designer Raymond Loewy va changer la destinée de Albrecht Goertz. Loewy assez impressionné par le travail réalisé sur la Paragon envoi Goertz suivre une formation dans une école de design. A l'issue de cet enseignement, Loewy l'intègre dans ses équipes dans l'Indiana, chez Studebaker ou il est chargé d'étudier le nouveau style de la Champion, dont il sera un acteur majeur dans la définition du dessin de la version de 1950 célèbre pour son " bullet nose " ....





Après son passage chez Studebaker, en 1952 Albrecht Goertz s'est établi en tant que designer indépendant en créant son propre studio de design à New York, la société Goertz Industrial Design Inc. En 1953, Goertz s'était lié d'amitié avec Max Hoffman, l'importateur américain unique et officiel de BMW qui lui apprend en confidence que la firme allemande prévoyait de nouvelles voitures pour le marché américain. Le studio de design de Goertz va finir par remporter l'offre de conception des voitures, qui sont devenues les BMW 503 et 507 ....





Cette BMW 507, aujourd'hui considérée comme l'un des plus beaux roadster de tous les temps va faire la renommée internationale de Albrecht Goertz. C'est ainsi qu'il va travailler pour un certain nombre d'autres constructeurs automobiles réputés comme par exemple Porsche, Datsun, Toyota ou aussi Nissan. Ses talents de designer n'étaient pas exclusifs à l'industrie automobile, car il va aussi créer des produits pour plusieurs entreprises mondiales, concevant des horloges, des montres, des vélos, des appareils de cuisine, des réfrigérateurs, des appareils photo, des stylos à plume, des vêtements de sport et même des meubles ....





Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - CoachBuild © - Petrolicious
© - Albrecht Goertz © - Carcatalog





JPBlogAuto

jeudi 14 mai 2020

Michael Mauer - Designer









Michael Mauer est un designer automobile allemand qui est né le 28 juillet 1962 à Rotenburg an der Fulda une petite ville située dans le land de la Hesse et l'arrondissement de Hersfeld près de la frontière Suisse. Depuis tout jeune, il a toujours été intéressé par les voitures, même quand il était adolescent, et il appréciait également l’art et le dessin à l’école ....





Michael Mauer après des études primaires plutôt classiques décroche son baccalauréat au Collège Saint-Blaise en 1981, dans le Bade-Wurtemberg. il va ensuite se diriger vers des études supérieures dans le domaine qui lui plait le plus et il étudie donc le design appliqué au secteur des transports à la célèbre école supérieure de Pforzheim. C'est ainsi qu'en 1986 il va obtenir son diplôme de designer ....








Michael Mauer diplôme de designer en poche va en 1989, rentrer dans le groupe Daimler où il va connaître une progression constante. Il devient chef designer chez Mercedes-Benz à partir de 1995 sous la houlette de Murat Günack ou il dirige une équipe de 33 personnes. Trois ans plus tard, il est appelé au Japon pour diriger le studio de design avancé qui avait été monté à Yokohama en 1992 par le Français Olivier Boulay ....





En 1998 Michael Mauer devient responsable du Studio de design avancé de Mercedes à Tokyo, où il collabore avec Anthony Lo. Finalement après avoir participé à la création de nombreux modèles comme par exemple la SLK, la Classe A, la Classe V ou la SL, on le sollicite de nouveau en Allemagne pour prendre en mains l’équipe de Smart dont il deviendra le directeur du design en 1999 ....





En 2000, Michael Mauer quitte définitivement le groupe Daimler où il avait travaillé sur tous les niveaux de la gamme, de la minimaliste Smart à la très élitiste Maybach. Il est embauché chez le suédois Saab ou il remplace Einar Hareide au poste de directeur exécutif du design. Il est le premier non scandinave responsable du design de la marque pour laquelle il prône un retour à un dessin plus lisse et plus sobre. Il entend donner une nouvelle impulsion à Saab, mais il reste trop peu de temps à Trollhättan pour marquer la firme de son empreinte. Il travaille toutefois sur plusieurs concept cars, notamment la belle Aero X ....





En 2003, Michael Mauer quitte Saab pour être promu directeur du design avancé pour les marques européennes de la General Motors. Il va coordonner dès lors tous les centres de style GM européens mais cette fonction sera aussi de courte durée. En effet en 2004 le talentueux designer se verra offrir un pont d'or pour être recruté par le groupe Volkswagen, une offre impossible à refuser surtout pour un allemand ....





En 2004 le directoire de Audi-Lamborghini-Volkswagen va donc nommer Michael Mauer à la tête du design de la filiale Porsche en remplacement de Harm Laagay. Il va brillamment superviser avec succès la naissance de la Panamera, du Cayenne de deuxième génération, de la Macan, de la Boxster et du concept car 918 Spyder. Il veille aussi à l'évolution du style de la 911 pour laquelle il a remporté le Red Dot Award. En 2015, sans abandonner ses fonctions chez Porsche, Michael Mauer prend la direction du design pour l’ensemble du groupe Volkswagen remplaçant ainsi le jeune retraité Walter de’Silva ....

Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Porsche
© - Michael Mauer © - ParisMatch - © GentlemenDriver





JPBlogAuto

vendredi 7 février 2020

Porsche 356A Speedster 1600 Reutter - 1955











La Porsche 356 fut la troisième voiture de la marque allemande Porsche. Conçue par Ferry Porsche sur les bases mécaniques de la Volkswagen Coccinelle par souci d'économie et dessinée par Erwin Komenda, elle sera produite en série de 1948 à 1965. La 356 est la première voiture portant le nom de Porsche. Initialement disponible en coupé, en cabriolet puis en speedster, la 356 a connu de nombreuses évolutions lors de sa production ....





Les premiers modèles de Porsche 356 sont produits en Autriche, à Gmünd, où les chaînes sortent la numéro 1 le 8 juin 1948, date de son homologation, avant que la totalité de la production ne soit déménagée à Stuttgart-Zuffenhausen. Elle est agile, légère, et bien construite. Sa qualité de fabrication vaudra à Porsche une solide réputation en Europe et outre Atlantique. Elle est à ses débuts étroitement dérivée de la Volkswagen Coccinelle notamment par l'utilisation d'un moteur Boxer à quatre cylindres à plat, refroidi par air, et situé en porte-à-faux arrière du véhicule ....





La Porsche 356 remporte un succès commercial énorme aux USA, en particulier chez les stars d'Hollywood. L'acteur américain James Dean en a possédé une. Il a disputé plusieurs courses avec, avant de se tourner vers un vrai modèle de compétition, la Porsche 550. Il y a eu beaucoup de modèles différents de la Porsche 356 au cours des années. Toutes ont été engagées en compétition automobile, que ce soit par l'usine Porsche ou par des équipages privés. Le palmarès en course est impressionnant, et nombre de 356 ont inquiété et parfois battu des voitures bien plus puissantes, grâce à leur maniabilité et leur légèreté ....





La création de la version « Speedster » de la 356, fin 1954, a été faite à la demande de Max Hoffman, l'importateur Porsche des États-Unis qui voulait une version moins chère et plus racée de la 356 et donc plus facile à vendre pour le marché américain. Le modèle Porsche 356A Speedster fabriqué entre fin 1955 et 1959 est le second modèle de la Porsche 356. Il sera disponible tout le long de sa production en trois silhouettes coupé, cabriolet ou speedster avec des motorisations différentes : 1300, 1300S, 1600 ou 1600S ....





La voiture qui illustre cet article est une Porsche 356A Speedster de 1955 dans sa configuration USA qui est équipée d’un moteur quatre cylindre de 1600 cc de cylindrée. Pour les clients auxquels les versions standards de la 356 ne suffisaient pas, Porsche proposait des versions plus proches des modèles de compétition mais immatriculables sur la voie publique ....





Construite par le célèbre carrossier germanique Reutter et reconnaissable au premier coup d'œil à son pare-brise recourbé et aplati (plutôt qu'en V en deux partie), à sa toute petite capote amovible, à sa ceinture de caisse abaissée, à son jonc chromé latéral au niveau des poignées de portes et à ses deux sièges baquets, autant de petits détails tous destinés à souligner avantageusement son caractère sportif, la Porsche 356A Speedster 1600 était en fait un modèle « économique », censé affronter les sportives britanniques bon marché du moment ....





Sous le capot de la belle Porsche 356A Speedster Reutter se cache un moteur à quatre cylindres à plat opposé horizontalement de 1.582 cm3 à soupapes en tête dit Flat 4 boxer qui développe 60 chevaux, refroidi par air, et alimenté par deux carburateurs Solex. Ce moteur était accouplé à une transmission manuelle à quatre vitesses. La suspension avant indépendante avec barres de torsion laminées, bras de suspension parallèles et amortisseurs tubulaires offrait pour l'époque une technologie à la pointe lui assurant une très bonne tenue de route ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : essence
  • Moteur : Flat4 boxer
  • Cylindrée : 1,6 litres
  • Puissance : 60 chevaux à 5.000 tr/min
  • Vitesse : environ 160 km/h



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © Reutter
- © Porsche - © AutoPlus - © JP Echavidre





JPBlogAuto

vendredi 29 novembre 2019

Keith Woodcock - Artiste Peintre









Keith Woodcock est un artiste peintre anglais renommé et très talentueux surtout connu pour peindre des voitures de course ainsi que des avions. Né dans le Yorkshire, un comté traditionnel d'Angleterre, le plus vaste du Royaume-Uni, le 19 avril 1940, Keith Woodcock est membre à part entière de la "Guild of Aviation Artists" et de la "Guild of Motoring Artists", ainsi que de l'"American Society of Aviation Artists" ....





Keith Woodcock a passé toute son adolescence et a donc grandi dans le Yorkshire ou il a suivi un parcours scolaire plutôt classique. Par la suite il à effectué des études à l’école "Belle Vue Grammar" de Bradford, puis à la "Salford School of Art". Ces études artistiques lui ont permis d'abord de faire carrière dans l'industrie en tant que dessinateur, mais a ensuite progressé vers l'illustration technique et la publicité ....





Keith Woodcock va courageusement quitter en 1969 son emploi de graphiste dans l'agence de publicité qui l'emploi pour commencer à vivre de son art et entame une carrière de dessinateur et illustrateur indépendant. D'abord formé et qualifié en tant qu'ingénieur de conception pendant ses études, il choisit finalement de réaliser ses aspirations ultimes en devenant un artiste professionnel à temps plein, mais restreint son choix de sujets à l'aviation et à l'automobile ....


note5.gif note5.gif note5.gif note5.gif note5.gif note5.gif


Au début des années 80, une grande partie de l'industrie britannique s'effondra et pour gagner sa vie, Keith Woodcock se tourne vers son véritable amour de la peinture. Initialement, il se spécialise d'abord dans son amour de l'aviation depuis l'enfance, mais rapidement en tant que passionné d'automobile ayant assisté aux courses depuis le milieu des années 50, il va bientôt rajouter l'automobile à son répertoire de sujets favoris ....





La suite de la carrière de Keith Woodcock va faire de lui un artiste reconnu internationalement pour toutes ses œuvres mêlant aviation et automobile. Exposant régulièrement en Europe et aux États-Unis, il a pu grâce à ces expositions individuelles sur les deux continents parvenir a remporter pas moins de 14 prix internationaux pour son travail, dont la reconnaissance suprême pour un artiste peintre "Best of Show" aux expositions d'art au Royaume-Uni et en Amérique ....


note5.gif note5.gif note5.gif note5.gif note5.gif note5.gif


Keith Woodcock aime préciser : « La lumière est ma préoccupation première pour toute peinture que je produis, comment elle mettra en forme et formera les divers éléments individuels pour créer une composition intéressante et satisfaisante. Je suis également très désireux de stimuler les émotions des téléspectateurs et vise évidemment à intégrer l'atmosphère et le ressenti dans toute représentation d'un scénario, que ce soit dynamique ou pacifique » ....


note5.gif note5.gif note5.gif note5.gif note5.gif note5.gif


La plupart des œuvres de Keith Woodcock ont été commandées spécialement par des sociétés, des entreprises, des associations, des musées ou des particuliers du monde entier. Parmi ses clients figurent par exemple Boeing, Alfa Romeo, la Poste Britannique, BAE Systems, Ford, l’Arabie Saoudite et le gouvernement des États-Unis ainsi que des personnages célèbres du monde de l'automobile. Il a également été présenté dans de nombreux magazines en Europe, en Australie, en Inde, en Amérique et en Scandinavie, notamment "The International Artist" ....





Les peintures de Keith Woodcock sont plus qu'un simple portrait d'avion ou de voiture. En fait dans ses œuvres, les détails d'arrière-plan créent cette atmosphère d'élément insaisissable, qui complète à merveille le tableau final. Comme il l'a décrit lui même, l'artiste a le pouvoir de transcender l'image purement photographique, de raconter une histoire, de créer une ambiance, de donner une vie et un attrait durable à la peinture ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Keith Woodcock
© - Racehistory © - Rothbury © - CarArt




JPBlogAuto

- page 1 de 23