Mot-clé - Cadillac

Fil des billets

vendredi 24 avril 2020

Le système Alerte Rappel de Siège Arrière







rear00.jpg



Malheureusement, pendant les mois d’été, des enfants meurent chaque année parce qu’ils sont laissés dans une voiture surchauffée. Ceci est bien heureusement fait de manière non intentionnelle par les parents, mais parfois cela se produit hélas aussi consciemment. En effet certains parents sous-estiment les effets de la chaleur qui peut se produire dans la voiture en très peu de temps et ne voient donc aucun problème s’ils veulent faire une course pendant que l’enfant fait une sieste sur le siège arrière. L'année dernière, selon les données de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), ce comportement incroyable aurait provoqué aux États-Unis 53 décédés d'enfants des suites d'un coup de chaleur alors qu'ils étaient assis dans un véhicule ....





Si ce genre de fait divers peut nous paraître hallucinant, pour mettre fin à de tels drames, l'Association Internationale des Constructeurs Automobiles s'est engagée volontairement à installer des Systèmes de Rappel des Sièges Arrière aussi appelés « Rear Seat Reminder » qui sauvent des vies dans pratiquement toutes les voitures et utilitaires d'ici l'année modèle 2025 au plus tard, plutôt que d'attendre le vote des règles et les lois des gouvernements qui prennent traditionnellement et suivant les pays entre quatre et huit ans pour être finalisées ....





Le principe du Rappel de Siège Arrière est simple. Dès que le moteur est coupé, un message d’avertissement apparaît sur le tableau de bord et un signal d’alarme retentit. Ainsi, le conducteur sera rappelé de vérifier le siège arrière avant de quitter son véhicule. La fonction est activée après l’ouverture ou la fermeture d’une des portes arrières. Ce dispositif peut sembler banal, mais est tout sauf inutile car malheureusement chaque année, de très jeunes enfants ou des animaux domestiques trouvent la mort à la suite de la distraction, de l'inconscience ou du je-m'en-foutisme de leurs parents ....





Le système qui est un tout nouveau cap dans le domaine de la sécurité s'active automatiquement au début de chaque trajet lorsque les portes arrière sont ouvertes ou fermées. Rien ne remplace cependant la grande vigilance des parents, comme le martèle tous les constructeurs automobiles, qui précisent que c'est une évidence qu’il convient quand même de remettre en avant et que ce sera toujours mieux que le plus perfectionné des systèmes ou des dispositifs techniques ....





Tous ces dispositifs ne sont donc que de simples appareils, aussi sophistiqués et performants soient-ils, qui aident simplement les parents et les gardiens à se rappeler de vérifier le siège arrière lorsqu'ils sortent pour s'assurer qu'aucun enfant ou animal n'est laissé dans une voiture. Les constructeurs automobiles partant de ce constat se sont donc réunis pour développer une voie à suivre, qui non seulement intègre les systèmes actuels existants, mais soutient également de nouvelles approches encore plus innovantes ....





Au cours de ces quatre ou cinq dernières années, diverses marques de voitures, comme par exemple Buick, Cadillac, Chevrolet, GMC, Hyundai, Kia, Nissan ou Subaru et d'autres ont mis en œuvre une certaine forme de technologie d'alerte de siège arrière. Les notifications, qui sont déclenchées lorsque la voiture détecte le poids sur le siège arrière, peuvent être vues à travers le combiné d'instruments du tableau de bord ou entendues avec un son audible, ou les deux ....


Sources : © Wikipédia - © Google Images - © AutoManie - © AutoWeb - © Subaru






JPBlogAuto

vendredi 27 mars 2020

Bill Mitchell - Designer









Bill Mitchell de son véritable nom William L. Mitchell était un styliste et très talentueux designer américain qui est né le 2 juillet 1912 à Cleveland, dans l'état de l'Ohio, et mort le 12 septembre 1988 à Royal Oak, dans l'état du Michigan. Successeur de Harley J. Earl à la tête du design, Bill Mitchell était aussi vice-président de la General Motors de 1959 à 1977, il est souvent cité aujourd'hui par les spécialistes du design automobile comme une référence ....





Bill Mitchell étais vraiment attiré dans son enfance par les voitures car il était le fils d'un concessionnaire Buick et donc il a développé un talent pour dessiner des automobiles à un âge précoce. Aprés un parcours scolaire assez classique, il a fréquenté le Carnegie Institute of Technology à Pittsburgh en Pennsylvanie, pour ensuite s'orienter vers une école d’art plutôt réputée à l'Art Students League de New York, ce qui l'a bien préparé au double principe de la conception automobile, la fonction et la forme, qu'il voulait bien maitriser ....








Bill Mitchell diplôme en poche va rapidement débuter une activité professionnelle en se spécialisant dans les illustrations automobiles au sein d'une agence de publicité indépendante Barron Collier Advertising, basée à New York. C’est à cette époque que son hobby des voitures de course et du sport automobile va aussi lui permettre de placer ses travaux dans des bulletins d’amateurs et de clubs automobiles et aussi dans des magazines locaux ....





En 1935 Bill Mitchell qui est devenu l'illustrateur officiel de l'Automobile Racing Club of America va rapidement attirer l'attention de Harley Earl, designer en chef à l'époque de la GM, qui va le recruter dans le cadre de sa nouvelle division qu'il vient de créer, " General Motors Art & Color Section '' qui est en fait le tout premier centre de design intégré au monde s'occupant de l’importance de l'apparence des voitures et de l'esthétique de leurs carrosseries ....





Dès lors, la carrière de Bill Mitchell va rapidement progresser et l'année suivante, en 1936, il sera nommé concepteur en chef dans le studio de design Cadillac cette nouvelle marque de luxe alors nouvellement créé au sein du groupe. C'est à cette époque qu'il va dessiner son premier chef-d’œuvre, la Cadillac Sixty Special, qui réalise un nouvel alliage du luxe et de la modernité, chose jamais vu à l'époque. Avec le recul, resculpter un symbole de l’Amérique à seulement 26 ans était un beau début plutôt prometteur ....





Sous la direction de Bill Mitchell, les voitures américaines abandonnent leurs fameux ailerons au cours des années 1960, influencées en partie par le style italien. En éliminant une grande partie de l'excès de chrome, des ailerons gras et des marques de signature similaires, dans les années 60, Mitchell a promu ce qu'il a appelé le «look pur», une chute plus aérodynamique et «sans épaule» des vitres d'une voiture sur ses côtés. Il sera le designer chez GM qui saura aussi mettre fin à ces excès baroques et négocier un retour aux lignes douces ....





Jamais un designer n’a incarné autant que Bill Mitchell une forme d’art populaire qui a nourri l’imaginaire planétaire et nous régale encore d’un émerveillement nostalgique. En fait il aura supervisé aussi bien le dessin des grandes Oldsmobile Toronado, Buick Skylark, Cadillac Eldorado, Chevrolet Bel Air et Buick Riviera des années 1960 et 1970, que celui de modèles plus sportifs comme le duo Chevrolet Camaro et Pontiac Firebird. Son chef d’œuvre reste incontestablement la sublime Chevrolet Corvette Sting Ray de 1963 ....

Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Petrolicious
© - Bill Mitchell © - AutoActu





JPBlogAuto

vendredi 20 septembre 2019

Sergio Pininfarina - Carrossier Designer









Sergio Pininfarina est un styliste et très talentueux designer, homme politique, homme d'affaires italien et président de la célèbre et réputée carrosserie Pininfarina SpA. Il est né le 8 septembre 1926 à Turin, et mort à Turin le 3 juillet 2012. Son nom « Farina » est devenu « Pininfarina » en 1961 par décret présidentiel. Il est par ailleurs le cousin de Giuseppe Farina premier champion du monde de Formule 1. Fils de Gian-Battista Pinin Farina fondateur de l'entreprise , il a longtemps dirigé cette société familiale, Carozzeria Pininfarina, le mythique designer partenaire historique de Ferrari ....





Après des études primaires plutôt classiques, Sergio Pininfarina va ensuite obtenir un diplôme d'ingénierie mécanique dans les années 1950 de "l'Institut Politecnique de Turin". Il va aussitôt enchaîner par des études secondaires plus poussées en Angleterre et aux États-Unis. Son parcours comme sa passion sont indissociables de ceux de son père. Lorsqu'il est en âge de travailler, il le rejoint dans l'atelier. À partir de 1946, il participe à toutes les grandes décisions. Durant les années 1930, le carrossier turinois ne s'était pas distingué par son avant-gardisme, mais au lendemain du second conflit mondial, il pose les jalons d'un style italien épuré et harmonieux qui va faire école. Il faut désormais compter avec la carrosserie turinoise signant ses réalisations d'un « F » ....





En 1951, Sergio Pininfarina est impliqué dans l'élaboration de l'accord avec American Motors concernant la construction de la Nash Healey. Il poursuit durant les années 50 son apprentissage à l'usine et travaille aussi avec les constructeurs automobiles américains Dodge et General Motors. Au début, il porte l'essentiel de son intérêt vers les études de style des voitures sportives, mais il entame une fructueuse longue collaboration avec Peugeot, pour qui il crée entre autres la carrosserie des Peugeot 403. Depuis cette époque, tous les nouveaux projets de la marque française sont mis en concurrence entre le centre de style interne de Peugeot, et le centre de design de Pininfarina, avec les créations des Peugeot 104, 204, 404, 504, 604, 205, 305, 405, 505, 306, 406 Coupé, et le récent 1007 ....





L'année 1952 est à marquer au fer rouge pour l'entreprise qui débute sa célèbre collaboration privilégiée historique avec Ferrari, avec le projet de la Ferrari 212 Inter. C'est en fait le début d'une relation intime entre Enzo Ferrari et les PininFarina père et fils. Dès 1953, Son père confie à Sergio Pininfarina une lourde responsabilité, celle de la relation avec Ferrari. Enzo semble surpris d'avoir affaire à un si jeune homme et Sergio se montre impressionné par la personnalité du Commendatore. Mais à force de travail, il va gagner peu à peu sa confiance et même finir par le convaincre d'adopter l'architecture technique à moteur arrière central avec le premier prototype, la Dino Pininfarina 206 GT Spéciale qui sera présentée au Mondial de l'automobile de Paris ....





A partir de 1959, Sergio Pininfarina succède à son père, qui se retire progressivement et devient donc directeur général, après avoir supervisé la construction et le lancement du nouvel établissement de Grugliasco, près de Turin, qui donne enfin à cette entreprise de grandes capacités d'études, de recherches et de fabrication. Dès lors Pininfarina va également travailler avec les plus grandes marques comme Volkswagen, BMW, Alfa Romeo, Honda, Lancia, Cadillac, Maserati, Citroën, Austin, Jaguar ou Rolls Royce. Mais Sergio est plus un industriel qu'un styliste. Il n'aura désormais de cesse que de faire grandir l'entreprise, tant sur le plan des moyens techniques que des volumes de production. Il sait s'entourer de stylistes de talent comme Aldo Brovarone, Lorenzo Ramaciotti, Paolo Martin, Leonardo Fioravanti, Pietro Frua ou Alfredo Vignale ....





Dès le début des années 70, Sergio Pininfarina comprend vite que le design automobile doit rompre avec une forme d'artisanat démodée. Il impose dans ses bureaux des machines de plus en plus perfectionnées d'assistance au dessin et se dote de calculateurs puissants et il fait aussi construire une soufflerie aérodynamique pour des voitures à l'échelle 1. Tous ces efforts et cette vision technologique vont payer car on fini par s'arracher les services de ce bureau de style spécialiste de l'automobile. Au milieu des années 80, tout cet effort industriel et la réussite qui va avec vont finalement permettre à Sergio de faire entrer l'entreprise Pininfarina en bourse. Son horizon ne s'arrête pas à l'automobile et en 1979, l'ingeniere Pininfarina se porte candidat aux élections européennes sous la bannière d'une petite formation de centre-droit, le Parti libéral italien et il est élu ....





Ambassadeur mondial du " made in Italy ", Sergio Pininfarina collectionne les récompenses en tant que designer et les décorations officielles. Francophile, il reçoit la légion d'honneur des mains de Valery Giscard d'Estaing puis est fait chevalier par un autre président de la République, Jacques Chirac. En 1988, Sergio Pininfarina est appelé à présider la Confindustria, le patronat italien. Une fonction qui finit toujours par échoir aux grands patrons transalpins et qu'il exerce jusqu'en 1992. En 2005, le chef de l’État le nomme sénateur à vie. En 1979 et 1994, il reçoit le prix Compasso d'Oro, la plus haute distinction en design. Au total, le centre de design de Pininfarina SpA a dessiné plus d'un millier de modèles et en a produit à peu près 250. Fin 2005, plus de trente millions de véhicules dans le monde avaient été créés avec le concours de Pininfarina ou en portaient la griffe ....

Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Pininfarina
© - Ferrari © - Unidivers - © YouTube






La sublime Ferrari Sergio en hommage à Pininfarina ...





JPBlogAuto

vendredi 24 mai 2019

La technologie au secours de la consommation











Pour faire face aux normes de plus en plus draconiennes visant à réduire la pollution et les rejets atmosphériques des véhicules, les constructeurs automobiles ont du beaucoup travailler. Leurs ingénieurs motoristes ont finalement proposé de réduire la consommation de carburant en diminuant la cylindrée du moteur tout en le suralimentant et en utilisant des solutions techniques améliorées pour conserver le confort de conduite et la capacité à déplacer le poids du véhicule ....





Plusieurs solutions techniques adaptés pour réduire la pollution et la consommation ont donc vu le jour ces dernières années comme par exemple le Compresseur, le Downsizing, le Cylinder on demand, le Turbocompresseur, le Valvelift, le Vtec, etc .... En fait chaque constructeur après de longues recherches a fini par proposer sa propre solution et les appellations fleurissent, TFSI, Ecoboost, TwinAir, THP sans compter le mix avec l'hybride qui utilise une partie électrique ....


2cyl02.jpg


Il y a quelques années en arrière, les conducteurs qui étaient en possession d'un véhicule doté d'un moteur à haute puissance savaient qu'ils allaient aussi fatalement subir une surconsommation de carburant. Mais de nos jours et grâce aux progrès des ingénieurs en mécanique, la technologie Cylinder On Demand limite dorénavant considérablement ce désavantage d'autrefois en réduisant sa consommation d'environ 30 % ....





Similaire dans l'idée à la technologie de Downsizing, cette nouvelle voie du Cylinder On Demand semble avoir la faveur maintenant car il divise par deux la cylindrée d'un moteur essence pour le rendre moins polluant et plus sobre, même si cette transformation n'est pas permanente. Cette technique de désactivation des cylindres n'est pas nouvelle, il y a plus de trente ans, Cadillac l'utilisait déjà. D'autres constructeurs ont suivi et Audi s'est également mis à utiliser ce système en Europe. Mais ce n'est que très récemment que le constructeur a déployé le Cylinder on demand sur des "petits" moteurs à quatre cylindres ....





Le système Cylinder on demand est un véritable atout d'économie pour les moteurs classés sportifs et puissants mais il est aussi disponible pour des petits quatre, six ou huit cylindres. La mise en fonction est vraiment simple par la désactivation d'une partie des cylindres dès lors que le véhicule atteint une vitesse stable généralement sur voie express ou encore sur autoroute. La transition est transparente pour le conducteur, pas de bruit particulier, d'à-coups ou de vibrations. Mieux, on ne ressent aucune perte de puissance. Seule la consommation du véhicule chute drastiquement de l'ordre de 30% ....





Le système Cylinder on demand fonctionne simplement au moyen d'actionneurs électromagnétiques qui déplacent les soupapes d'admission et d'échappement des cylindres, en les désactivant et en laissant deux cylindres opérationnels sur quatre. Cette action se produit bien sur également dans le sens inverse lorsque la pédale d'accélérateur est sous pression, d'où un basculement d'un mode à l'autre qui s'établit de façon instantanée en moins de cinq centièmes de seconde. Même la très luxueuse nouvelle Bentley Continental GT avec son gros V8 de 4.0 litres de cylindrée qui développe plus de 500 chevaux exploite la désactivation des cylindres pour gagner en efficience, en économie d'utilisation et surtout parce que technologiquement, c’est une excellente vitrine ....


Sources : © Wikipédia - © Google Images - © FichesAuto - © SportAuto



Le système Audi Cylinder on demand ...





JPBlogAuto

- page 1 de 9