Mot-clé - Citroën

Fil des billets

vendredi 3 avril 2020

Citroën Traction Avant 15-SIX G Cabriolet - 1938











La Citroën Traction Avant est une automobile produite par le constructeur français Citroën de 1934 à 1957. Son histoire est liée dans la mémoire collective à l'Occupation, tour à tour voiture de la Gestapo et icône de la Résistance. Elle fut également le véhicule préféré des gangsters en raison de qualités routières exceptionnelles. Cette automobile dispose aussi d'une particularité rare sur les automobiles de son époque, les roues motrices sont celles du train avant. Cette technique innovante est rapidement associée en France à la Citroën, ce qui lui vaut son surnom, « Traction », et plus tard le pléonasme « Traction avant » ....





Citroën n'est ni le premier à avoir commercialisé une voiture à traction, ni l'inventeur de la technique, mais pendant plus de 20 ans de production de ce modèle, la marque va le décliner en trois principales variantes baptisées Traction 7, Traction 11, Traction 15, qui utiliseront plusieurs type de mécaniques allant du 4 cylindres de 1303 cm3 au 6 cylindres de 2 867 cm3. Au final, créée par l'ingénieur André Lefebvre, la Traction Avant apparaît comme une voiture extrêmement moderne. En témoignent sa carrosserie quasi monocoque en acier selon la technique Budd importée des États-Unis, ses freins hydrauliques Lockheed à tambours, ses quatre roues indépendantes, sa suspension par barres de torsion et son moteur monté flottant ....





Si la Citroën Traction Avant ouvre la voie à l'automobile moderne grâce à ses nombreux progrès technologiques dont le fameux dispositif à cardans, et les freins qui délaissent le traditionnel système à câble pour un système hydraulique, ou aussi l'absence de châssis qui permet d’abaisser le centre de gravité, son look est aussi remarquable pour l'époque. Dessinée en berline au départ par le célèbre designer Flaminio Bertoni, le coupé et le cabriolet ne conserverons que la partie avant de cette berline. En effet depuis le tablier jusqu’au pare-chocs arrière, aucune pièce n'est identique, tout sera repensé et conçus par l’équipe d’André Lefebvre aidée de Raoul Cuinet et Jean Daninos ....





Le tout premier cabriolet Citroën Traction est présenté en mai 1934 quelques semaines seulement après le lancement de la berline le 18 avril 1934. A côté de ce cabriolet que l’on appelle aussi roadster, figure sa déclinaison coupé toute aussi prestigieuse que l’on nomme également faux-cabriolet car ce modèle reprend les mêmes caractéristiques mais se dote d’un toit rigide. Mais il faudra attendre Juin 1938 pour voir enfin apparaitre la Citroën Traction Avant 15-SIX G Cabriolet qui va contribuer grandement à la renommée internationale de Citroën ....





Dès son lancement, la superbe Citroën Traction Avant 15-SIX G Cabriolet, dotée d’un capital de séduction intense, connaît une rapide notoriété en triomphant dans la plupart des concours d'élégance si prisés à l'époque. La Traction dans cette déclinaison découvrable se retrouve partout, dans les albums de Tintin, au cinéma dans de nombreux films sur l'Occupation et la Libération, mais aussi des films de gangsters et d’aventures. De l'avis général, la Traction est réellement devenue fiable et mûre à partir des modèles 1936 car les ingénieurs de l'entreprise n'auront de cesse d'améliorer et de fiabiliser le modèle, tout en étendant la gamme vers le haut ....





L'habitacle intérieur de la Citroën Traction Avant 15 six G Cabriolet est plus soigné que la berline traditionnelle. La sellerie, de qualité tout à fait exceptionnelle est composée de cuir et de moquette. Les détails ont été particulièrement soignés, en particulier au niveau des finitions en tout point conformes à l'esprit que le patron André Citroën souhaitait alors insuffler à cette « Reine de la Route ». Sur cette stricte deux places, les ingénieurs de la maison ont même pensé à créer deux petits sièges d'appoint pouvant accueillir deux enfants, sous la forme d'un spider très astucieux qui avait été installé dans le coffre arrière ....





Sous le capot de la belle Citroën Traction Avant 15 six G Cabriolet se cache un moteur 6 cylindres en ligne de 2867 cm3 de cylindrée qui, alimenté par un carburateur double corps Solex délivre une puissance maxi de 77 chevaux à 3800 t/mn et un couple maxi de 19,5 mkg à 1500 tr/mn. C'est l’ingénieur motoriste Maurice Sainturat qui a remanié le moteur quatre cylindres d'origine en conservant les cotes d’alésage et de course 78x100 mm, et en ajoutant deux cylindres. Le moteur final flottant à chemises humides obtenu dispose d'une étonnante particularité, qui est de tourner à gauche, d’où sa dénomination 15-Six G. L'appellation 15/6 de la voiture laisse à penser que la puissance fiscale de ce moteur est de 15 CV alors qu'elle est de 16 CV et, devant ce manque de logique, beaucoup s'y sont laissés prendre ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : essence
  • Moteur : 6 cylindres en ligne
  • Cylindrée : 2867 cm3
  • Puissance : 77 chevaux à 3 800 t/mn
  • Couple : 19,5 mkg à 1500 tr/mn



Sources : © Wikipédia - © Google Images
- © Citroën - © StubsAuto - © JP Echavidre





JPBlogAuto

vendredi 13 décembre 2019

Donato Coco Designer









Donato Coco est un styliste et designer italien très talentueux qui est né en 1956 à Rignano Garganico une petite ville de la province de Foggia, dans la région des Pouilles,en Italie. Plutôt méconnu du grand public comparé à ces illustres prédécesseurs, il est cependant considéré par tous les éminents spécialistes comme l'un des plus grands designers automobiles sur la scène internationale ....





Donato Coco, comme beaucoup d'adolescents, tombe amoureux de l’automobile dès son plus jeune âge et crayonne ses cahiers de croquis de voitures. Un jour, il tombe en admiration devant le travail de Giorgetto Giugiaro qui va devenir une référence pour lui. Après des études primaires plutôt classiques il va ensuite se diriger vers des études supérieures d'architecture à Besançon en France. Mais pour rester cohérent avec sa passion, il va ensuite obtenir un Master en design automobile au Royal College of Art de Londres ....





Donato Coco pourvu de plusieurs diplômes en poche va rapidement trouvé du travail comme graphic-designer dans les domaines de la publicité, de l'illustration et de la photographie. C'est à cet époque ou jeune débutant il cumule les activités d'assistant du peintre et sculpteur Georges Oudot, de photographe de presse pour le quotidien régional L'Est Républicain, et ou il collabore avec la société jurassienne CB International ....





En 1983, à l'âge de 27 ans, à l'issu d'un concours de design organisé par Citroën et le magazine Chromes et Flammes sur le thème du restyling de la Citroën Visa, Donato Coco est personnellement invité à rencontrer Carl Olsen, le chef du design maison de l'époque, qui a été séduit par son travail. Il est finalement recruté par Citroën pour entamer une longue collaboration ....





Dès 1987, Donato Coco va devenir le designer en chef des petites voitures et des utilitaires légers chez Citroën. C'est donc à cette époque qu'il va superviser le design des Xsara, Picasso, C1, C2, C3, Pluriel, Lumiére, C4 et C6. Pendant cette période, le style qui prédomine dans ses réalisations se caractérises par des formes fluides, rondes, aérodynamiques et rassurantes ....





En 2005, après une carrière de 20 ans chez Citroën, Donato Coco quitte la marque française et arrive chez Ferrari où il est nommé à la tête du design, prenant la suite de Franck Stephenson. Il est peu ordinaire de passer d'une marque aussi singulière que Citroën à un nom aussi prestigieux que Ferrari et pourtant il devient le nouveau chef du style pour traiter pour la première fois des voitures de sport haute performance. C'est ainsi qu'il va travailler sur des modèles comme les F458 Italia, California, F430 Scuderia, F430 Spider 16M, 599 GTB Fiorano ou 599XX ....




En 2009, Donato Coco est remplacé par Flavio Manzoni, et quitte Ferrari pour diriger le design de Lotus en Grande Bretagne, ou il est embauché tant pour la division automobile que engineering. Sa nouvelle nomination renforce une équipe de talent pour laquelle se profile la lourde tâche de renouveler la gamme Lotus, tout en répondant aux besoins des entreprises qui consultent Lotus Engineering. C'est pendant cette période qu'il va renouveler le design des Lotus Elise, Lotus Esprit, Lotus Eterne, Lotus Elan, Lotus Exige, ou Lotus Elite. Cette nouvelle cure de jouvence pour la marque à peine 9 mois après sa nomination va surprendre le public autant que le milieu du design ....




Donato Coco Designer ...


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - YouTube © - Carcatalog





JPBlogAuto

vendredi 20 septembre 2019

Sergio Pininfarina - Carrossier Designer









Sergio Pininfarina est un styliste et très talentueux designer, homme politique, homme d'affaires italien et président de la célèbre et réputée carrosserie Pininfarina SpA. Il est né le 8 septembre 1926 à Turin, et mort à Turin le 3 juillet 2012. Son nom « Farina » est devenu « Pininfarina » en 1961 par décret présidentiel. Il est par ailleurs le cousin de Giuseppe Farina premier champion du monde de Formule 1. Fils de Gian-Battista Pinin Farina fondateur de l'entreprise , il a longtemps dirigé cette société familiale, Carozzeria Pininfarina, le mythique designer partenaire historique de Ferrari ....





Après des études primaires plutôt classiques, Sergio Pininfarina va ensuite obtenir un diplôme d'ingénierie mécanique dans les années 1950 de "l'Institut Politecnique de Turin". Il va aussitôt enchaîner par des études secondaires plus poussées en Angleterre et aux États-Unis. Son parcours comme sa passion sont indissociables de ceux de son père. Lorsqu'il est en âge de travailler, il le rejoint dans l'atelier. À partir de 1946, il participe à toutes les grandes décisions. Durant les années 1930, le carrossier turinois ne s'était pas distingué par son avant-gardisme, mais au lendemain du second conflit mondial, il pose les jalons d'un style italien épuré et harmonieux qui va faire école. Il faut désormais compter avec la carrosserie turinoise signant ses réalisations d'un « F » ....





En 1951, Sergio Pininfarina est impliqué dans l'élaboration de l'accord avec American Motors concernant la construction de la Nash Healey. Il poursuit durant les années 50 son apprentissage à l'usine et travaille aussi avec les constructeurs automobiles américains Dodge et General Motors. Au début, il porte l'essentiel de son intérêt vers les études de style des voitures sportives, mais il entame une fructueuse longue collaboration avec Peugeot, pour qui il crée entre autres la carrosserie des Peugeot 403. Depuis cette époque, tous les nouveaux projets de la marque française sont mis en concurrence entre le centre de style interne de Peugeot, et le centre de design de Pininfarina, avec les créations des Peugeot 104, 204, 404, 504, 604, 205, 305, 405, 505, 306, 406 Coupé, et le récent 1007 ....





L'année 1952 est à marquer au fer rouge pour l'entreprise qui débute sa célèbre collaboration privilégiée historique avec Ferrari, avec le projet de la Ferrari 212 Inter. C'est en fait le début d'une relation intime entre Enzo Ferrari et les PininFarina père et fils. Dès 1953, Son père confie à Sergio Pininfarina une lourde responsabilité, celle de la relation avec Ferrari. Enzo semble surpris d'avoir affaire à un si jeune homme et Sergio se montre impressionné par la personnalité du Commendatore. Mais à force de travail, il va gagner peu à peu sa confiance et même finir par le convaincre d'adopter l'architecture technique à moteur arrière central avec le premier prototype, la Dino Pininfarina 206 GT Spéciale qui sera présentée au Mondial de l'automobile de Paris ....





A partir de 1959, Sergio Pininfarina succède à son père, qui se retire progressivement et devient donc directeur général, après avoir supervisé la construction et le lancement du nouvel établissement de Grugliasco, près de Turin, qui donne enfin à cette entreprise de grandes capacités d'études, de recherches et de fabrication. Dès lors Pininfarina va également travailler avec les plus grandes marques comme Volkswagen, BMW, Alfa Romeo, Honda, Lancia, Cadillac, Maserati, Citroën, Austin, Jaguar ou Rolls Royce. Mais Sergio est plus un industriel qu'un styliste. Il n'aura désormais de cesse que de faire grandir l'entreprise, tant sur le plan des moyens techniques que des volumes de production. Il sait s'entourer de stylistes de talent comme Aldo Brovarone, Lorenzo Ramaciotti, Paolo Martin, Leonardo Fioravanti, Pietro Frua ou Alfredo Vignale ....





Dès le début des années 70, Sergio Pininfarina comprend vite que le design automobile doit rompre avec une forme d'artisanat démodée. Il impose dans ses bureaux des machines de plus en plus perfectionnées d'assistance au dessin et se dote de calculateurs puissants et il fait aussi construire une soufflerie aérodynamique pour des voitures à l'échelle 1. Tous ces efforts et cette vision technologique vont payer car on fini par s'arracher les services de ce bureau de style spécialiste de l'automobile. Au milieu des années 80, tout cet effort industriel et la réussite qui va avec vont finalement permettre à Sergio de faire entrer l'entreprise Pininfarina en bourse. Son horizon ne s'arrête pas à l'automobile et en 1979, l'ingeniere Pininfarina se porte candidat aux élections européennes sous la bannière d'une petite formation de centre-droit, le Parti libéral italien et il est élu ....





Ambassadeur mondial du " made in Italy ", Sergio Pininfarina collectionne les récompenses en tant que designer et les décorations officielles. Francophile, il reçoit la légion d'honneur des mains de Valery Giscard d'Estaing puis est fait chevalier par un autre président de la République, Jacques Chirac. En 1988, Sergio Pininfarina est appelé à présider la Confindustria, le patronat italien. Une fonction qui finit toujours par échoir aux grands patrons transalpins et qu'il exerce jusqu'en 1992. En 2005, le chef de l’État le nomme sénateur à vie. En 1979 et 1994, il reçoit le prix Compasso d'Oro, la plus haute distinction en design. Au total, le centre de design de Pininfarina SpA a dessiné plus d'un millier de modèles et en a produit à peu près 250. Fin 2005, plus de trente millions de véhicules dans le monde avaient été créés avec le concours de Pininfarina ou en portaient la griffe ....

Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Pininfarina
© - Ferrari © - Unidivers - © YouTube






La sublime Ferrari Sergio en hommage à Pininfarina ...





JPBlogAuto

vendredi 6 septembre 2019

Citroën Type H Néo Rétro - 2018









Le mythique Citroën Type H est un utilitaire léger monocoque de type fourgon automobile de la catégorie 2,25 à 2,6 tonnes de PTAC produit entre 1948 et 1981 à 473.289 exemplaires. Ce véhicule que l'on l'appelle souvent « Citroën Tube » a connu un long succès malgré la consommation élevée de son moteur à essence et sa vitesse modeste. Il est resté longtemps célèbre en France à l'époque comme le véhicule des commerçants ambulants, des pompiers, des ambulances et de la police ....





Construit en tôle ondulée plus rigide, le Citroën Type H reprenait des éléments de la Traction Avant à quatre cylindres avec une bonne suspension arrière et surtout en utilisant un maximum de pièces existantes sur d'autres modèles de la marque. Durant sa longue carrière il sera équipé de moteurs à essence de 9 ou 11 chevaux fiscaux mais aussi de moteurs diesel Perkins de 7 chevaux fiscaux ou de moteurs Indenor de 8 chevaux fiscaux ....


typeh05.jpg


Afin de fêter le 70e anniversaire du Citroën Type H en 2017 et rendre ainsi un bel hommage à Flaminio Bertoni, le designer David Obendorfer et le carrossier Fabrizio Caselani ont conçu pour l'occasion un kit pour donner au véhicule utilitaire Citröen Jumper l'allure de son illustre prédécesseur. La dernière version est donc un fourgon aménagé Citroën Type H Néo Rétro qui a été dévoilée début août 2018 ....


typeh05.jpg


Ayant obtenu la licence officielle du constructeur Citroën, les deux partenaires ont décliné leur création en huit modèles composés de plusieurs panneaux de carrosserie évoquant celle du Type H originel allant du simple van au food truck en passant par le camping car, le 4x4, le minibus ou la dépanneuse. Son design est un ensemble de références directes au modèle original avec des solutions contemporaines, profitant de la fiabilité et des contenus technologiques issus de l’actuel Citroën Jumper qui pourra ainsi être transformé en Citroën Type H Néo Rétro en une douzaine de couleurs au choix ....





Impossible de passer à côté du Citroën Type H Néo Rétro sans tomber sous son charme. Avec sa face avant type “nez de cochon”, la reproduction de la carrosserie est très fidèle et rappelle avec nostalgie l’époque des paniers à salades de la police. Sous le capot de ce Type H Néo Rétro, nous retrouvons un bloc diesel BlueHDi de 160 chevaux, tandis qu’un différentiel à glissement limité peut également être ajouté, idéal pour les balades hors des sentiers battus. Mais il faudra être patient car l’entreprise spécialiste de la transformation haut de gamme croule sous les demandes, il faut croire que l’histoire du Type H est encore loin d’être terminée ....

Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Carrosserie Caselani
© - Obendorfer Design © - Citroën © - AutoMoto © - YouTube




Citroën Type H Néo Rétro - 2018 ...







JPBlogAuto

- page 1 de 15