Mot-clé - Citroën

Fil des billets

vendredi 3 décembre 2021

Les 60 ans de la Citroën Ami 6









La Citroën Ami 6 qui était populairement appelée la « 3 CV » est une berline mais aussi un break produits par le constructeur automobile français Citroën de 1961 à 1969. L'objectif premier visé par la marque aux chevrons était de proposer à la clientèle un compromis entre deux modèles de sa gamme, la DS en haut de la hiérarchie son modèle le plus luxueux et le plus aboutie de l'époque, et la 2 CV au bas de l'échelle qui constituait un minimum automobile mais très prisé. Il en a dérivé après une longue étude une gamme de véhicules très populaire déclinée sous plusieurs formes à commencé par notre fameuse Ami 6 ....





La cahier des charges impose que la future Citroën soit confortable et ne doit pas dépasser une longueur de 4 mètres, le patron de l'époque refuse que la voiture soit un véhicule dit utilitaire, en réalité à hayon. Il faut donc trouver des trésors d’ingéniosité pour aboutir à concevoir un véhicule tri-corps dans un tout petit gabarit tout en reprenant une base existante. C’est alors que Flaminio Bertoni, génial créateur des 2cv, Traction et DS, propose d’inverser la lunette arrière pour offrir aux passagers arrières une descente de toit qui leur permettent de ne plus baisser la tête pour s’asseoir dans la voiture. Ce choix impose une carrosserie atypique en forme de "Z" qui n’était pas la seule innovation stylistique de ce projet puisque celui-ci propose un avant très particulier composé d’un capot plongeant et d’optiques carrées chromées ....





Le design de cette Ami 6 propose une face avant aux lignes travaillées incrusté de larges phares rectangulaires (une première à l’époque), un capot plongeant en partie centrale, un toit pagode et des flancs soulignés par des lignes embouties. Force est de reconnaitre que la voiture fait preuve, d’une forte personnalité, d’un "style baroque" jugent même certains observateurs si bien que le surnom peu glorieux de "crapaud" lui sera même affublé par la clientèle populaire ....





L'étonnante Ami 6 est présentée le 26 avril 1961 dans la ville d’Amsterdam aux Pays Bas. L’origine de son nom est multiple, certains indiquent que Citroën a accolé le chiffre 6 en référence à la motorisation devenant ainsi AM SIX puis AMICI soit AMI en Italien. D’autres font état d’un nom plus banal qui signifie Automobile de MIlieu de gamme. L’Ami 6 reprend le meilleur de la 2cv à savoir sa rusticité et sa robustesse qu’elle associe au meilleur de la DS grâce à sa finition plus soignée et au volant monobranche, aux sièges moelleux ou encore aux poignées de portes et aux diverses commandes ....





D’abord fabriquée dans l’usine Panhard d’Ivry sur Seine, la Citroën Ami 6 va inaugurer la toute dernière usine de la marque située à Rennes la Janais laquelle fabrique, aujourd’hui, le C5 Aircross. Côté comportement routier, tous saluent la tenue de route et la souplesse de la berline héritées des fameuses suspensions de la 2 CV. Dès sa naissance, conformément à l’esprit Citroën, l’Ami 6 est une voiture originale et innovante. Si la voiture séduit par son confort et son habitabilité, elle peine un peu à convaincre tous les clients à cause de son style particulier, surtout comparé à ses concurrentes bien plus pratiques. Si les premiers mois sont encourageants, la demande baisse dès 1963 et oblige Citroën à réagir ....





Malgré son désamour pour les breaks, perçus comme des véhicules utilitaires, le patron Pierre Bercot doit se résoudre à proposer un break sur l’insolite Ami 6 qui se révèle moins pratique que ses concurrentes de par sa lunette arrière inversée qui interdit toute notion de polyvalence d’usage. Ainsi, le break Ami 6 fera son apparition dès le salon de Paris de 1964 en reprenant un dessin de chez Heuliez qui avait dessiné et conçu un break dès le mois d’août 1962. Le break, nettement plus classique sur le plan du style, se montre également bien plus pratique grâce à son hayon et à son volume de coffre en hausse. Et Citroën va être ravi des chiffres de ventes du break qui sauve carrément la carrière de la voiture. Bien aidé par une concurrence moins forte, le break représente déjà 2/3 des ventes dès 1965 lui permettant même de devenir la voiture la plus vendue en France en 1966 ....





C’est aussi en 1966 que Citroën passe l’équipement électrique de son Ami 6 en 12 volts au lieu de 6 précédemment, permettant l’installation d’un alternateur en lieu et place de la dynamo. En 1967, Citroën fait évoluer La face avant qui intègre des doubles optiques ronds et une calandre à barrettes horizontales. Les roues se parent d’enjoliveurs de type "Gala" identiques à ceux de la 2cv Azam Export. A l’intérieur, la sellerie est spécifique tandis que le coffre est garni de moquette. Ses inconditionnels conservent un intérêt tout particulier pour les versions "Club" à quatre phares et à enjoliveurs à flanc blanc commercialisées à partir de septembre 1967. La production de la berline s’achève en mars 1969 six mois avant l’arrêt du break, au profit de la nouvelle Ami 8 moins atypique qui retrouve une lunette arrière dans le « bon » sens, mais après 8 ans de carrière, tous modèles confondus il se vendra plus d'un million d'exemplaires ....





Basé sur la plateforme de la 2CV, le projet Ami 6 ne peut en reprendre le même moteur car le poids de sa carrosserie est trop important. Aussi, les ingénieurs de Citroën décident de modifier le moteur en augmentant sa cylindrée à 602 cm³, ceci afin de rester dans la classe fiscale des véhicules 3CV. Avec une puissance de 22cv, le moteur permet une vitesse de pointe de 110 km/h ce qui, à l’époque, était une bonne performance. De la 2Cv, la future Ami 6 reprend également les quatre freins à tambour avec un diamètre de 220mm pour les freins avant soit légèrement plus grands que ceux de la "deuche". Enfin, la suspension reprend le principe inauguré par la 2 Cv avec des ressorts horizontaux latéraux comprimés grâce à un système de liaison aux roues par tirants. L'amortissement est assurée par quatre frotteurs. Les quatre roues travaillent indépendamment. Un batteur à inertie (ou stabilisateurs à masse) est présent sur chaque roue et un système d'interaction élastique entre la suspension avant et arrière complète le système ....




Les 60 ans de la Citroën Ami 6 ...



Sources : © - Wikipedia © - Google Images © - Citroën © - AutoMania © - AutoNews






JPBlogAuto

vendredi 4 décembre 2020

Les logos automobiles controversés









Le nom et le logo des constructeurs automobiles sont intimement liés. Ils donnent un aperçu des origines d’une marque et de son évolution. En effet lorsque le constructeur porte exclusivement le nom de son fondateur les choses sont simples, mais s'il s'agit d'un patronyme ou d'un acronyme, c'est la ou le logo vient compléter les choses. Le logo d’une marque est quant à lui soumis à une double contrainte en forme de dilemme. Il a besoin d’évoluer régulièrement en matière de design pour coller à son époque, mais pas trop non plus afin de ne pas renier son identité originelle ....





Tout au long de la longue histoire mondiale de l'automobile, on a pu assister assez souvent dans cette industrie à de nombreuses affaires de logos copiés ou de noms plutôt ressemblants. En fait ce nom et ce logo sont si importants qu'ils représentent dans la mémoire collective l'identité du constructeur impliqué ....





L'étude et la conception du logo d'une nouvelle marque est donc un élément assez crucial à ne pas prendre à la légère. C'est pourquoi on a pu assister à des tentatives de copies pure et simple de logos réputés ou d'autres contrefaçons présentant une ressemblance vraiment trop excessive avec des logos déjà existants ....





Le marché automobile Chinois en pleine croissance depuis de nombreuses années à l'image de son économie voit l’augmentation régulière de nouveaux constructeurs et ce d'autant plus depuis l'avènement des véhicules électriques. Cette multitude de nouveaux constructeurs semblent bien être devenus les leaders également dans la copie ou la contrefaçon de logos de marques ....





En fait il est si compliqué et si difficile de concevoir son propre logo que ces nouveaux constructeurs préfèrent essayer de piller les logos déjà célèbres et reconnus des constructeurs européens les plus réputés. Ces plagiats permettent d'avoir une image de marque plus rapidement en place et de plus en plus d'affaires confirment cet état de fait ....





Récemment, la vente des automobiles chinoises Polestar s'est vue pour l’instant bloquée en France suite à une plainte de Citroën. C’est indéniable, le logo Polestar est fait de deux chevrons opposés l’un a l’autre. Par une simple symétrie faite sur l’un des deux, on retrouve le logo Citroën. Résultat, Citroën a déposé plainte contre Polestar et de fait, la vente des voitures est bloquée chez nous. Quelques jours après « l’affaire » du logo Polestar contesté par Citroën, une nouvelle marque chinoise Hengchi a dévoilé un logo qui a posé lui aussi quelques problèmes avec un lion déjà existant .....





Ce n’est évidemment pas la première fois que des marques automobiles se disputent un logo ou un nom. BMW a par exemple attaqué le Chinois BYD qui avait un premier logo très ressemblant à celui de la marque Bavaroise. BYD a alors revu sa copie et sorti un nouveau logo bien différent. Ce n’est pas le seul constructeur Chinois à avoir un logo proche d’un constructeur établi. JAC Motors et son premier logo en forme d’étoile à 5 branches a fait bondir Mercedes, là aussi un nouveau logo est intervenu et l’étoile à 5 branches est alors remplacée par un blason ovale simplement orné du nom de la marque en lettre stylisées ....





Plus ancien, il y a 30 ans, Mazda décide de changer son logo et sort une version qui sera attaquée par Renault. En effet, la marque au losange estime que le logo proposé fait trop penser au sien. Il est vrai qu’un losange est l’élément central de ce logo qui sera vite remplacé par une version « ronde ». 5 ans plus tard, le logo que l’on connait actuellement, un M stylisé, fera son apparition ....





Dans les années 70, Renault avait déjà eu quelques déboires avec la société Kent qui possédait une version ultra simplifiée du losange tourné de 90°, afin de résoudre ce conflit la régie fera appel à l'artiste Vasarely qui fera le logo à bandes et effet d’optique ....




Sources : © Wikipédia - © Google Images - © Vroom
- © Blogauto - © Turbo




JPBlogAuto

vendredi 27 novembre 2020

One Automotive Groupe











OneAutomotive Groupe est une entreprise un peu spéciale dans le secteur de l'automobile. En effet cette nouvelle société est dirigée par les frère et sœur Elvira et Ignace Laenen de Geel, petite ville néerlandophone de Belgique située en Région flamande dans la province d'Anvers. Idéalement située en région Campine, cette société familiale d'importation d'automobile touche plusieurs pays européens comme la Hollande, la Belgique, l'Allemagne, le Luxembourg et la France ....





L’histoire de la société remonte à 1975 lorsque le père, M. Laenen, garagiste de son état, commence à vendre en région Campine des Subaru, marque japonaise encore assez méconnue à l'époque. Il n’a pas fallu longtemps avant que le garage Laenen se lance aussi dans l'importation et la vente de voitures neuves étrangères peu connues. Dés 1993, une autre étape est franchie dans le domaine de la distribution de marques avec Kia cette marque coréenne nouvellement arrivée dans le paysage automobile ou également la marque Malaisienne Proton. A partir de 1995, il vend également des véhicules Seat dont Volkswagen est devenu le partenaire industriel et commercial ....





A côté de leur garage, qui n’est plus lié à une marque en particulier, la famille a lancé OneAutomotive Groupe afin de se spécialiser dans l’importation de voitures chinoises. Il y a une vingtaine d’année, les premières voitures chinoises sont apparues sur le marché européen, mais celles-ci se sont vite avérées inaptes à concurrencer les marques indigènes et ce, d’autant plus que le marché européen est très exigeant. Depuis lors, les marques chinoises rattrapent doucement leur retard et commencent à se diffuser dans la vieille Europe, il était donc clair que la famille Laenen ne pouvait pas ignorer cet engouement automobile pour les productions de l’Empire du Milieu ....





Aprés avoir entendu parler de la marque BID qui a été choisie pour une flotte de taxi à Bruxelles, ou également de Thunder Power et sa petite Chloé, OneAutomotive Groupe se lance dans l’importation de DFSK et BAIC, deux marques chinoises qui continuent leur montée en puissance en Europe et qui sont donc dorénavant officiellement distribuée. Après une solide étude de marché, il s'est avéré que ces deux marques chinoises, pratiquement inconnues en Europe, produisent pourtant des millions de voitures chaque année sur leur marché intérieur. Le choix était donc décidé car il semble judicieux et prometteur ....





OneAutomotive Groupe, s'est aussi décidé sur ce choix car ce sont des constructeurs qui ont beaucoup à offrir malgré leur faible visibilité en Europe. BAIC détient 10 % des parts de Daimler AG et DFSK est actionnaire de PSA à hauteur de 14,7 %. Ces deux marques n’ont en fait rien de petits poucets. Elles ont notamment profité de la politique chinoise imposant aux constructeurs étrangers de former une joint-venture avec une marque locale pour entrer sur le marché chinois. BAIC Motors produit ainsi notamment des Hyundai et des Mercedes pour le marché chinois. DFSK de son côté est né en 2003 de la collaboration entre les groupes Sokon et Dongfeng Motors partenaire de PSA et Honda pour le marché chinois ....





Pour le moment, l’offre de OneAutomotive Groupe débute avec trois modèles thermiques : les DFSK Fengon (SUV coupé) et DFSK Glory 580 (SUV à 7 places) ainsi qu’avec le BAIC X55 (SUV moyen). Mais cette première vague sera très rapidement suivie par une avalanche de modèles électriques. On sait notamment déjà que le DFSK Serie 3 électrique équipé d’une intéressante batterie lithium-fer-phosphate de 54 kWh devrait vite arriver. Parallèlement, la demande de véhicules électriques augmente et ne fera que s’intensifier dans le futur car les grandes flottes devront délaisser le diesel. Dans ce cadre, pas moins de quatre véhicules électriques BAIC et DFSK seront proposés au cours des six prochains mois ....





L'objectif de OneAutomotive Groupe est de réduire les coûts et d’en faire profiter les clients. L'entreprise est soutenue dans ce sens par les marques qu'ils importent. Les voitures affichent des tarifs bas, sont bien équipées et reçoivent une garantie de 5 ans sans limitation de kilométrage. En outre, les constructeurs BAIC et DFSK sont vraiment ambitieux et fournissent et offrent de la qualité grâce à leur expérience, d’abord en tant qu’assembleur et maintenant en tant que véritable constructeurs. Chaque année, BAIC produit environ 2.250.000 voitures pour différentes marques automobiles et maintenant la marque dispose aussi de sa propre gamme. DFSK a été lancé en 2002 comme joint-venture entre Dongfeng et Sokon. Une grande partie de sa production ne concerne pas ses modèles propres, mais sont une conséquence de joint-ventures avec d’autres marques comme Honda, Nissan, Citroën, Peugeot, Renault et Kia ....






Sources : © Wikipédia - © Google Images - © Vroom
- © Link2fleet - © AutoMania




JPBlogAuto

vendredi 18 septembre 2020

2 CV Magazine









2 CV Magazine est un magazine automobile français grand public, totalement indépendant, spécialisé et exclusivement dédié aux mythiques " 2 CV Citroën ". Lancé en 1998 ce magazine est dirigé par Michel Hommell comme Directeur Général et par Philippe Hazan comme rédacteur en chef. La revue et édité par la société SFEP, qui fait parti du groupe de presse Michel Hommell, à Suresnes une commune française du département des Hauts-de-Seine en région Île-de-France ....





2 CV Magazine qui a donc plus de vingt ans d'existence, est un magazine à parution bimensuelle qui se dit être la bible mondiale de tous les passionnés de la 2 CV et de ses dérivés. Numéro 1 de la presse Deuchiste, il parle des 2 CV et de tous les dérivés de la Petite Citroën, de l'Ami 6 à la Dyane, de la Méhari à l'Ami 8, en passant par des modèles beaucoup plus originaux, toujours fabriqués avec passion, utilisant quoiqu'il arrive la mécanique moteur-boîte de la 2 CV. Sur les 5,1 millions d'exemplaires fabriqués entre 1948 et 1990 par Citroën dans le monde entier. De nos jours, on estime qu'il roule encore entre 700.000 et 1 million de Deuche et de tous ses dérivés dans le monde ....





2 CV Magazine est une revue de haute qualité dédié aux passionnés purs et durs, aux amoureux qui bichonnent leur auto, qui nous rappelle que la célèbre Deuche ou Deudeuche défie le temps, depuis maintenant 70 ans. Cette revue qui publie aujourd'hui son numéro 135 est aussi un magazine qui traque les modèles les plus rares et les restaurations les plus soignées. L’histoire exemplaire de la 2 CV, née en 1949, et qui demeure un élément constitutif du Patrimoine français, est analysée dans ce magazine grâce aux archives Citroën car la Deuche c'est plus qu'une simple voiture, c'est un art de vivre ....





2 CV Magazine vous propose des essais de modèles historiques, les actualités des clubs (+ de 250 en France), des comptes-rendus des raids, des photos et des publicités d'époque, des articles techniques inédits, des petites annonces classées exclusives. Vous aurez l'occasion de détailler les voitures les plus rares pour votre plus grand plaisir. Les rédacteurs travaillent main dans la main avec les propriétaires, les clubs, les historiens, pour vous offrir les plus beaux reportages et les analyses techniques les plus pertinentes ....





Comme l''histoire ne se construit pas sans hommes, vous allez pouvoir découvrir dans 2 CV Magazine la biographie des acteurs de l'aventure technologique et commerciale qui se cache derrière la Deudeuche. C'est le seul magazine capable de détailler de façon aussi précise les commentaires des dirigeants de Citroën, ingénieurs au bureau d’études, publicitaires, concessionnaires, personnels des chaînes de montage, dont les témoignages sont une source d’information absolument unique ....





2 CV Magazine propose sur 70 pages au format A4 agrémenté de photos de qualité et imprimé sur un beau papier assez épais une mine d'infos grâce aux documents, croquis, dessins et photos conservés par le Patrimoine Citroën. Ainsi vous pouvez remonter l’histoire extraordinaire de la 2 CV depuis sa sortie en 1949, mais également depuis sa conception sous la direction de Pierre Boulanger. Vous disposez grâce au magazine d'un accès aux archives datant des années trente puisque la 2 CV aurait dû être présentée au Salon de Paris 1939 si la guerre n’avait pas éclaté ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - 2 CV Mag © - Hommell © - Citroën



JPBlogAuto

- page 1 de 16