Mot-clé - Nissan

Fil des billets

lundi 25 mai 2020

Walter Gotschke Artiste Peintre









Walter Gotschke est un artiste peintre renommé autodidacte d'origine Autrichienne qui est né le 14 octobre 1912 à Bennisch, dans le district de Freudenthal, dans ce qui était alors la Silésie autrichienne qui appartenait à la Tchécoslovaquie nouvellement formée en 1918 après la perte de la Première Guerre mondiale. Sixième d'une famille nombreuse de sept enfants il sera dès son enfance obsédé par le dessin, il peint d'abord, des animaux de la campagne, puis à partir de onze ans ses premières automobiles ....





Walter Gotschke a suivi un parcours scolaire plutôt classique. Par la suite il à effectué des études supérieures entre 1928 et 1932, en étudiant l'architecture, la construction de bâtiments et l'ingénierie à l'école de construction technologique de la construction de Brno. Mais diplôme en poche, après avoir terminé ses études, Walter va donner une suite étonnante à sa carrière en choisissant de travailler comme artiste illustrateur commercial indépendant au lieu de travailler comme architecte ....





Au printemps 1938, en raison de la situation politique en Tchécoslovaquie après l'annexion de l'Autriche au Reich allemand, Walter Gotschke prend une nouvelle orientation professionnelle et part travailler pour les entreprises automobiles en Allemagne. En juin 1938, il obtient un emploi chez Daimler-Benz à Stuttgart . Son domaine de responsabilité comprenait des dessins techniques, des brochures et des publicités pour les moteurs d'aéronefs et de navires ainsi que des affiches de courses pour Mercedes-Benz célébrant les victoires des flèches d'argent ....





Après 1940, en raison des activités de guerre, il n'est plus question de promotion chez Daimler-Benz et Walter Gotschke est licencié. Il va alors travailler comme graphiste pour l'édition et la presse, jusqu'à son service militaire. De Juillet à Octobre 1941 il accompagne un régiment de chars lors de l'opération Barbarossa, jusqu'à Leningrad, en dessinant pour la revue Signal. En 1942, il reçoit le prix Carl Schnebel récompensant la meilleure illustration de guerre de l'année ....





Après guerre, en 1951 Walter Gotschke dessine pour une revue automobile des voitures d'inspiration américaine. Engagé en 1952 par Ford Allemagne il participera à la promotion de la nouvelle Taunus. Ensuite, il travaillera également pour de nombreuses firmes comme par exemple MAN, Magirus-Deutz, Schenk, Kässbohrer, Humboldt, Shell, Maybach, Gulf, Goodyear, Austin, Fiat, Nissan Marwitz-Brillen ou Volkswagen ....





Walter Gotschke avait pour tâche préférée de peindre des courses automobiles. Au cours de sa dernière période de vie, cela a évolué pour devenir son unique activité principale. Ses gouaches impressionnistes dépeignent non seulement le caractère typique de chaque pilote de course et son style de conduite, ainsi que l'authenticité d'un événement historique et de voitures fidèles dans les moindres détails, mais rendent également l'atmosphère de course palpable afin que l'on puisse presque entendre et sentir l'événement de son art ....





Au cours de sa dernière période de vie, Walter Gotschke a été honoré en tant qu'émérite par la distinguée Automotive Fine Arts Society . Son art a été présenté dans les plus grandes publications du monde entier, notamment Motor Revue, Sports Illustrated, Auto Motor und Sport et Automobile Quarterly. Membre de la Fine Art Society Automotive (AFAS) aux États-Unis, les collectionneurs automobiles commencent a s'intéresser à ses œuvres. En 1985 Gotschke perd la vue, il décédera en 2000 ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Walter Gotschke
© - Christies © - CarArt






JPBlogAuto

jeudi 30 avril 2020

Infiniti jette l'éponge en Europe







infiniti00.jpg



Infiniti est un constructeur automobile japonais, filiale haut de gamme de Nissan et donc de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi. La commercialisation d’Infiniti a officiellement débuté en novembre 1989 aux États-Unis, et son activité internationale s’est depuis lors étendue au Mexique, au Canada, au Moyen-Orient, à Taïwan, en Corée du Sud, en Russie, en Chine où la production démarre en 2014, en France, en Espagne, au Royaume-Uni, en Ukraine, au Chili, à Singapour, en Afrique du Sud, en Australie, à Hong Kong et au Brésil ....





La réputation de la marque Infiniti s'appuie sur des notions de qualité de finitions et de service, ainsi que de fiabilité. Plus d'un million de voitures ont été vendues aux États-Unis depuis sa création en 1989. En 2010, la marque japonaise noue un partenariat avec Mercedes. Le réseau mondial d’Infiniti comprend plus de 200 revendeurs dans 17 pays dont environ 80 en Europe. Malgré tout, la distribution de la marque en Europe n'est pas une priorité, et reste donc confidentielle. Finalement, en mars 2019, le constructeur annonce son retrait de l'Europe pour le début 2020, afin de se concentrer sur les marchés de l’Amérique du Nord, la Russie et la Chine ....





A partir du premier avril de cette année la marque Premium de Nissan, pliera donc ses bagages et quittera définitivement l’Europe occidentale. Il est vrai que sa démarche commerciale en Europe restait assez discrète car Infiniti ne participait pas aux salons de l’auto et n’a donc jamais pu profiter de cette formidable vitrine pour vendre ses voitures. Le patron de la marque Trevor C. Hale a annoncé en début d'année dans un communiqué envoyé à ses clients, agents et partenaires un plan de restructuration visant à concentrer la marque sur ses marchés les plus porteurs, à savoir l’Amérique du Nord et la Chine ....





Autrement dit, ce plan de restructuration précise qu'à cette échéance Infini cessera ses activités commerciales dans les pays suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, France, Pays-Bas, Hongrie, Italie, Luxembourg, Pologne, République tchèque, Royaume-Uni et Suisse. Dans son communiqué, la firme rappelle son souhait d’électrifier sa gamme à l’horizon 2021. Le constructeur déclare vouloir mettre davantage l’accent sur la gamme de SUV en Amérique du Nord et introduire cinq nouveaux modèles en Chine au cours des cinq prochaines années ....





En ce qui concerne le service après vente, celui-ci sera entièrement repris par quelques concessions Nissan qui doivent encore être désignées par l’importateur. Au grand dam du réseau de distribution qui cessera ses activités en mars 2020, ce renoncement offre, au final, un parfait cas d’école. Pour espérer poser sa griffe sur le très disputé segment du « premium » et le non moins exigeant marché européen, un discours marketing, fût-il bien senti, et un design original, même bigrement efficace, ne sauraient suffire ....





Pour percer, il aurait fallu proposer des arguments technologiques percutants et plus lisibles, renouveler la gamme avec moins de parcimonie, coller davantage au boom des SUV. Au lieu de quoi, Infiniti n’a jamais atteint le seuil de notoriété qui lui aurait permis de faire autre chose que de la figuration. Dès 2021, la marque va électrifier son portefeuille, cessera d’offrir du diesel et concentrera ses ressources sur ses principales opportunités. La société mettra davantage l’accent sur sa gamme de SUV en Amérique du Nord, introduira cinq nouveaux véhicules en Chine au cours des cinq prochaines années, travaillera à l’amélioration de la qualité des ventes et de la valeur résiduelle, et réalisera davantage de synergies avec Nissan. Tout ceci fait partie de la vision de la firme pour le futur ....


Sources : © Wikipédia - © Google Images
- © Infiniti - © AutoPlus - © Motor1




JPBlogAuto

vendredi 24 avril 2020

Le système Alerte Rappel de Siège Arrière







rear00.jpg



Malheureusement, pendant les mois d’été, des enfants meurent chaque année parce qu’ils sont laissés dans une voiture surchauffée. Ceci est bien heureusement fait de manière non intentionnelle par les parents, mais parfois cela se produit hélas aussi consciemment. En effet certains parents sous-estiment les effets de la chaleur qui peut se produire dans la voiture en très peu de temps et ne voient donc aucun problème s’ils veulent faire une course pendant que l’enfant fait une sieste sur le siège arrière. L'année dernière, selon les données de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), ce comportement incroyable aurait provoqué aux États-Unis 53 décédés d'enfants des suites d'un coup de chaleur alors qu'ils étaient assis dans un véhicule ....





Si ce genre de fait divers peut nous paraître hallucinant, pour mettre fin à de tels drames, l'Association Internationale des Constructeurs Automobiles s'est engagée volontairement à installer des Systèmes de Rappel des Sièges Arrière aussi appelés « Rear Seat Reminder » qui sauvent des vies dans pratiquement toutes les voitures et utilitaires d'ici l'année modèle 2025 au plus tard, plutôt que d'attendre le vote des règles et les lois des gouvernements qui prennent traditionnellement et suivant les pays entre quatre et huit ans pour être finalisées ....





Le principe du Rappel de Siège Arrière est simple. Dès que le moteur est coupé, un message d’avertissement apparaît sur le tableau de bord et un signal d’alarme retentit. Ainsi, le conducteur sera rappelé de vérifier le siège arrière avant de quitter son véhicule. La fonction est activée après l’ouverture ou la fermeture d’une des portes arrières. Ce dispositif peut sembler banal, mais est tout sauf inutile car malheureusement chaque année, de très jeunes enfants ou des animaux domestiques trouvent la mort à la suite de la distraction, de l'inconscience ou du je-m'en-foutisme de leurs parents ....





Le système qui est un tout nouveau cap dans le domaine de la sécurité s'active automatiquement au début de chaque trajet lorsque les portes arrière sont ouvertes ou fermées. Rien ne remplace cependant la grande vigilance des parents, comme le martèle tous les constructeurs automobiles, qui précisent que c'est une évidence qu’il convient quand même de remettre en avant et que ce sera toujours mieux que le plus perfectionné des systèmes ou des dispositifs techniques ....





Tous ces dispositifs ne sont donc que de simples appareils, aussi sophistiqués et performants soient-ils, qui aident simplement les parents et les gardiens à se rappeler de vérifier le siège arrière lorsqu'ils sortent pour s'assurer qu'aucun enfant ou animal n'est laissé dans une voiture. Les constructeurs automobiles partant de ce constat se sont donc réunis pour développer une voie à suivre, qui non seulement intègre les systèmes actuels existants, mais soutient également de nouvelles approches encore plus innovantes ....





Au cours de ces quatre ou cinq dernières années, diverses marques de voitures, comme par exemple Buick, Cadillac, Chevrolet, GMC, Hyundai, Kia, Nissan ou Subaru et d'autres ont mis en œuvre une certaine forme de technologie d'alerte de siège arrière. Les notifications, qui sont déclenchées lorsque la voiture détecte le poids sur le siège arrière, peuvent être vues à travers le combiné d'instruments du tableau de bord ou entendues avec un son audible, ou les deux ....


Sources : © Wikipédia - © Google Images - © AutoManie - © AutoWeb - © Subaru






JPBlogAuto

vendredi 29 mars 2019

L'inévitable rapprochement entre la Formule 1 et la Formule E











Tous les passionnés de compétition automobile sont bien conscients que la pollution inquiétante qui règne sur les grandes villes, le réchauffement climatique, les émissions toxiques et d'autres facteurs liés à l'environnement sont très inquiétants pour la planète et menacent forcément le sport automobile dans son ensemble. Signe des temps, dans les travées du dernier Salon de Genève, on ne parlait que de motorisation électrique dans l’industrie avec les conséquences que l’on devine pour l’avenir du sport automobile ....





Le Championnat FIA de Formula E célèbrera le cinquantième E-Prix de sa jeune histoire ce week-end à Hong Kong, tandis que le cap du millième Grand Prix de Formule 1 sera atteint mi-avril, également en Chine, à Shanghaï. Grande puissance émergente du 21ème siècle, la Chine va exercer une influence grandissante sur le futur du secteur en représentant un marché énorme. La plupart des constructeurs y sont déjà présents et les consommateurs chinois vont dicter les grandes tendances de l’évolution de l’automobile dans les années à venir ....





Du coup, l’industrie automobile s’est engouffrée dans la brèche en pariant sur le tout-électrique, a fortiori dans la foulée du « diesel gate », et donc en orientant forcément la production vers des véhicules propres, autant que possible, et en privilégiant les motorisations électriques et/ou hybrides. Ainsi les grandes marques se positionnent dans le sport en fonction de cette tendance comme Peugeot qui s’est retiré du World RX car son passage à l’électrique a été retardé, ou Citroën qui menace d’en faire autant en WRC si les rallyes n’épousent pas la bonne cause écologique et même DS qui fait déjà partie des dix constructeurs impliqués en Formula E ....





On peu déjà constater que parmi les grandes marques présentes en Formule 1, Mercedes a déjà décidé de s’engager en Formula E dès la saison prochaine (avec HWA Racelab en poisson-pilote cette année) dans la foulée de ses concurrents allemands Audi, BMW et bientôt Porsche alors que Renault a cédé le flambeau à Nissan pour défendre les couleurs de l’Alliance dans le championnat électrique. Car pour les grands acteurs de l’industrie, le sport automobile a une raison d’être non seulement en matière de recherche et développement mais aussi sur le plan du marketing ....





Dans ce contexte, la Formule E tient le beau rôle avec un temps d'avance au détriment d’une Formule 1 qui doit se réinventer, elle dont le modèle économique obsolète met l’avenir de la discipline en danger. Le nouveau détenteur des droits commerciaux des Grands Prix, Liberty Media, peine à fédérer les écuries autour d’un projet à long terme rendant le sport à la fois économiquement et écologiquement correct. Car on sait déjà que cette problématique d’image va naturellement influencer les constructeurs dans les années à venir avec une production de masse basculant progressivement vers l’électrique d’ici 2030 ....





Dans un avenir assez proche, que va donc devenir le sport auto ? La Formule E n’a que cinq ans, mais que de chemin parcouru et quel potentiel prometteur depuis le premier E-Prix à Pékin ! La Formule 1, créée en 1950, va vers son millième Grand Prix, et pourtant c’est son avenir qui est incertain. Même si on ne peut pas du tout comparer les deux disciplines tant les monoplaces électriques sont loin de la redoutable efficacité des machines de Grand Prix, les considérables ressources déployées pour améliorer le rendement des batteries fera à terme converger les deux compétitions ....





Alors que la Formule 1 s’enferme dans un statu-quo en motorisation hybride pour avoir été incapable d’attirer un ou plusieurs nouveaux constructeurs pour la période post-2020, tôt ou tard, pensent beaucoup d’observateurs avertis et de spécialistes confirmés, les progrès technologiques vont rapprocher les performances des deux formules et l’éventualité d’une fusion s’imposera donc en toute logique ....





Pour étayer ces propos on sait déjà que les mêmes acteurs économiques sont aux manettes des deux côtés avec Liberty Global, le groupe Discovery et Liberty Media. La seule incertitude qui plane encore, c'est "quand" interviendra cette croisée des chemins, que d’aucuns estiment inévitable, et c’est la grande question à suivre, évidemment ....





Sources : © Wikipédia - © Google Images - © FIA - © Formula1
- © FormulaE - © AutoHebdo - © F1i - © Pierre Van Vliet





JPBlogAuto

- page 1 de 8