Mot-clé - Karmann

Fil des billets

vendredi 4 septembre 2015

Giovanni et Nuccio Bertone







bertone00.jpg



bertone01.jpg



La Carrozzeria Bertone est une entreprise de carrosserie automobile italienne fondée à Turin en novembre 1912 par Giovanni Bertone, alors âgé de 28 ans, qui avait initialement comme principale activité commerciale la réparation et la construction de chariots pour la traction animale. Doyen des carrossiers italiens, Bertone a fêté en 2003 ses 90 ans. Une performance exceptionnelle dans l'univers de la carrosserie automobile. Quel est donc le secret de l'extraordinaire longévité de la maison fondée par Giovanni Bertone, le père de Nuccio Bertone qui a reprit les commandes de l'entreprise ? Sans doute la remarquable capacité du père, et encore plus du fils, à déchiffrer les importantes mutations sociologiques et à accompagner l'évolution sociale et industrielle du secteur croissant de l'automobile moderne ....


bertone03.jpg


Au fil de son histoire, la Carrosserie Bertone a épousé son temps, ce que beaucoup de ses confrères n'ont pas su faire. Cette intelligence et cet authentique talent s'incarnent parfaitement aujourd'hui car la conduite des automobiles de demain s'affranchit des commandes mécaniques remplacées par l'électronique. Évoluer ou se crisper sur le passé, s'adapter ou mourir, cette loi fondamentale de la vie, les deux Bertone père et fils l'ont toujours comprise et intégrée dans leur travail. Même si les Bertone n'ont jamais été des stylistes mais des carrossiers de métier, ceci n'altère en rien le véritable amour que les deux hommes portent au style et leurs dons de créateurs à la recherche de formes originales et expressives plus modernes ....


bertone04.jpg bertone05.jpg


Après la 1re guerre mondiale, Giovanni Bertone reprend son activité au début de l'année 1920 dans un nouvel atelier situé 119 via Monginevro toujours à Turin, avec 20 salariés. Ce n’est que en 1921 que la société recevra sa première commande importante de design et construction automobile, une carrosserie Torpedo, pour la marque SPA. Avec les débuts de l’industrialisation du secteur automobile, toutes les méthodes de carrossage emboîtent le pas et ce sont des chaînes de montage qui assemblent désormais les armatures en bois sur des châssis métalliques. Les belles voitures de l'époque étant de plus en plus rapides et performantes, elles exigent des carrosseries de plus en plus solides et ça tombe bien chez Bertone on sait faire ....


bertone06.jpg bertone07.jpg


Très rapidement la Carrosserie Bertone est donc sollicité par les plus importants constructeurs automobiles italiens comme Fast, Chiribiri, Aurea, SCAT, Diatto, mais Bertone travaille le plus fréquemment avec Fiat et Lancia. C'est le tout début de la production « Fuori serie » italienne qui fera le tour du monde. La fin des années 1920 voit la réputation de la Carrozzeria Bertone passer un cap important avec la confirmation du design italien. Bertone devient LE designer de référence et signe les modèles de grand luxe comme les Fiat 505, Itala 51S et Lancia Lambda de 1928 ....


bertone08.jpg bertone09.jpg


Bien que la crise économique de 1929 ait fortement pénalisé quasi toute l'industrie automobile mondiale, la Carrozzeria Bertone maintient son cap et poursuit son développement grâce à une gestion avisée et vraiment rigoureuse. Le jeune fils Nuccio Bertone, à peine âgé de 19 ans, qui s'est fait remarquer durant ses études par ses qualités de dessinateur, fait ses premiers pas dans l’usine de son père en 1933. Suivant ses travaux, en 1934, la Carrozzeria Bertone réalise donc la Fiat 527S Ardita 2500 qui représente, en matière de style, le début d'une révolution du design et de la manière de concevoir la nouvelle génération de voitures. L'aérodynamique devient maintenant un concept à la mode et les carrosseries font état de détails constructifs nouveaux comme l'esthétique. Une calandre avant incorporant les deux phares, la capote qui se loge entièrement dans le corps arrière de la voiture, etc ....


bertone10.jpg bertone11.jpg


L’arrivée dans l’entreprise de Nuccio Bertone donnera un nouvel élan au centre de design. Les créations Bertone symbolisent le design italien de l’après-guerre et reste la référence en la matière encore de nos jours. La toute première automobile de conception moderne sera la Fiat 1100 dont Nuccio se verra confier la conception et la production de la version cabriolet. La Carrozzeria Bertone sera l’auteur du dessin de très nombreuses automobiles qui marqueront leur temps, entre autres pour Alfa Romeo, Ferrari, Fiat, Lancia, Lamborghini et Volvo. Elle est aussi l’auteur du célèbre et fameux scooter italien Lambretta. C'est à cette époque que Bertone sera très sollicité par les constructeurs étrangers, les anglais pour la réalisation des coupés MG, Bristol et Aston Martin notamment, mais ensuite aussi les allemands comme NSU et plus tard BMW ou également Volkswagen, c'est la réussite tant espérée ....


bertone12.jpg bertone13.jpg


Les années 1960 représentent l'archétype des GT à l'italienne. Bertone dévoile les magnifiques Alfa Romeo 2600 Sprint, Ferrari 250GT SWB Berlinetta, Aston Martin DB4 GT et Maserati 5000 GT. Il signera également les Simca 1000 Coupé, BMW 3200 CS, ASA 1000, ISO Rivolta GT 300, ISO Grifo, et Alfa Romeo Giulia Sprint. Lors de la création de la marque Lamborghini, Bertone en sera désigné carrossier officiel et sa plus belle réalisation restera la Lamborghini Miura.
Cet atelier de l'art de la carrosserie automobile italienne s'est développé et a connu le succès actuel grâce à son patron Nuccio Bertone, fils de Giovanni Bertone, le fondateur, un homme qui a su gérer son entreprise et garder une main de maître sur l'évolution esthétique et du goût. De grands noms du design ont appris leur métier chez Bertone comme Marcello Gandini et Giorgetto Giugiaro entre autres ....


bertone14.jpg bertone15.jpg


Malheureusement, dans un monde automobile où 99,9% de véhicules se produisent à la chaîne et de moins en moins en « externe », difficile pour un carrossier de se faire une place. Italdesign et Giugiaro en ont fait les frais tout comme le Français Heuliez, ou l'Allemand Karmann. Dernière victime en date la Carrosserie Bertone qui le 4 Juin 2014 a été déclaré officiellement en faillite, ayant généré 31 millions d'€uros de dettes, concluant ainsi presque un siècle d'histoire. Bien triste final pour cette entreprise qui a construit de merveilleuses voitures pendant 100 ans ....


Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Bertone - © Carcatalog




Quelques merveilles du carrossier Bertone ...







JPBlogAuto

samedi 14 février 2015

Volkswagen Scirroco GLI - 1980









La Volkswagen Scirocco est une automobile, de la gamme coupé de type "2+2" (deux places avant plus deux places arrière), qui a été commercialisé par la marque allemande Volkswagen de 1974 à 1988 en France, et jusqu'en 1992 en Allemagne. Il porte le nom d'un vent saharien violent, très sec et très chaud qui souffle sur l'Afrique du Nord. Il y a eu deux modèles successifs du Scirocco, le Scirocco I produit à partir d'avril 1974, a été remplacé par le Scirocco II à partir de mai 1981. La Scirocco était un coupé élaboré à partir de la base de la Golf , dont elle avait toutes les caractéristiques mécaniques, mais avec une carrosserie différente, qui lui donnait une ligne basse un peu plus sportive ….


vwsirocco01.jpg


La firme allemande a commencé à travailler sur la Volkswagen Scirocco pendant le début des années 1970 quand le remplacement du coupé Karmann Ghia vieillissant a commencé a se faire sentir. La plateforme de la Golf commune à la Rabbit et aussi à la Jetta a été utilisé pour soutenir le nouveau coupé Scirocco, bien que presque toutes les parties de la voiture ont été remaniées en faveur d'une conduite plus sportive. Le design général et le style sont l’œuvre de Giorgetto Giugiaro, qui au final a créé un ensemble plus élégant et plus sportif que celui de le golf ou la Jetta. Paradoxalement, le coupé Scirocco est sorti six mois avant la Golf. C'est donc officiellement le troisième modèle à traction avant de la gamme VW après la K70 et la Passat. Durant toute la durée de sa production le coupé Scirocco fut construit dans les usines du carrossier Karmann à Osnabrück ….


vwsirocco02.jpg


Le 11 septembre 1975, le salon de l’Automobile de Francfort ouvre ses porte avec une attraction majeure sur le stand Volkswagen : la Golf GTI. « La Volkswagen la plus rapide de tous les temps », voici le message véhiculé par la publicité et il ne s’agit pas de paroles en l’air. Mais les études de cette Golf étaient belle et bien la Volkswagen Scirocco. En fait, chez VW, on ne se doute pas encore que le projet de Golf va devenir un best seller, avec plus d'un million d'exemplaires vendus, et les premières études sont d'abord réalisées sous le sceau du secret, en effet le premier prototype est un Scirocco doté d'un 1,5L à carburateur double corps ....


vwsirocco03.jpg


En matière de présentation, la Volkswagen Scirocco GLI est plutôt sympathique, avec un tableau de bord généralement bien pensé. On peut saluer en particulier le grand essuie-glace unique à trois vitesses et aussi l'essuie-glace et le lave-glace de la lunette arrière, le dessin agréable du petit volant, l'arrière transformable en "break grand sport", les sièges réglables dans les trois sens et aussi une accessibilité mécanique toute particulière. Le volume disponible à l'avant est plutôt satisfaisant avec une garde au toit un peu faible, mais l'exiguïté relative des places arrière est en grande partie due aux cotes d'encombrement du véhicule. Dans l'ensemble c'est toutefois une voiture facile à vivre au quotidien ....


vwsirocco04.jpg


Sans vouloir prétendre que c'est la moins coûteuse des voitures de sport de l'époque, il suffit de comparer à ce point de vue la Volkswagen Scirocco GLI à ses rivales pour apprécier un rapport prix-prestations très au-dessus de la moyenne. Sûre, facile et agréable à conduire, extrêmement brillante en toutes circonstances, la Scirocco GLI est une véritable et jolie voiture de sport. Face à ses rivales de l'époque, elle se retrouve nettement au-dessus du lot. Les Ford Escort RS 2000 MKII, les Innocenti de Tomaso, les Autobianchi A112 Abarth et les Renault 5 Alpine sont certes toutes attachantes et performantes, mais aucune d'entre-elles ne possède la force de la Scirocco, son homogénéité. Fiable, habitable, performante, pratique, la Scirocco GLI devient la coqueluche à la mode ....


vwsirocco05.jpg


Finalement, le seul reproche qu'on peut lui faire est un freinage peu endurant et une boîte à 4 rapports seulement. Dès 1978, la Volkswagen Scirocco GLI reçoit un radiateur d'huile et un embrayage plus gros. L'année suivante, VW tient compte des rares critiques émises par la presse et installe une boîte 5 vitesses. Cette modification fait en outre tomber la puissance fiscale de 9 à 8 CV. Très peu de changements vont toucher le modèle au long de sa production, ce ne seront en fait que de petites modifications de détails ou des améliorations pour le confort comme par exemple la climatisation ou le toit ouvrant coulissant et différentes peintures spécifiques ....


vwsirocco06.jpg


Les premiers Scirocco disposaient d'optiques de phares rectangulaires ou d'une calandre à quatre phares ronds ainsi que de deux essuie-glaces à l'avant. La calandre à quatre phares sur les modèles en finition TS puis GT et GLI fut rapidement généralisée, ainsi que l'utilisation d'un essuie-vitre unique sur tous les modèles. Les pare-chocs ont évolué en même temps d'un profil métallique à un bloc en ABS avec une âme en acier et les clignotants avant, dans les pointes d'ailes, ont également été retouchés.
Il est difficile de ne pas être satisfait par ses performances et le comportement de la voiture en toutes circonstances ne peut que confirmer ce sentiment. Agréable en ville en raison de sa souplesse et de sa vivacité en reprises, la Scirocco GLI est également une bonne routière, à l'aise aussi bien sur une autoroute que sur la plus sinueuse des routes secondaires ....


vwsirocco07.jpg


Pour la mécanique de la Volkswagen Scirocco GLI les ingénieurs vont jeter leur dévolu sur le 1600 cm3 doté d'une injection Bosch K-Jetronic qui équipe l'Audi 80 GTE. C'est une greffe osée pour l'époque puisque l'on considérait encore que la puissance limite admissible sur une traction avant était de 100 ch. Les ingénieurs lui greffent donc un 1600 cm3 aux cotes hyper carrées et une injection Bosch K-Jetronic lui permettant de développer 110 ch à 6100 tr/mn. Avec une boîte de vitesse à 4 rapports, cette "super" Golf pointe le bout de son capot à 185 km/h, malgré une aérodynamique peu favorable. L'allumage transistorisé fut monté à partir de 1980. Bien qu'elle soit très rare une transmission automatique pouvait sur option équiper la voiture ....


Caractéristiques techniques :

  • Type de moteur: 4 cylindres en ligne à essence
  • Disposition: Transversale avant
  • Nombre de soupapes: 8 soupape(s)
  • Cylindrée: 1588 cm³
  • Distribution: Arbre à cames en tête
  • Alimentation: Injection Bosch K-Jectronic
  • Puissance: 110 ch à 6100 tr/min
  • Couple: 138 Nm (14.1 mkg) à 5000 tr/min
  • Régime maximal: 6500 tr/min
  • Type de transmission: Traction
  • Boîte de vitesses: Manuelle 4 rapports / Manuelle 5 rapports
  • Poids: 810 kg
  • Vitesse maximale: 185 km/h





La Volkswagen Scirocco ...



La Volkswagen Scirocco ...







JPBlogAuto

samedi 20 septembre 2014

Publicités automobiles artistiques







Dans les années 30 et 40 et donc avant la seconde guerre mondiale, l'automobile, qu'elle soit ordinaire ou même de gamme moyenne, était un moyen de transport encore réservé à la classe supérieure voir à une élite. Les différents constructeurs avaient donc adapté leur publicité spécifiquement à cette clientèle, avec des graphismes assez sophistiqués à tendance plutôt chic et classe.
Après guerre les choses vont radicalement changer car la production en grande série de modèles populaires rendait la voiture accessible au plus grand nombre et donc fatalement cela allait donner l'occasion à de nombreux dessinateurs et illustrateurs de toucher une cible beaucoup plus vaste.
Les nombreux progrès technologiques de la photographie couleurs et des métiers de l'imprimerie ne permettaient certes pas encore de sublimer sur papier l'élégance des nouvelles automobiles, mais pour illustrer les catalogues publicitaires, jusqu'au milieu des années 60, les constructeurs vont faire appel à une foule d'artistes connus ou moins connus pour composer d’innombrables œuvres graphiques plus alléchantes les unes que les autres.
Ces superbes créations artistiques étaient parfois surchargées de couleurs chatoyantes afin de mieux séduire les acheteurs potentiels. Tout était permis, ainsi les proportions pouvaient ne pas être respectées mais volontairement exagérées ou du moins amplifiées dans le but de faire paraître ces autos soit plus larges, soit plus basses voir même plus longues que dans la réalité afin de les sublimer.
Tous les artifices étaient utilisés, ainsi l'environnement et les décors eux mêmes représentaient souvent une famille heureuse à la montagne ou à la mer, un couple en promenade dans une voiture de sport et donc ces compositions pourvues d'une certaine simplicité très étudiée rendait ces nouvelles publicités plus accessibles et plus attrayantes.

Voici une petite sélection vintage de quelques exemples vraiment très kitch des constructeurs de l'époque pour un petit voyage bucolique dans leur univers chatoyant et coloré (Cliquez sur les images pour agrandir) .... ....


- * Alfa Romeo 1900 - 1958 ...

alfaromeo-1900-58.jpg
- * Austin A105 - 1959 ...

austin-a105-59.jpg
- * Borgward Isabella - 1954 ...

borgward-isabelle-54.jpg
- * Daf 600 - 1962 ...

daf-600-62.jpg
- * Ford V8 - 1935 ...

ford-v8-35.jpg
- * Jaguar Type E - 1961 ...

jaguar-type-e-61.jpg
- * Mercedes Benz 220 - 1954 ...

mercedes-220-54.jpg
- * MG TF - 1955 ...

mg-tf-55.jpg
- * NSU Prinz - 1960 ...

nsu-prinz-60.jpg
- * Opel Kapitan - 1951 ...

opel-kapitan-51.jpg
- * Peugeot 203 - 1955 ...

peugeot-203-55.jpg
- * Saab 93B - 1958 ...

saab-93b-58.jpg
- * Sabra Sport - 1962 ...

sabra-sport-62.jpg
- * Triumph TR2 - 1953 ...

triumph-tr2-53.jpg
- * Vauxhall Cresta - 1956 ...

vauxhall-cresta-56.jpg
- * Volkswagen Karmann Ghia - 1958 ...

vw-karmann-58.jpg


Source : © - Google image





JPBlogAuto

jeudi 22 mars 2012

Volkswagen SP2 - 1972



VOLKSWAGEN SP2 ….








En ce début des années 1970, « Volkswagen » est confortablement installée en Amérique du Sud et en particulier au Brésil où la marque allemande écrase la concurrence avec sa Coccinelle, Variant et Brasilia . Cependant, l'amateur de véhicule sportif à tarif raisonnable ne trouve pas son compte avec les berlines allemandes car s'il est un segment où le groupe est distancé par les constructeurs locaux et étrangers, c'est bien celui des coupés . En effet, la gamme Volkswagen Do Brasil propose aux amateurs de coupés le joli Karmann Ghia, un véhicule sympathique mais manquant de mordant par rapport à la concurrence brésilienne en plein essor . Bien que se vendant de façon correcte sur le marché sud américain, le Karmann ne fait pas le poids face à la Puma de conception locale et à la Willys Interlagos, une Alpine A108 fabriquée sous licence . D'où l'idée de concevoir l'un de ces modèles, exclusivement réservé au marché sud-américain . La conception de la SP2 débute ainsi dès le mois de novembre 1970 . Son nom, SP pour Sao Paulo, évoque à lui seul les intentions de VW. La SP2 est l'un des coupés parmi les moins connus de la gamme historique de « Volkswagen », et pour cause, il ne fut vendu, entre 1972 et 1976, que sur le continent sud-américain, et surtout au Brésil ….





Construite sur une base de VW Variant, l’étonnante Volkswagen SP2 est officiellement présentée au public en 1971 . L'accueil est enthousiaste et les dirigeants de VW Brésil n'hésitent guère longtemps avant de lancer la production de série et les premiers exemplaires sortent en juin 1972 . Elle présente une silhouette qui est loin d'être innovante mais qui est plutôt séduisante et qui reprend le dessin de la face avant de la berline . Son long capot et son arrière ramassé lui donnent quelques airs de sportive italienne . La calandre est particulièrement tranchante, de même que la ligne de toit très basse . Le profil, quand à lui, présente des proportions plus classiques avec un long capot, un arrière ramassé, en quelque sorte la quintessence de la sportivité à une époque où les berlinettes à moteur central sont encore rares . Enfin la partie arrière ronde, fine et assez haute dégage un charme nerveux façon Jaguar type E en adéquation avec le reste de la carrosserie . L’insolite Volkswagen SP2 rassemble tous les ingrédients visuels d’une voiture de sport ….





Sur un panel de routes mixant nationales et départementales on se sent vite à l'aise au volant de la Volkswagen SP2 . La direction assez saine et les amortisseurs sport permettent d'enrouler les virages à un rythme soutenu sans mauvaises surprises, mais il apparaît vite que l'attaque à outrance n'est pas le domaine de prédilection du coupé brésilien . Ceci n'empêche pas le coupé VW de se comporter honorablement dans les enchaînements et de fournir son lot de sensations au pilote . Profitant de quelques lignes droites reposantes du fait d'une tenue de cap sans soucis, on peut jeter un œil à l'instrumentation dont les indications en portugais sont suffisamment rares pour être signalées . Toutefois, pas besoin de s'attarder des heures à surveiller l'état de la mécanique qui ne présente aucun signe inquiétant . Si la campagne permet de profiter des diverses qualités dynamiques de la SP2, la ville met en exergue ses qualités " sociales ", raison d'être du joli coupé . La Volkswagen SP2 laisse aux piétons le temps de cesser toute activité pour venir admirer ce " bolide " qui s'avère suffisamment exotique pour capter leur attention visuelle ....





A l'intérieur, VW a habillé la Volkswagen SP2 à la mode de l'époque et on retrouve l'ambiance typique des années 70 avec un tableau de bord en plastique sans fioritures et coloré de la même teinte que la carrosserie . Le tableau de bord dépouillé est exclusivement agencé pour le pilote, une batterie de cadrans tournés vers lui envahissent la console centrale . Le volant cuir sport à trois branches avec un rappel de couleur en haut et en bas s'intègre parfaitement et contribue à l'originale ambiance intérieure . Contrairement aux icônes européennes contemporaines, la SP2 n'hésite pas à se montrer joyeuse dans l'utilisation des couleurs pour l'habitacle et malgré le dépouillement de la SP2 un véritable charme se dégage de l'habitacle . A bord de cette VW on se sent vraiment dans une voiture de sport, ceci même avant d'avoir démarré . Les sièges, relativement confortables, ne permettent pas de nombreux réglages mais la garde au toit réduite (1158 mm de hauteur hors tout) impose de toute façon d'avoir le dossier très incliné et le style pilote de course est donc quasiment de rigueur pour s’installer au volant . Heureusement l'espace n'est pas compté et, aussi bien en largeur qu'en longueur, les grands gabarits arriveront à trouver une position correcte au volant de cette superbe berlinette Volkswagen SP2 ....





Pour ce qui est de la mécanique de la jolie Volkswagen SP2, le moteur est monté à l’arrière . C'était tout de même prévisible, il est en porte-à-faux comme une bonne vieille Coccinelle . Et s'il ne s'agit que d'un 4 cylindres à plat de 1700 cm3 de cylindrée issu du modèle Variant, il délivre un son classique Volkswagen agrémenté d'une forte connotation sportive . Sa puissance n'a rien de démoniaque puisque seuls 65 chevaux à 4600 trs/min sortent du bloc pour un couple maximale de 121 Nm à 3000 trs/min . Le couple du quatre à plat permet de démarrer sans soucis et de s'insérer facilement dans la circulation actuelle . Certes la poussée est loin d'être en rapport avec le niveau sonore ambiant, mais les performances permettent de se sentir à l'aise au milieu des véhicules plus récents . La transmission est assurée par une boite manuelle à quatre rapports qui s'en sort sans trop de problème grâce aux débattements courts du levier . Au final, la Volkswagen SP2 atteint une vitesse de pointe de 170 km/h, assez honorable pour l'époque . C’est un modèle exotique qui est devenu plutôt Vintage Classic avec le temps car sur une production totale de 10.205 exemplaires seulement 670 furent exportés vers l'Europe ....





Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 4 cylindres à plat
  • Cylindrée : 1.7 Litres
  • Puissance : 65 chevaux à 4600 trs/min
  • Couple : 121 Nm à 3000 trs/min
  • Vitesse : 170 km/h








La « Volkswagen SP2 », c'est ça ...








JPBlogAuto

- page 2 de 3 -