Mot-clé - Dante Giacosa

Fil des billets

vendredi 3 septembre 2021

Fiat 8V Vignale Cabriolet - 1953











En 1947, le président de Fiat convoque le célèbre designer Dante Giacosa pour lui confier l'étude et la réalisation d'une toute nouvelle voiture destinée au marché nord-américain en guise de remerciements italiens pour la promesse du Plan Marshall. C'est ainsi qu'est né le projet "106" qui aboutira quelques années plus tard sur la belle Fiat 8V, cet insolite coupé deux places lancée par le constructeur italien au Salon de l'Auto de Paris en 1952 ....





A sa sortie, l'étonnante Fiat 8V, ou « Otto Vu » en italien pour éviter semble-t-il des problèmes avec Ford qui prétend avoir déposé le nom V8, est un des tout premiers modèles à s’impliquer directement dans le sport automobile mondial. La nouvelle classe naissante des « 2 litres » est très disputée dans le championnat italien avec des concurrents comme Maserati, Ferrari et Lancia ce qui va pousser Fiat à vouloir y participer ....





Dans ce contexte de l'après guerre, la naissance de la Fiat 8V est une curiosité. Jamais Fiat n'avait proposé de V8 jusqu'alors. Ce coupé, viendrait alors relancer l'image de la marque, et servir de vecteur de conquête pour le marché américain. Mais au final c'est en Europe que l'essentiel de sa carrière se tiendra. Sans doute à cause de ses dimensions, de son V8 relativement modeste, et de son caractère de sportive plutôt pointue mais aussi car les usines arrivaient très péniblement à produire les voitures pour le marché italien durant ces années de reconstruction industrielle après les graves dommages subis par les bombardements de la seconde guerre mondiale ....





La conception de la Fiat 8V sera réalisée par la division Carrosseries Spéciales de Fiat. Le châssis de la voiture est réalisé en acier tubulaire. Les suspensions avant et arrière sont à roues indépendantes. Il fut alors décidé de confier les châssis motorisés aux grands carrossiers que sont Ghia, Siata, Vignale, Bertone, Pininfarina et Zagato qui réaliseront chacun de très remarquables exemplaires ....





La Fiat 8V Cabriolet Vignale qui illustre ce billet est dessinée par le célèbre designer Giovanni Michelotti. L'aérodynamique avait été soignée déjà pour l'époque grâce à la mise au point dans le tunnel soufflerie Fiat d'Orbassano. Elle disposait d'un châssis tubulaire, plus rigide et plus léger qu'une coque intégrale, la très élégante carrosserie en acier était le fruit de l'étude de l'ingénieur Rapi, le même qui avait par le passé conçu la fameuse Isotta Fraschini 8C Monterosa ....





L'insolite Fiat 8V conçue au départ pour promouvoir l'image de la marque, n'a pourtant pas manqué de s'octroyer quelques beaux succès sportifs, s'adjugeant par exemple le Championnat d'Italie 1954 en catégorie 2 litres ou aussi les « Mille Miglia » en 1957. Avec seulement 114 exemplaires construits au total et une relativement brève carrière en course, la FIAT 8V est un chef-d'œuvre italien peu connu. C’est, encore aujourd’hui la seule Fiat jamais propulsée par un moteur V8 qui incarne également le bref passage victorieux de Fiat en compétition automobile ....





L'habitacle intérieur de la Fiat 8V est vraiment plutôt luxueux et assez cossu, remarquable par l'excellence de sa finition. La position de conduite est agréable et les sièges en cuir assurent un bon confort. Le volant alu cerclé de bois conserve les classiques trois branches. Quatre petits cadrans circulaires, ampèremètre, température d'eau, jauge d'essence, et pression d'huile sont disposés sur le tableau de bord, à côté de deux gros compteurs pour le tachymètre et le compte-tours ....





Sous le capot de la belle Fiat 8V les ingénieurs de la marque chargés de la technique ont choisi un V8 de 1996 cm3 de cylindrée avec une ouverture du V à 70°. Ce nouveau moteur est dérivé d’un moteur quatre cylindres dont on a monté deux exemplaires dans le même carter. L’arbre à cames est disposé en partie centrale. L’alimentation est assurée par trois carburateurs Weber. Il est implanté en position longitudinale en partie avant et développe une puissance maxi de 127 chevaux à 6000 t/mn et un couple maxi de 146 Nm à 3600 t/mn. Accouplé à une boite de vitesses manuelle à cinq rapports, ce moteur permettait d'atteindre une vitesse de pointe de 207 km/heure car la voiture en ordre de marche ne pèse que 930 kg ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : essence
  • Moteur : 8 en V
  • Cylindrée : 1996 cm3
  • Puissance : 127 chevaux à 6000 t/mn
  • Couple : 146 Nm à 3.600 t/mn



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © Artcurial
- © Fiat - © JP Echavidre - © Vignale - © StubsAuto





JPBlogAuto

vendredi 25 septembre 2020

Dante Giacosa Designer









Dante Giacosa est un ingénieur et designer automobile Italien très talentueux qui est né le 3 Janvier 1905 à Rome et décédé à Turin le 31 mars 1996. Plutôt méconnu du grand public, il est pourtant souvent cité aujourd'hui par les spécialistes du design automobile comme l'un des maîtres de l'école de conception automobile italienne et un des hommes ayant marqué l'industrie automobile mondiale de son époque ....





Dante Giacosa après des études primaires plutôt classiques va ensuite se diriger vers des brillantes études secondaires classiques qui laisseront une empreinte indélébile sur toute sa vie professionnelle, pour finalement enchainer sur des études supérieures qui vont lui permettre de développer parfaitement ses aptitudes techniques à l’Ecole Polytechnique de Turin dont il sort diplômé en 1927 à seulement 22 ans ....





Diplôme en main, Dante Giacosa contrairement à d’autres ingénieurs reconnus du monde automobile ne va pas passer d’atelier en atelier. Son tout premier job sera le bon, il répond à une annonce de Fiat parue dans le journal et entre au bureau d’études de la prestigieuse marque italienne ou il fera toute sa longue et riche carrière au sein du géant turinois, passant de simple dessinateur projeteur à son entrée payé 600 lires par mois, jusqu'à la direction générale de l'entreprise multinationale ....





Dés 1933, Dante Giacosa est nommé chef du bureau technique voitures de la firme et peut être tenu responsable de la conception de la première Fiat 500 surnommée Topolino, présentée en 1936. En 1955, chef de la direction supérieure technique voiture, il conçoit la Fiat Nuova 500 pour laquelle il reçoit en 1959 le Prix Compasso d'Oro. Son premier projet automobile de l’après-guerre c’est la Cisitalia D46 qui voit le jour en 1946. Elle reçoit des éléments mécanique de Fiat 1100 mais également la 202 qui sera longtemps considéré comme une des plus belles automobiles du monde. Il a participé et dirigé pratiquement la conception de toute les Fiat jusqu'à la Fiat 126 ....





À la sortie de la guerre, Dante Giacosa voit son poste évoluer. Il est directeur des bureaux techniques véhicules. Il faut aussi noter qu’en parallèle des autos, il travaille également sur toutes les productions du groupe Fiat alors tentaculaire : aviation, poids lourds, agricole et même les centrales électriques. Son rôle est alors encore plus large puisqu’en plus des mécaniques, le style et l’industrialisation sont également supervisés. Il supervise la création du Centro Stile Fiat et recrute un certain Giorgetto Giugiaro. Giacosa n’est pas uniquement l’homme des voitures économiques et populaires. Quand le directoire souhaite, au début des années 50, lancer une GT destinée au marché américain, il conçoit la splendide Fiat 8V ....





En 1970, Dante Giacosa a atteint la limite d’âge pour travailler à la conception chez Fiat. On créée alors pour lui le poste de Consultant auprès de la présidence et de la direction générale et on fait du brillant ingénieur le représentant de la marque auprès des instances internationales. Ce n’est pas pour rien puisqu’il a été président de la CUNA en Italie, (Commission technique Unification et Normalisation véhicules Automobiles), Président Général de l’ATA, également en Italie, (Association Technique de l’Automobile, Italie), Président de la FISITA en France (Fédération Internationale des Sociétés des Ingénieurs des Techniques de l’Automobile), membre de la SAE (Society of Automotive Engineers, USA), membre de l’IME (Institution of Mechanical Engineers) britannique ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - © - Dante Giacosa © - LeblogAuto





JPBlogAuto

vendredi 23 novembre 2018

Giovanni Savonuzzi Concepteur Designer









Giovanni Savonuzzi fait parti de ces concepteurs designers d'automobiles italiens que l'on qualifie de petits génies de la mécanique qui est né à Ferrara dans la province de l'Émilie-Romagne en Italie le 28 janvier 1911 et décédé assez jeune à seulement 77 ans toujours à Ferrara le 18 février 1988. Bien que ce nom ne vous parle sans doute pas énormément, il faut savoir que Savonuzzi a ouvert la voie à une nouvelle vague de voitures en établissant une nouvelle norme pour la gamme de voitures anciennes italiennes après la Seconde Guerre mondiale ....





Orphelin de son père Ezio malheureusement décédé pendant la Première Guerre mondiale, Giovanni Savonuzzi va effectuer un parcours scolaire primaire assez classique pour terminer par des études supérieures à l'Institut polytechnique de Turin ou il va obtenir un diplôme d'ingénieur en génie mécanique en 1939 ....





Tout juste diplômé, le jeune Giovanni Savonuzzi a été rapidement embauché chez Fiat Aviation pour la réalisation d'études et d'expériences dans les domaines de l'aérodynamique et des moteurs à turbine. Mais pendant la Seconde Guerre mondiale, il sera mobilisé pour servir en Albanie et donc ne retournera à la construction automobile qu'à la fin de la guerre en 1945 ....





Enfin libéré de ses obligations militaire et déjà titulaire d'une première expérience professionnelle chez Fiat Aviation, Giovanni Savonuzzi n'aura aucune difficulté à retrouver un nouvel emploi dans l'Italie de l'époque en pleine reconstruction. En fait il va être embauché par le constructeur automobile Italien Cisitalia pour succéder à Dante Giacosa en tant que directeur technique ....





C'est une époque de pleine expansion pendant laquelle Giovanni Savonuzzi a ouvert la voie à une nouvelle vague de voitures, notamment la Cisitalia D46 et la légendaire Cisitalia 202. Il a ajouté la touche finale à la 202, aux côtés des ingénieurs Piero Dusio et Battista Farina. La voiture est devenue l'un des plus beaux véhicules de tous les temps, l’une des plus belles voitures du monde, un design emblématique très apprécié qui a changé le visage de l’automobile de l’après-guerre étant décrite par tous les spécialistes comme une « sculpture à roulettes » ....





En 1948, après trois ans passé dans l'entreprise, Giovanni Savonuzzi va quitter Cisitalia pour travailler en freelance à son compte. C'est à cette époque qu'il va entamer des collaborations à haute valeur technique avec les plus grandes personnalités de la course automobile comme Dante Giacosa, Piero Taruffi, Ferry Porsche, Tazio Nuvolari, Rudolf Hruska, ou Carlo Abarth. C'est aussi l'époque ou Savonuzzi collabore sur plusieurs projets avec SVA, Ford, Pininfarina ou même son ancien employeur Cisitalia ....





En 1954, Giovanni Savonuzzi sera embauché par Luigi Segre, le nouveau propriétaire de la Carrozzeria Ghia avec lequel il avait combattu pendant la résistance, pour remplir le rôle de directeur général, en remplacement de Mario Boano. C'est la ou il va travailler sur la série de voitures à turbine à gaz « Supersonic ». Il a également conçu les innovantes Ford Futura, la Gilda ou la belle Alfa Romeo 1900. Ce furent des années de travail intense au cours desquelles on a découvert vraiment l'expression de son génie mécanique et de son génie artistique avec des réalisations pour par exemple Fiat, Ferrari, Jaguar, Aston Martin, ou De Soto ....





En 1957, Giovanni Savonuzzi est embauché par Chrysler pour devenir ingénieur en chef. Il a travaillé sous la direction de George Huebner, directeur de la recherche, et a participé au développement de la voiture à Turbine. Installé à Détroit, Savonuzzi étudie à partir de 1962 les voitures à l'épreuve des chocs ou des accidents afin d'essayer de trouver des solutions que recherchent de nombreux constructeurs automobiles qui sont sensibles à ce problème pour l'avenir de l'automobile ....





De retour dans sa patrie en 1969, Giovanni Savonuzzi devient directeur de la Recherche et Développement chez Fiat à Orbassano. Après avoir occupé les dernières années chez Fiat pour former un groupe d'experts techniques dans l'alimentation et l'évacuation des moteurs conventionnels et des systèmes de propulsion alternatifs, visant à diminuer les émissions nocives et polluantes, Savonuzzi a pris sa retraite en 1977. Pour occuper son esprit pendant sa retraite, il devient également professeur d'ingénierie mécanique dans son ancienne université et disparaît en 1986 ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Coachbuild
© - Carolenash © - Velocetoday





JPBlogAuto

vendredi 22 avril 2016

Giorgetto Giugiaro







giugiaro00.jpg


Giorgetto Giugiaro est un designer automobile Italien né le 7 Août 1938, à Garessio, dans la province de Coni, au Piémont, certainement parmi les plus prolifiques de l'histoire de cette industrie. Avec un grand-père et un père tout deux artiste peintre, Giorgetto a toujours baigné dans un milieu artistique. A l'âge de 14 ans, sa famille se déplace à Turin, ou Giorgetto poursuivra brillamment ses études, se spécialisant dans le dessin technique industriel et les beaux-arts en suivant les cours à l’École de modélisme d'Eugenio Colomo mais aussi de l'Académie des Beaux-Arts de Turin. Giorgetto Giugiaro appartient à un triumvirat de designer célèbres et reconnus, avec Marcello Gandini et Leonardo Fioravanti, tous nés a quelques jours d'intervalle en 1938, et il est apprécié par tous les amateurs de voitures sportives pour toutes ses superbes créations. De très nombreux ouvrages qui lui sont consacré attestent de cet engouement pour son travail et sa réputation a rapidement dépassé toutes les frontières. Il fait d'ailleurs partie, depuis 2002, de l'Automotive Hall of Fame après avoir été désigné en 1999 "Car Designer du Siècle", avec un prix qui lui a été remis à Las Vegas par un jury de 120 journalistes spécialisés et experts internationaux ....


giugiaro01.jpg


À l'âge de 17 ans seulement, une exposition de travaux d'étudiants où figurent ses aquarelles d'automobiles attire le neveu de son professeur, Dante Giacosa, qui n'est autre que le directeur technique de Fiat. En homme malin et avisé, celui ci propose au jeune débutant Giorgetto Giugiaro d'entrer en apprentissage au bureau d'étude de style de Fiat ou il travaille sur des produits aussi divers que des camions, des trains, des tracteurs, des bus ou même des locomotives. Assez déçu, Giorgetto pense que dans ce milieu aussi hiérarchisé, l'attente pour émergé sera longue, il est persuadé que sa carrière se jouera ailleurs car il rêve de création automobile ....


giugiaro02.jpg


L'étape suivante sera décisive dans sa carrière, en effet Giorgetto Giugiaro réalise pour un ami travaillant chez Bertone quelques illustrations de voitures. Son ami les montre à Nuccio Bertone en lui indiquant que leur auteur qui travaille chez Fiat n'a que 21 ans, et le carrossier demande à rencontrer ce jeune dessinateur talentueux. Giugiaro qui a beaucoup de respect pour Bertone, le considère comme étant l'un des monstres sacrés de la carrosserie italienne. Finalement en 1959, Giorgetto Giugiaro devient le chef du style chez Bertone, à un âge où beaucoup de stylistes automobiles commencent tout juste aujourd'hui leurs études, il remplace à ce poste le déjà célèbre Franco Scaglione et il gagne même rapidement la confiance du patron ....





Giorgetto Giugiaro est dorénavant présent aux salons auto et aux conférences de presse, il assiste même aux réunions de projets avec les clients de Bertone qui l'autorise à apposer sa signature sur les nouveaux modèles qu'il dessine. En 1960, la Gordon GT est le tout premier modèle signé Giugiaro pour Bertone, mais les créations vont vite s'enchainer avec la belle Alfa Romeo 2000 Sprint. Au salon de Genève en 1961, l'insolite Aston Martin Jet sur une base de DB4 GT. Au salon de Francfort en 1961, l'étonnante BMW 3200 CS ouvre une nouvelle voie pour le style BMW. La ceinture de caisse basse, les grandes surfaces vitrées et les minces piliers de ces voitures annoncent déjà les caractéristiques du design de Giugiaro ....





Giorgetto Giugiaro dessine en 1962 le coupé Iso Rivolta GT doté d'un V8 emprunté à la Chevrolet Corvette. Il présente également au salon de Genève la même année la magnifique et unique Ferrari 250 GT qui sera la voiture personnelle durant de très nombreuses années de son patron Nuccio Bertone, mais en 1962 Giorgetto dessine encore le joli petit coupé Simca 1000. L'année suivante en 1963, Giugiaro présente l'étonnante Chevrolet Testudo sur la base de la Corvair, un insolite coupé avec un 6 cylindres qui présente un accès original à l'habitacle avec un cockpit basculant ....





En 1963, Giorgetto Giugiaro peaufine le coupé Alfa Romeo Giulia GT dans un format plus compact que le coupé 2000 Sprint avec des lignes pures, plus simples et très équilibrées qui en ont fait un classique du genre intemporel. Au salon de Paris en 1964, Giorgetto présente le concept car Alfa Romeo Canguro qui est basé sur le châssis de l'Alfa Romeo Giulia TZ. En 1965, Gaspardo Moro, le nouveau directeur général de la carrosserie Ghia, contacte Giugiaro et lui propose de prendre en charge la direction du style. Ghia est à cette époque une marque classique, forte et novatrice et Giorgetto accepte car il a pour ambition de la valoriser grâce à une équipe de collaborateurs efficaces. Il sera remplacé chez Bertone par Marcello Gandini. Pourtant ce sont encore deux de ses réalisations chez Bertone qui feront la une du salon de Turin en 1966. La magnifique Maserati Ghibli qui innove avec un capot avant très prononcé terminé par une calandre sans phare, ainsi que la très étonnante De Tomaso Mangusta avec sa lunette arrière qui est séparée par une crête métallique, reprenant une idée développée par Bugatti avant guerre ....





Grâce à Giorgetto Giugiaro, la maison Ghia revient sur le devant de la scène après quelques années de doute et la presse spécialisée assiste à la naissance d'une nouvelle star du design. Malheureusement, Ghia change de propriétaire et de gestion, avec à sa tête Alejandro De Tomaso, qui impose ses idées, même sur le style. Giugiaro ne supporte pas cette situation, et démissionne tout en demeurant consultant pour le carrossier. En 1967, Giugiaro fonde donc une société indépendante à laquelle De Tomaso est obligé de confier les projets en cours. C'est à cette époque qu'il dessine la berline Iso Rivolta Fidia S4 à moteur V8 mais aussi l'élégant coupé Maserati Simun. L'année 1968 marquera le lancement de Giugiaro dans le monde de l'entreprise avec la création de son bureau de design Italdesign qu'il fonde avec Aldo Mantovani, un ancien ingénieur de Fiat. La toute première création de Giugiaro sous le label Ital Design sera la très insolite Manta Coupé bientôt suivie en 1969 par le très joli coupé Abarth 1600 avec son moteur en porte-à-faux arrière ....





En 1970, Giorgetto Giugiaro dessine pour Italdesign la VW Porsche Tapiro, une berlinette à moteur central VW Porsche avec un pare-brise dans le prolongement direct du capot avant. En 1971, il présente l'incroyable Maserati Boomerang qui illustre ce que peut être une voiture de sport à la limite du fonctionnel, avec son pare-brise incliné à 13°. La même année, Giugiaro dessine également le très élégant coupé Maserati Bora avec un traitement du toit et des montants du pare-brise inédit tout en inox brossé. En 1972, Colin Chapman qui veut définitivement rompre avec les lignes rondes des anciennes Lotus qu'il juge dépassées, fait appel au styliste le plus en vue du moment, Giugiaro qui lui dessine la nouvelle Lotus Esprit ....





En 1973 à francfort, Giorgetto Giugiaro présente la très fluide Audi Asso di Picche, un petit coupé qui a été conçue pour Karmann sur la base d'une Audi 80. En 1974 à Turin, il propose la très insolite Maserati Medici qui en impose avec son look rectiligne, son compartiment arrière séparé de l'avant et ses quatre places en vis-à-vis. La même année, après l'Alfasud, Giugiaro travaille sur le nouveau coupé Alfa Romeo Alfetta GTV, appelé à remplacer la vieillissante Giulia GT. Très productif cette année la, Italdesign présente également aux dirigeants de Hyundai, séduits pas la qualité du travail, un autre coupé, la Hyundai Pony au look cunéiforme ....





En 1978, le projet de la BMW M1 prévoit que Lamborghini assurera la production en petite série de la voiture, après que Giorgetto Giugiaro en ait étudié le design, mais finalement, c'est ItalDesign qui se charge de la production. En 1979, Giugiaro dessine la Lancia Delta, une voiture de gamme moyenne issue de la Fiat Ritmo qui a pour ambition de relancer une marque au passé prestigieux, mais en perte de vitesse. En 1983, Renault qui semble un peu en panne de créativité à l'aube des années 80 fait appel à Italdesign qui propose l'insolite petite Renault Gabbiano dessiné par Giorgetto sur une base de Renault 11. En 1984, le géant américain Ford emballé lui aussi par la créativité de Giugiaro se décide lui aussi a commander l'étude d'une sportive à moteur central 6 cylindres qui sera baptisée Ford Maya ....





En 1990 au salon de Genève, Giorgetto Giugiaro transforme une banale Jaguar XJ Sovereign en une élégante berline élancée et bien proportionnée qui devient la Jaguar Kensington. La même année mais au salon de Turin, il présente la très insolite Bugatti ID 90 avec son ensemble pare brise, toit et lunette arrière qui forme un unique cockpit d'un seul tenant. En 1995 il propose la sublime Lamborghini Cala qui a été étudiée comme un engin dont l'habitabilité a été un des critères majeurs lors de sa définition. La superbe Alfa Romeo Brera a d'abord été un concept car à moteur Maserati V8 de 400 ch présenté par ItalDesign en 2002, avant de devenir après d'importantes retouches un modèle de série commercialisé de 2005 à 2010. La marque américaine Chevrolet demande en 2003 à Giugiaro de lui dessiner un modèle pour commémore les 50 ans de la Corvette, Giorgetto dessine alors la magnifique Chevrolet Moray cet engin d'une élégance folle. En 2004, il présente à Genève la belle Toyota Volta qui emprunte son nom au physicien Allessandro Volta, inventeur de la pile électrique car il s'agit bien sur d'une voiture de sport à propulsion hybride ....


Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
© Giorgetto Giugiaro - © Ital Design - © Carcatalog





Giorgetto Giugiaro le génie du Design ...



Giorgetto Giugiaro le génie du Design ...







JPBlogAuto