Les étonnantes Vintage Classic

Fil des billets

vendredi 12 mars 2021

Talbot Lago T26 GSL - 1953











Depuis 1924 des véhicules d'origine britanniques sont produits sous la marque Talbot. Ce sont des voitures haut de gamme de 4, 6 et même 8 cylindres, qui rivalisent avec les marques réputées telles que Bugatti, Delage ou Delahaye. En 1932, l'ingénieur anglo-vénitien Anthony Lago, intègre la firme avec la volonté de la moderniser. A partir de 1935, ces voitures alliant un style classique, des mécaniques brillantes et des finitions luxueuses sortent sous le nom de Talbot-Lago assez souvent carrossées par le carrossier le plus en vogue de l'époque Figoni & Falaschi ....





Dans les années 1950, au sortir de la deuxième guerre mondiale, les constructeurs français de prestige sont en totale déroute. En reprenant des châssis et des moteurs d’avant-guerre, les Hotchkiss, Delahaye, Bugatti et autres Delage tentent encore vainement de raviver la flamme de leur succès d'antan. En 1953, Anthony Lago jette courageusement ses dernières forces dans la bataille en développant une toute nouvelle sportive dont le dessin habille pourtant des dessous pour la plupart dépassés, la superbe Talbot Lago T26 GSL voit ainsi le jour ....





La Talbot Lago T26 GSL est probablement l’une des plus belles sportives françaises de l’après-guerre. Dessinée avec talent par le styliste Carlo Delaisse cette sportive revêt en effet une robe absolument irrésistible pour l'époque. Pour ne pas faire les choses à moitié, les ingénieurs de la firme ont placé sous son capot un fabuleux 6 cylindres en ligne de 4,5 litres permettant à la voiture d’atteindre près de 200 km/h en vitesse de pointe. Hélas, tous ces efforts stylistiques et techniques ne vont pas payer car un prix trop élevé et donc très dissuasif aura raison de son succès et seulement 15 exemplaires seront vendus en 2 ans ....





Malgré l’échec commercial de sa belle Talbot Lago T26 GSL, Antony Lago ne désespère pas et troque le lourd 6 cylindres en ligne contre un plus petit 4 cylindres en ligne issu lui aussi des productions d’avant-guerre pour essayer de réduire le prix de vente de la voiture. La voiture est alors plus agile, sans trop perdre en performances, car elle atteint toujours les 180 km/h. Mais le prix reste trop élevé, car supérieur à celui de deux Citroën DS et le moteur n’est pas très résistant, seulement 45 exemplaires de cette version seront vendus .…





Anthony Lago ne baisse toujours pas les bras et après les 4 et 6 cylindres, il abandonne les moteurs maison et s’en va acquérir d’excellents moteurs en alliage V8 de BMW. D’une cylindrée de 2,5 litres, ce V8 bavarois promet près de 140 chevaux dans un grondement velouté. Dénommée « America » cette version de la superbe Talbot Lago T26 GSL délaisse alors la conduite à droite pour un volant à gauche et se profile comme la meilleure de la série. Plus agile et plus performante, elle a alors de solides arguments pour elle, sauf le tarif, qui reste plus dissuasif que jamais, car elle vaut alors bien plus que trois Citroën DS. Seulement douze exemplaires seront produits ....





Pourtant, l'habitacle intérieur de la Talbot Lago T26 GSL est vraiment très soigné. Pour l'époque, tout est très bien construit et ajusté, et les matériaux ne souffrent pas la critique. L'intérieur est entièrement recouvert d'un superbe cuir de couleur assortie généralement à la teinte de la carrosserie. De confortables moquettes épaisses participent à l'esprit général de luxe qui en ressort. Le tableau de bord est lui aussi complet et fonctionnel ....





Sous le capot de la belle Talbot Lago T26 GSL on retrouve donc successivement un 6 cylindre, puis un 4 cylindres et pour finir un 8 cylindres. Mais si tous ces moteurs ont était montés ce n"est que pour essayer de vendre au mieux cette sportive. En fait elle a été conçue au départ avec le 6 cylindres en ligne de 4,5 litres de cylindrée dit "Record" celui victorieux des 24 Heures du Mans qui alimenté par 3 carburateurs double corps Weber développe 210 chevaux à 4,500 t/mn. La boîte de vitesse est confiée à l’originale transmission Wilson préselective ....





Malheureusement la Talbo Lago America connait le même échec. La messe est dite, Anthony Lago cherche à nouer des partenariat, mais le mariage avec Maserati n’aboutit pas et il n’a d’autre choix que de vendre la marque. Finalement c’est Simca qui va racheter Talbot en 1958 ....


Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : 6 cylindres
  • Cylindrée : 4.500 cm3
  • Puissance : 210 chevaux



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © Talbot
- © JP Echavidre - © AutoMania




Talbot Lago T26 GSL - 1954 ....






JPBlogAuto

vendredi 15 janvier 2021

De Tomaso Vallelunga - 1965











On ne présente plus la marque automobile De Tomaso ce constructeur automobile italien fondé par l'Argentin Alejandro de Tomaso à Modène en Italie en 1959. Né en Argentine en 1928, Alejandro commence à courir dans son pays natal en 1951. Ses talents de pilote le font vite remarquer et il rejoint alors l’Italie dans l’équipe de compétition de Maserati puis de Osca. Cette dernière entreprise ayant été fondée par les frères Maserati l’expérience a très certainement inspiré De Tomaso qui, à son tour, créé sa propre entreprise en 1959, la société De Tomaso Automobili ....





Au tout début de son activité, la course automobile est sa seule préoccupation et la jeune entreprise De Tomaso construit des voitures pour la Formule Junior, la Formule 3, la Formule 2 puis aussi la Formule 1 pour l'équipe de Frank Williams. En ce début des années 60, Alejandro visionnaire et imaginatif entrepreneur cumulait les projets dans plusieurs domaines, les moteurs de F2, les monoplaces destinée à Indianapolis, les prototypes divers, et aussi la Formule1. Cette énergie débordante le pousse même à devenir constructeur automobile généraliste et il décide alors de se lancer dans la production d’une voiture de sport destinée au grand public ....





La toute première voiture de tourisme créée par la jeune entreprise alors débutante, la De Tomaso Vallelunga est un joli coupé à moteur central, commercialisé à partir de 1964. C'est une voiture de sport construite en 53 exemplaires de 1963 à 1967 dessinée par le designer Giorgetto Giugiaro et construite par la Carrozzeria Ghia. Trois prototypes furent construits par Fissore au début, en aluminium, mais rapidement, Alejandro de Tomaso préféra privilégier la fibre de verre, moins coûteuse, et confia la fabrication en série à Ghia ....





Le nom De Tomaso Vallelunga est une référence au Circuit italien de Vallelunga dans la proche banlieue de Rome. La voiture est construite autour d'un châssis-poutre en aluminium et habillée donc d'une carrosserie en fibres de verre, un type de châssis qui restera la marque technologique du constructeur. L'expérience de De Tomaso dans la conception des voitures de course apparait surtout dans le train de roulement de la Vallelunga, qui se compose d'une suspension à roues indépendantes à l’avant comme à l’arrière au moyen de double triangles et de ressorts hélicoïdaux, d'une direction à crémaillère et de freins à disque Campagnolo implantés sur les quatre roues ....





La superbe carrosserie de style coupé deux portes a été dessinée avec quelques similitudes avec la Ferrari 250 LM ou encore la Dino 206. Si les articles de presse se montrent prudents à la sortie du prototype, les essais des versions de série, dont celui de José Rosinski dans le journal Sport Auto, font état d'un très beau comportement routier. A la conduite la De tomaso Vallelunga confirme donc sa vocation sportive. Les commandes sont fermes mais précises, la position de conduite idéale facilite le pilotage et l’habitacle résonne du son envoutant du moteur alimenté par de gros carburateurs Weber. Le comportement routier plutôt vif mais parfaitement équilibré confirme la promesse de promenades à allure soutenue en parfaite sécurité ....





L'habitacle intérieur de la De tomaso Vallelunga est vraiment très fonctionnel et plutôt axé sur le côté sportif bien que des concessions sont faites pour un peu de confort afin de satisfaire tout type de client. Le tableau de bord et la console centrale abritant la plupart des instruments et des commandes sont composés d'inserts en bois incrustés dans des gainages en cuir. Un superbe volant en aluminium cerclé de bois lui aussi s'accorde avec la grille en aluminium de la boite de vitesse dont le pommeau est encore en bois. De jolis sièges baquet en cuir noir assortis au tableau de bord complètent l'habitacle ....





La belle De Tomaso Vallelunga est propulsée par un moteur quatre cylindres Ford Kent issu de la Cortina de 1,5 litre de cylindrée préparé par Lotus développant une puissance maxi de 132 chevaux à 6.200 t/mn et un couple maxi de 174 Nm à 3.200 t/mn. Le moteur, implanté longitudinalement en position centrale arrière et accouplé à une boite de vitesses manuelle à cinq rapports, participe à la rigidité du châssis, une pratique devenue courante pour les voitures de compétition mais qui reste rare parmi les véhicules de tourisme. Avec un poids plutôt contenu de 726 kilos, la vitesse de pointe se situe aux alentours de 220km/h ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : essence
  • Moteur : 4 cylindres
  • Cylindrée : 1500 cm3
  • Puissance : 132 chevaux à 6200 t/mn
  • Couple : 174 Nm à 3200 tr/mn





De Tomaso Vallelunga - 1965 ...



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © De Tomaso - © JP Echavidre - © Ghia




JPBlogAuto

vendredi 18 décembre 2020

Ferrari 212 Inter Ghia Coupe - 1952











Dès le moment ou Enzo Ferrari a quitté son employeur Alfa Romeo en raison d'un désaccord avec le directeur technique espagnol et ait créé sa propre entreprise, il savait qu'il devrait se lancer dans la construction de véhicules pour le marché. C'est ce qu'il a fait mais il n'a pas construit que des voitures ordinaires, il a construit des voitures qui sont devenues pour la plupart mythiques. Sa société des automobiles Ferrari fondée en 1947 et basée à Maranello, dans la province de Modène a produit depuis ses débuts un grand nombre de modèles tant pour la route que pour la compétition ....





A partir de 1947 jusqu'en 1951, les modèles produits seront différentes variantes de la 166 et de la 195. Mais à partir de 1951 et jusqu'en 1953 la Ferrari produite sera l'étonnante 212. C'est à cette époque que la firme utilise dorénavant l’appellation "Inter" pour ses modèles les plus raffinés et destinés principalement à un usage routier, contre "Export" pour ses modèles sport. La Ferrari 212 Inter est présentée pour la toute première fois en octobre 1951 au salon de Turin ....





Les Ferrari 212 Inter sont en fait, comme c'était d'usage à l'époque, livrées aux carrossiers sous la forme de châssis roulants que le client peut équiper suivant tous ses souhaits possibles dans le domaine de la garniture intérieure. De ce fait il n’y aura, en fait, pas deux modèles identiques. Les carrossiers utilisés par Ferrari à cette époque sont presque tous italiens, Touring, Vignale, Stabilimenti Farina, Bertone et Ghia. Le modèle le plus populaire sera le coupé Touring et l'un des plus rare le coupé Ghia ....





La Ferrari 212 Inter Ghia Coupe est un modèle unique et vraiment rare construit à seulement 73 exemplaires qui a fait ses débuts comme show-car de la marque. Le carrossier Ghia se démarquera dans sa conception des autres carrossiers concurrents en adoptant un style Fast-back cher à la maison et déjà utilisé sur d'autres modèles, avec désormais une calandre ovale classique et dès custodes de forme plus allongée. Ses ailes harmonieusement fines mais galbées sont propice à l'adoption d'une peinture de carrosserie bicolore ....





Le succès en compétition des Ferrari 212 est immédiat. En 1951 Vittorio Marzotto gagne le Tour de Sicile. La "Coupe Inter Europa" est gagnée par Luigi Villoresi, tandis que Gianni Marzotto gagne la "Coupe de Toscane". Néanmoins, la plus importante victoire sera celle de la célèbre Carrera Panamericana, toujours en 1951. La voiture conduite par Luigi Chinetti et Piero Taruffi terminera première, avec un doublé réalisé par Alberto Ascari et Luigi Villoresi qui finissent second. Ce fût alors un très bon coup médiatique pour Ferrari qui cherchait à se faire une réputation sur le riche marché nord américain ....





Cette propulsion était assez bien équilibrée avec une position du moteur longitudinal avant. Avec son poids de 1000 kg seulement, la 212 affiche un rapport poids/puissance de 6,1 Kg/ch qui, aujourd'hui encore, inspire le respect. Pour faciliter le processus de confection de la carrosserie en aluminium, le tableau de bord était constitué dans une tôle plate avec deux grands trous au milieu où étaient installés l'indicateur de vitesse et le compte-tours. Elle est équipée également d’un embrayage mono disque, d’un allumage bobine à deux distributeurs. Le freinage est assuré par des freins tambours à commande hydraulique aux quatre roues. Les suspensions sont à roues indépendantes à l’avant et à pont rigide à l’arrière, avec double ressorts à lames semi elliptiques et longitudinaux ....





Pour ce qui concerne le look de la Ferrari 212 Inter Ghia Coupe, le capot moteur est dominé par une calandre ovale avec une grille à maille rectangulaire. Les phares sont incorporés dans la bordure de la calandre au lieu de l’extrémité des ailes ce qui procure un côté allégé plus élégant. Les roues à rayon Borrani chromées complètent à merveille le profil de la voiture. , le cuir de l'habitacle, rendent cette grand tourisme très luxueuse ....





L'habitacle intérieur de la Ferrari 212 Inter Ghia Coupe est vraiment très luxueux entièrement gainé de cuir de haute qualité avec des surpiqures et des gances de couleur. Un superbe volant alu cerclé de bois équipe le bolide. C'est la grande classe. Avec un habitacle lumineux à montant fin et ses surfaces vitrées importantes, l'intérieur est clair. Le savant mélange de cuir et de moquettes de l'habitacle, rendent cette grand tourisme très luxueuse. Cette Ferrari est dotée d'un intérieur particulièrement somptueux qui regorge de détails ergonomiques bien pensés ....





Sous le capot de la belle Ferrari 212 Inter Ghia Coupe les ingénieurs de la marque l'ont équipée d’un moteur V12 à 60° de 2.563 cc de cylindrée alimenté par trois carburateurs Wéber 36 DF3 développé et mis au point par le sorcier maison Gioachino Colombo. Il développe une puissance maxi de 170 chevaux à 6.500 t/mn pour un couple de 186 Nm à 5.000 tr/mn. Accouplé à une boîte de vitesses manuelle à 5 rapport, ce moteur permet à la voiture d'un poids contenu d'une tonne d’atteindre la vitesse de pointe de 200 km/heure. ....


Caractéristiques techniques :

  • Énergie : essence
  • Moteur : V12 à 60°
  • Cylindrée : 2563 cm3
  • Puissance : 170 chevaux à 6.500 t/m
  • Couple : 186 Nm à 5.000 tr/mn





Ferrari 212 Inter Ghia Coupe - 1952 ....



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Ferrari - © JP Echavidre - © ArgusAuto




JPBlogAuto

vendredi 11 septembre 2020

Mercedes Benz 600 Sedan Chapron - 1966











La Mercedes Benz 600 est une longue limousine luxueuse dessinée par le designer Français Paul Bracq, portant le code interne de la marque W100, qui n'a pas subi la moindre modification en 18 années de carrière, sans doute en raison de sa modernité. La production a débuté en 1964 et plus de 600 variantes furent construites jusqu’en 1981 pour un total de 2.677 exemplaires ....





A sa sortie en 1964, la Mercedes Benz 600 était un flamboyant exemple de technologie et de savoir-faire allemands. La marque destinait ce modèle aux plus hauts dirigeants de la planète Rois, Chefs d’État, Présidents, Ministres, voir même à certains dictateurs, despotes ou tyrans de certaines "républiques bananières", mais aussi aux artistes, comédiens ou chanteurs et pour eux, rien n’était trop beau. Outre son luxe débordant et son style indémodable, la voiture se distinguait également par ses performances. La première super-limousine au monde ? Pas tout-à-fait. La 600 était et sera toujours, dans une classe à part ....





La Mercedes Benz 600 n’a connu aucune modification de style ou de look durant toute sa carrière, ce qui prouve la justesse du coup de crayon du designer français, Paul Bracq. Cette limousine est sans doute la seule voiture de l'époque à rivaliser avec Rolls-Royce et Bentley pour son confort et ses performances. Autre atout pour la clientèle visée, la Mercedes 600 est la voiture la plus chère du monde. Elle a convaincu des stars de cinéma ou des célébrités comme le mythique chanteur pop John Lennon ou l’icône de la mode Coco Chanel ....





C’est surtout au rayon technologique que la Mercedes Benz 600 estomaquait le plus toute forme de concurrence. Aujourd’hui encore, plus de 50 ans après sa présentation, sa fiche technique impressionne. A une époque où la majorité des voitures avaient pour seuls équipements une vieille dynamo et des vitres manuelles, la 600 proposait un alternateur, la climatisation et une ingénieuse centrale hydraulique gérant l’assistance de direction et de freinage, de même que les vitres, le coffre, les sièges et même l’ouverture et la fermeture des portes. Pour garantir un confort parfait, Mercedes avait prévu une suspension pneumatique. Enfin, également un verrouillage centralisé de tous les ouvrants, un dispositif parfaitement inconnu il y a cinquante ans ....





C’est en 1966 que le magnat du pétrole Nubar Gulbenkian demande à Mercedes d'installer un toit transparent pleine longueur sur une nouvelle berline 600. Mercedes charge le carrossier parisien Henri Chapron de transformer la voiture pour faire de son rêve une réalité. Le travail coûte plus cher que la voiture elle-même, mais le client ne s’arrête pas à ces questions-là. L’essentiel de la facture est dû à l’énorme panneau triplex monobloc couvrant toute la longueur et la largeur du toit de la 600. Chaque Mercedes 600 est une voiture spéciale, mais cet exemple de Mercedes Benz 600 Sedan Chapron est sans aucun doute plus spécial que la plupart des autres car elle est unique et mérite une considération particulière à cause de son équipement et de sa finition intérieure ....





L'habitacle intérieur de la Mercedes Benz 600 Sedan Chapron est vraiment très luxueux entièrement gainé de cuir de haute qualité. C'est la grande classe. Les sièges arrière peuvent être rabattus à plat pour former un lit double. Un compteur de vitesse supplémentaire, une jauge de carburant et une minuterie de rallye « Speedpilot » sont rajoutés sur la console arrière. D'autres détails pour orner l'intérieur de la 600 Chapron comprennent des porte-tabacs spéciaux et un minibar bien garni. Des déflecteurs en verre supplémentaires ont été montés à l'arrière de chaque vitre arrière pour réduire les courants d’air tout en permettant à l'air frais d'entrer dans ce qui pourrait être un habitacle étouffant. Le tableau de bord est aussi revêtu de cuir et équipé d’une chaine stéréo Becker Mexico TR ....





Sous le capot de la belle Mercedes Benz 600 Sedan Chapron les ingénieurs de la marque allemande chargés de la technique ont choisi un V8 à simple arbre à cames en tête de 6,3 litres de cylindrée alimenté par une injection mécanique Bosch. Peu poussé, ce moteur développait 250 chevaux au régime modeste de 4.000 tr/min, mais surtout possédait un couple « camionesque » de 51 mkg. Accouplé à une boîte automatique à 4 rapports, ce moteur est suffisant pour propulser la lourde limousine à 100 km/heure en moins de 10 secondes et à la vitesse maximum de 205 km/heure. Des performances enviables qui rappellent quelques sportives réputées de l’époque ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : essence
  • Moteur : V8
  • Cylindrée : 6300 cm3
  • Puissance : 250 chevaux à 4000 t/mn
  • Couple : 51mkg à 1500 tr/mn





Mercedes Benz 600 Sedan - 1966 ...



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Mercedes Benz - © JP Echavidre - © Henri Chapron




JPBlogAuto

- page 1 de 28