Mot-clé - Kia

Fil des billets

vendredi 9 juillet 2021

Changements de logos à gogo









L’automobile vit actuellement la plus profonde mutation de toute son histoire. Entre l’électrique et l’autonome, la voiture ne sera plus jamais comme elle l’a été depuis 150 ans. Les constructeurs veulent accompagner cette mutation et ils doivent montrer qu’ils s’inscrivent dans ce changement pour la modernité. Alors, pour redorer une image un tantinet ringarde, et la remettre au goût du moment, un changement de logo est finalement l’opération la plus simple, et la moins chère ....





En fait, c’est une épidémie, ou plutôt le signe des mutations en cours. De Fiat et Volkswagen à Nissan, en passant par BMW, Dacia et Toyota, ou aussi GM, Ford et Kya ou encore Renault et Peugeot, toute la planète auto est en train de changer de logo comme de nombreux autres grands groupes du secteur, ces dernières années ....





C'est un enjeu de taille car ces symboles sont en effet très importants pour les marques. Ce n’est pas un hasard, de nombreuses autres grandes entreprises du secteur ont elles aussi changé de logo, ces dernières années, car cette représentation graphique, symbole d’une marque, concentre beaucoup d’enjeux ....





De la virgule pour Nike, en passant par la pomme croquée d’Apple, le crocodile de Lacoste ou le “M” de McDonald’s, les logos sont ancrés dans l’imaginaire collectif et donc nos habitudes de consommation, tant ils incarnent à eux seuls l’identité visuelle des marques auprès du public. Abstraits, mascottes ou pictogrammes, ce sont les premiers éléments distinctifs qu’un client voit ou se remémore. Il ne s’agit pas que de beaux visuels, mais ils fondent le socle de l’entreprise et sont porteurs de sens : activité, services, valeurs, style. Le changement de logo d'une marque est donc une chose très sérieuse à étudier avec soin ....





Un logo dans le secteur automobile, c’est un signe minuscule qui doit encapsuler les valeurs et les projets de la marque ou de l’entreprise, c’est la substantifique moelle d’une organisation ou d’une marque. Comme il concentre beaucoup d’enjeux, ce logo est particulièrement difficile à concevoir car il doit répondre à beaucoup d’injonctions, être clair, lisible, compréhensible, signifiant, différenciant, avoir de l’impact visuellement et émotionnellement, et surtout il doit être l’expression d’un projet de marque ....





Dans le secteur automobile, les marques modifient rarement leur logo. Une fois par décennie, tout au plus. Car le logo est, avec la calandre, le signe distinctif permettant de reconnaître la marque d’une voiture au premier regard. Et le choix de changer de logo intervient donc le plus souvent à un moment clé de leur histoire ....





Le point commun de tous ces nouveaux changement de logos tient dans une appellation “Flat Design”, qu’on pourrait traduire par “dessin plat”. L’idée est d’abandonner l’effet 3D qui donnait du relief aux logos ....





Cette nouvelle tendance est baptisée " Rétrofuturisme " ou l'art de rappeler le passé tout en donnant l'idée de la modernité. Dans le cas de la majorité des constructeurs, le nouveau logo conserve l’essentiel des acquis de la marque mais veut affirmer l’entrée de la firme dans l’ère de la voiture électrique. Il arrive un moment où l’on s’aperçoit que le logo de l’entreprise a vieilli, qu’il ne reflète plus l’image réelle et souhaitée et donc qu'un rafraichissement s'impose ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - AutoMania © - DNA © - VivaCar






JPBlogAuto

vendredi 27 novembre 2020

One Automotive Groupe











OneAutomotive Groupe est une entreprise un peu spéciale dans le secteur de l'automobile. En effet cette nouvelle société est dirigée par les frère et sœur Elvira et Ignace Laenen de Geel, petite ville néerlandophone de Belgique située en Région flamande dans la province d'Anvers. Idéalement située en région Campine, cette société familiale d'importation d'automobile touche plusieurs pays européens comme la Hollande, la Belgique, l'Allemagne, le Luxembourg et la France ....





L’histoire de la société remonte à 1975 lorsque le père, M. Laenen, garagiste de son état, commence à vendre en région Campine des Subaru, marque japonaise encore assez méconnue à l'époque. Il n’a pas fallu longtemps avant que le garage Laenen se lance aussi dans l'importation et la vente de voitures neuves étrangères peu connues. Dés 1993, une autre étape est franchie dans le domaine de la distribution de marques avec Kia cette marque coréenne nouvellement arrivée dans le paysage automobile ou également la marque Malaisienne Proton. A partir de 1995, il vend également des véhicules Seat dont Volkswagen est devenu le partenaire industriel et commercial ....





A côté de leur garage, qui n’est plus lié à une marque en particulier, la famille a lancé OneAutomotive Groupe afin de se spécialiser dans l’importation de voitures chinoises. Il y a une vingtaine d’année, les premières voitures chinoises sont apparues sur le marché européen, mais celles-ci se sont vite avérées inaptes à concurrencer les marques indigènes et ce, d’autant plus que le marché européen est très exigeant. Depuis lors, les marques chinoises rattrapent doucement leur retard et commencent à se diffuser dans la vieille Europe, il était donc clair que la famille Laenen ne pouvait pas ignorer cet engouement automobile pour les productions de l’Empire du Milieu ....





Aprés avoir entendu parler de la marque BID qui a été choisie pour une flotte de taxi à Bruxelles, ou également de Thunder Power et sa petite Chloé, OneAutomotive Groupe se lance dans l’importation de DFSK et BAIC, deux marques chinoises qui continuent leur montée en puissance en Europe et qui sont donc dorénavant officiellement distribuée. Après une solide étude de marché, il s'est avéré que ces deux marques chinoises, pratiquement inconnues en Europe, produisent pourtant des millions de voitures chaque année sur leur marché intérieur. Le choix était donc décidé car il semble judicieux et prometteur ....





OneAutomotive Groupe, s'est aussi décidé sur ce choix car ce sont des constructeurs qui ont beaucoup à offrir malgré leur faible visibilité en Europe. BAIC détient 10 % des parts de Daimler AG et DFSK est actionnaire de PSA à hauteur de 14,7 %. Ces deux marques n’ont en fait rien de petits poucets. Elles ont notamment profité de la politique chinoise imposant aux constructeurs étrangers de former une joint-venture avec une marque locale pour entrer sur le marché chinois. BAIC Motors produit ainsi notamment des Hyundai et des Mercedes pour le marché chinois. DFSK de son côté est né en 2003 de la collaboration entre les groupes Sokon et Dongfeng Motors partenaire de PSA et Honda pour le marché chinois ....





Pour le moment, l’offre de OneAutomotive Groupe débute avec trois modèles thermiques : les DFSK Fengon (SUV coupé) et DFSK Glory 580 (SUV à 7 places) ainsi qu’avec le BAIC X55 (SUV moyen). Mais cette première vague sera très rapidement suivie par une avalanche de modèles électriques. On sait notamment déjà que le DFSK Serie 3 électrique équipé d’une intéressante batterie lithium-fer-phosphate de 54 kWh devrait vite arriver. Parallèlement, la demande de véhicules électriques augmente et ne fera que s’intensifier dans le futur car les grandes flottes devront délaisser le diesel. Dans ce cadre, pas moins de quatre véhicules électriques BAIC et DFSK seront proposés au cours des six prochains mois ....





L'objectif de OneAutomotive Groupe est de réduire les coûts et d’en faire profiter les clients. L'entreprise est soutenue dans ce sens par les marques qu'ils importent. Les voitures affichent des tarifs bas, sont bien équipées et reçoivent une garantie de 5 ans sans limitation de kilométrage. En outre, les constructeurs BAIC et DFSK sont vraiment ambitieux et fournissent et offrent de la qualité grâce à leur expérience, d’abord en tant qu’assembleur et maintenant en tant que véritable constructeurs. Chaque année, BAIC produit environ 2.250.000 voitures pour différentes marques automobiles et maintenant la marque dispose aussi de sa propre gamme. DFSK a été lancé en 2002 comme joint-venture entre Dongfeng et Sokon. Une grande partie de sa production ne concerne pas ses modèles propres, mais sont une conséquence de joint-ventures avec d’autres marques comme Honda, Nissan, Citroën, Peugeot, Renault et Kia ....






Sources : © Wikipédia - © Google Images - © Vroom
- © Link2fleet - © AutoMania




JPBlogAuto

vendredi 24 avril 2020

Le système Alerte Rappel de Siège Arrière







rear00.jpg



Malheureusement, pendant les mois d’été, des enfants meurent chaque année parce qu’ils sont laissés dans une voiture surchauffée. Ceci est bien heureusement fait de manière non intentionnelle par les parents, mais parfois cela se produit hélas aussi consciemment. En effet certains parents sous-estiment les effets de la chaleur qui peut se produire dans la voiture en très peu de temps et ne voient donc aucun problème s’ils veulent faire une course pendant que l’enfant fait une sieste sur le siège arrière. L'année dernière, selon les données de la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), ce comportement incroyable aurait provoqué aux États-Unis 53 décédés d'enfants des suites d'un coup de chaleur alors qu'ils étaient assis dans un véhicule ....





Si ce genre de fait divers peut nous paraître hallucinant, pour mettre fin à de tels drames, l'Association Internationale des Constructeurs Automobiles s'est engagée volontairement à installer des Systèmes de Rappel des Sièges Arrière aussi appelés « Rear Seat Reminder » qui sauvent des vies dans pratiquement toutes les voitures et utilitaires d'ici l'année modèle 2025 au plus tard, plutôt que d'attendre le vote des règles et les lois des gouvernements qui prennent traditionnellement et suivant les pays entre quatre et huit ans pour être finalisées ....





Le principe du Rappel de Siège Arrière est simple. Dès que le moteur est coupé, un message d’avertissement apparaît sur le tableau de bord et un signal d’alarme retentit. Ainsi, le conducteur sera rappelé de vérifier le siège arrière avant de quitter son véhicule. La fonction est activée après l’ouverture ou la fermeture d’une des portes arrières. Ce dispositif peut sembler banal, mais est tout sauf inutile car malheureusement chaque année, de très jeunes enfants ou des animaux domestiques trouvent la mort à la suite de la distraction, de l'inconscience ou du je-m'en-foutisme de leurs parents ....





Le système qui est un tout nouveau cap dans le domaine de la sécurité s'active automatiquement au début de chaque trajet lorsque les portes arrière sont ouvertes ou fermées. Rien ne remplace cependant la grande vigilance des parents, comme le martèle tous les constructeurs automobiles, qui précisent que c'est une évidence qu’il convient quand même de remettre en avant et que ce sera toujours mieux que le plus perfectionné des systèmes ou des dispositifs techniques ....





Tous ces dispositifs ne sont donc que de simples appareils, aussi sophistiqués et performants soient-ils, qui aident simplement les parents et les gardiens à se rappeler de vérifier le siège arrière lorsqu'ils sortent pour s'assurer qu'aucun enfant ou animal n'est laissé dans une voiture. Les constructeurs automobiles partant de ce constat se sont donc réunis pour développer une voie à suivre, qui non seulement intègre les systèmes actuels existants, mais soutient également de nouvelles approches encore plus innovantes ....





Au cours de ces quatre ou cinq dernières années, diverses marques de voitures, comme par exemple Buick, Cadillac, Chevrolet, GMC, Hyundai, Kia, Nissan ou Subaru et d'autres ont mis en œuvre une certaine forme de technologie d'alerte de siège arrière. Les notifications, qui sont déclenchées lorsque la voiture détecte le poids sur le siège arrière, peuvent être vues à travers le combiné d'instruments du tableau de bord ou entendues avec un son audible, ou les deux ....


Sources : © Wikipédia - © Google Images - © AutoManie - © AutoWeb - © Subaru






JPBlogAuto

samedi 4 août 2012

Kia Soul - 2012



KIA SOUL ….








« Ascension de l’Orient » est la signification en langue coréen du nom « Kia », c’est aussi la raison sociale choisie en 1944 par la société qui se lançait alors dans la construction de bicyclettes . Ce n’est qu’à partir de 1952 que « Kia » commence la construction sous licence "Mazda" d’automobiles . Après avoir acquis Asia Motors, la firme à partir de 1979 étend sa production sous licences à des voitures européennes comme « Fiat » ou même « Peugeot » . En 1986, les firmes déjà actionnaires « Ford » et « Mazda » rachètent et se partagent à parts égales le capital de la société et dés lors conçoivent elles même la technologie des voitures « Kia » qui va très rapidement devenir le premier constructeur automobile de Corée avec une production qui avoisinera en 2000 les six cent mille exemplaires ….





Alors que l'industrie automobile se désespère, le constructeur Coréen ramène un peu de légèreté en lançant en janvier la nouvelle version de la « Kia Soul » qui est assez jubilatoire car son meilleur atout est son concept . Ce ne sera pas faire injure à la marque de dire que cette Soul est sans doute la première Kia que l'on regarde avec un plaisir non dissimulé . Plutôt fade autrefois, le style du constructeur coréen semble en pleine mutation et trouve à l'évidence ici, une dimension nouvelle pleine de "peps" et d'originalité . Le design musclé et attrayant est l'œuvre de Peter Schreyer, le père de l'Audi TT et de la New Beetle, qui depuis deux ans tente de ramener un peu de gaîté dans le trait de crayon coréen . Longue de 4,10 m, large de 1,78 m et haute de 1,61 m, la voiture dispose d’un gabarit nouveau, genre Urban Cruiser de Toyota ou Citroën C3 Picasso, ni monosospace, ni 4X4, ces véhicules pourraient être les stars de nos villes pour la prochaine décennie . C’est en fait un genre de minispace rigolo au look rectangulaire et sympathique, et à la modularité très intéressante pour les petites familles . La Kia Soul est disponible avec deux blocs essence ou diesel ….





Techniquement, la Kia Soul repose sur une toute nouvelle plateforme (dérivée de celle de la Rio) qui sera réutilisée pour les futurs modèles de la marque . Malgré son format compact, tout sur cette petite voiture respire le dynamisme comme ses ailes rebondies ou ses jantes de 18 pouces qui remplissent bien les ailes et plaisent au premier coup d'œil . Ni citadine, ni petit monospace, elle se situe à mi-chemin et se présente comme une petite urbaine sympathique qu'on imagine facile à vivre au quotidien . L'intérieur est accueillant et spacieux, surtout à l'arrière où les passagers se sentent à l'aise . L’habitacle peut adopter quatre finitions différentes selon la version choisie . Assis haut, le conducteur domine la circulation en ville et l'impression d'espace est réelle grâce à l'empattement généreux . Le système audio occupe une place centrale et un imposant haut-parleur siège au sommet de la planche de bord et deux tweeters viennent coiffer les buses d'aération latérale . De série, la voiture comporte six coussins de sécurité gonflables, des glaces et des serrures à commande électrique, des rétroviseurs chauffants, une chaîne audio AM/FM avec lecteur de CD et MP3 munie d'une prise auxiliaire et port USB, la connectivité Bluetooth, les commandes audio au volant, les sièges chauffants et une foule d'autres caractéristiques. La Kia Soul propose aussi un ensemble audio plutôt haut de gamme de 315 watts capable de transformer l’habitacle de la voiture en boîte de nuit ambulante ....





Le confort de la Kia Soul est bien au rendez-vous . Les baquets avant sont larges mais relativement plats et possèdent tous les réglages pour l'inclinaison du dossier et la hauteur du coussin, ainsi autant le conducteur que le passager avant se sentiront à l'aise et prêt à enfiler des centaines de kilomètres . Au-delà de la finition, il y a aussi les équipements et à ce chapitre, on retrouve d'abord un gros compteur de vitesses facile à consulter au centre d'une instrumentation claire et précise . Le tachymètre est un peu plus petit mais quand même très lisible . Juste à côté se trouvent les indicateurs de température du moteur et de niveau de carburant . Les commandes de la climatisation et de la chaîne audio sont positionnées sur le bloc central au même titre que le port USB et la prise auxiliaire pour lecteur MP3 . Au volant, la Soul se montre équilibrée, avec une direction à assistance électrique précise et une bonne stabilité gérée par un ESP efficace. Le freinage est puissant et constant et le système ABS semble bien réglé . Mais le clou high-tech se trouve dans le rétroviseur intérieur car l’écran affichant les images de la caméra de recul est situé derrière cette glace . Cela peut paraître gadget mais à l’usage, c’est vraiment pratique et surtout très ergonomique . En faisant une marche arrière avec la Kia Soul, on regarde souvent dans ce rétroviseur et par magie un tiers de ce miroir affiche soudainement une vue de l’arrière du véhicule ....





Kia affirme que les deux motorisations proposées dans la Kia Soul sont totalement nouvelles . La version de base est livrée avec un moteur 4 cylindres essence de 1,6 litre jumelé uniquement à une boîte manuelle à cinq rapports . Ce moteur de 122 chevaux ne représentera pas plus de 5% des ventes et son unique raison d'être est le prix de 15000 euros qui va servir d'argument publicitaire pour attirer les clients chez les concessionnaires . La deuxième motorisation est un diesel CRDi 1.6 turbocompressé de 128 chevaux avec la possibilité d’une transmission automatique . Les deux moteurs répondent bien sur aux nouvelles normes antipollution Euro4 . Rejetant respectivement 137 et 155g de CO2/km ils restent donc neutres pour l'écopastille . Ce diesel devrait concerner environ 90% des ventes de Soul en France . Certes, la voiture ainsi motorisée ne battra pas de record, mais le 1.6 CRDi qui propose un couple max de 260Nm à 2500 tr/min s'avère amplement suffisant pour animer ses 1270 kilos . Mieux, il procure même un certain agrément de conduite en se montrant vif sur la route et docile en ville . Un compromis excellent qui prolonge la bonne appréciation de la Kia Soul qui est agréable à regarder mais aussi sympa à conduire ….





Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 4 CRDi
  • Cylindrée : 1.6 Litres
  • Puissance : 128 chevaux
  • Couple : 260 Nm à 2500 t/mn
  • Poids : 1270 Kg
  • Rejets : 155g de CO2/km








La « Kia Soul », c'est ça ...



La « Kia Soul », c'est ça ...






JPBlogAuto

- page 1 de 3