Mot-clé - Saturn

Fil des billets

jeudi 7 mai 2015

Saturn Templeton - 1950








saturn00.jpg




A la fin de la seconde guerre mondiale de très nombreux GI de retour au pays rêvent des attachants petits roadsters de sport à deux places qu'ils ont découvert en Europe, mais aucun constructeur américain ne propose un tel véhicule capable de satisfaire ce besoin. Ce nouvel engouement a contribué à donner naissance à une nouvelle ère d'automobiles de sport personnalisées. C'est alors qu'à la fin des années quarante et au début des années cinquante de nombreux petits constructeurs indépendants naissent afin de répondre à cette nouvelle demande ….


saturn01.jpg


Un de ces nouveaux petits constructeurs indépendant était Lloyd Templeton qui avec l'aide de ses deux fils Don et Bob se lance courageusement dans cette aventure en montant une petite société spécialisée. Ainsi est né le projet de la Saturn Templeton dont la construction a débuté à l'été 1950 après que Lloyd et ses deux fils aient racheté un châssis et sa carrosserie à un autre de ces fabricants de voiture personnalisée Californien qui avait abandonné son projet devant l'ampleur des travaux que cette construction demandait ….


saturn02.jpg


Ce châssis et sa carrosserie étaient une base de Mercury 1948 mais les travaux à faire pour lui donner une apparence acceptable étaient énormes d'autant plus que Templeton comptait en faire un véhicule sortant de l'ordinaire. Tel un custom radical la carrosserie de la Mercury est entièrement revue et Lloyd et ses fils ont démantelé la base existante avant de passer environ deux ans dans la reconstruction de la Saturn Templeton qu'ils avaient imaginé dans leurs rêves ....


saturn03.jpg


La carrosserie de la Saturn Templeton a été faite entièrement à la main avec 16 feuille d'acier étiré sur un cadre en acier tubulaire. Les ailes arrières ont été faites à partir de quatre ailes de Chevrolet de 1949 fendues en deux et soudées sur le pont arrière. Ce pont arrière provient d'une Hudson et il a été inversé et modifié pour s'adapter à la conception générale. Le capot moteur est démesuré avec ses 2,20 mètres de longueur hors tout. La partie avant a été fabriqué à partir de panneaux d'une Dodge, et le reste étaient en tôle d'acier ....


saturn04.jpg


Les pare chocs de la Saturn Templeton proviennent d'une Pontiac de 1946, et le pare brise est fabriqué à partir de celui d'une Ford des années 30 afin de s'adapter à la largeur de l'auto. Le coffre est un capot de Ford 1936. Les phares sont ceux d'une Studebaker de 1946, et le nez de la grille de calandre provient d'une Dodge de 1946. Le cockpit quant à lui a été conçu à partir d'un avion de tourisme et le tableau de bord est composé de 13 indicateurs et cadrans différents. La voiture mesurait 1,20 mètres de haut à partir du sommet du pare brise, et 5,50 mètres de long ....


saturn05.jpg


La poste de pilotage de la Saturn Templeton est reculé au maximum jusqu'au pont arrière, ce qui rallonge visuellement d'une manière démesurée le capot moteur provenant d'une Chrysler de 1936 à la manière de la voiture du loup des dessins animés de Tex Avery. Finalement la construction de cet engin très étonnant et vraiment insolite qui a débuté à l'été 1950 demandera d'énormes travaux et beaucoup de temps pour s'achever en Juin 1952 ....


saturn06.jpg


La Saturn Templeton devient assez vite une célébrité qui apparait dans des campagnes publicitaires mais qui est également empruntée pour des campagnes électorales. Elle est exposée au début des fifties au National Car Show et aussi au Pan-Pacific Auditorium en Californie et à Hollywood. Elle sera aussi exposé au New York Auto Show, elle elle servira également à porter Miss America dans sa tournée promotionnelle. Elle devait apparaître dans un film dans lequel l'acteur Bop Hope devait jouer, mais ce projet ne verra pas le jour ....


saturn07.jpg


Pour ce qui est de la mécanique de cette Saturn Templeton, le père et les deux fils ont la aussi fait preuve d'imagination en utilisant un classique V8 Flathead Mercury préparé quand même avec des pièces perfos d'une cylindrée de 7,3 litres qui développait 210 chevaux à 5000 tours minute accouplé à une boite 3 vitesse manuelle inusable et indestructible reliée à un pont Columbia. Elle dépasse alors les 100 mph soit environ 160 km/h ....


Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence ou alcool
  • Moteur : V8 Flathead Mercury
  • Disposition : Avant
  • Cylindrée : 7.351 cm3
  • Puissance : 210 chevaux à 5.000 tr/m
  • Transmission : Propulsion
  • Boîte de vitesses : 3 vitesses manuelle




saturn08.jpg

saturn09.jpg


Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © KustomKruzin






JPBlogAuto

mardi 8 mars 2011

Les engins divers insolites #3



Les GT Supercars
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
Les étonnantes Vintage Classic
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
Les engins divers insolites
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
Les anciennes oubliées
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
La signalétique des marques
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
Toutes les marques
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)




opel00.jpg

peugeot00.jpg peugeot00.jpg pininfarina00.jpg

phantom00.jpg belmont00.jpg

911ds00.jpg R900-00.jpg mars00.jpg

reva00.jpg robertqriley00.jpg samson00.jpg

seat00.jpg secma00.jpg

sinclair00.jpg singer00.jpg

skoda00.jpg smart00.jpg spada00.jpg

spartan00.jpg stout00.jpg sub00.jpg





Les GT Supercars
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
Les étonnantes Vintage Classic
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
Les engins divers insolites
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
Les anciennes oubliées
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
La signalétique des marques
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)
Toutes les marques
(A - G) (H - N) (O - S) (T - Z)




JPBlogAuto

vendredi 14 mai 2010

Saturn Sky Redline - 2007



SATURN SKY REDLINE ….







Dans les années 90, le géant américain GM se trouve confronté à un épineux problème à savoir la réussite croissante des petites voitures japonaises d’importation aux États-Unis . Pour tenter d’endiguer ce tsunami , General Motors a carrément lancé une nouvelle marque dans le même créneau qu’elle a baptisé « Saturn » avec son siège et ses usines à Spring Hill, dans le Tennessee . Le but avoué de la firme était de lutter sur le segment de la voiture familiale dite moyenne de type berline de milieu de gamme . Ils sont malins chez GM si bien que pour les années 2000, ils nous refont le même coup avec cette fois pour cible le petit roadster Mazda MX5 qui avait connu un succès immédiat dès sa parution et est demeuré quasiment sans rivale depuis ….



Fort de ce constat, en 2007 la firme propose la Saturn Sky Redline, un petit roadster fort sympathique à un prix très étudié . La Sky, c'est d'abord et avant tout une question de style . Sa carrosserie frappante attire inévitablement les regards et elle a été pensée pour être la bougie d'allumage de la renaissance de Saturn . Elle devrait attirer beaucoup de monde dans ses salles d'exposition, où ils trouveront d'autres produits intéressants de la marque . Afin de limiter les coûts de fabrication, la politique maison a été d’utiliser la même plateforme et la même motorisation que ses cousines du groupe la Vauxhall GT, l’Opel GT, la Daewoo G2X et la Pontiac Solstice . Toutefois, à mon avis, la Saturn Sky Redline est plus sexy et, je la trouve plus belle que ses consœurs . Au premier contact avec la voiture, c'est d'abord son look qui impressionne, très large, basse, bien campée sur ses grosses roues, elle dégage une impression de sportivité assez rare chez les « petits » roadsters de la catégorie . Mais là n'est pas le but principal de ce Roadster à l'esprit plus grand tourisme que pur pistard ….



La Saturn Sky Redline est bien équilibré, relativement confortable sur longs trajets, elle rassure et distille un vrai plaisir de conduite, grâce à une excellente répartition des masses (51/49) et une direction très précise . Par ailleurs, les larges roues alliage aux quatre coins assurent un freinage court, endurant et très stable grâce à un ABS apparemment performant et un ESP très efficace . Pour la motorisation, c’est en fait un moteur de 2,0 litres de cylindrée à 16 soupapes auquel les ingénieurs ont greffé un turbo . Le choix s’est porté sur le moteur le plus puissant de la famille Ecotec, le premier offrant l’injection directe en Amérique du Nord qui développe 264 chevaux à 5300 tr/min et un couple de 353 Nm à 2500 tr/min, soit 132 chevaux au litre . Ce bloc donne des ailes a la Saturn Sky Redline et donc des performances étonnantes avec près de 230 km/h en vitesse de pointe et moins de 6 secondes pour passer de 0 à 100 km/h . Cerise sur le gâteau, la technologie d'injection directe d'essence permet au moteur Ecotec de produire plus de puissance tout en maintenant une consommation de carburant d'un moteur de petite cylindrée, très appréciable . La transmission est confiée à une boîte de vitesses automatique qui comporte 5 rapports et ou l’on trouve une position « I » sur le sélecteur, une sorte de mode sport qui permet de garder le moteur dans les hauts régimes ....



La tenue de route de la Saturn Sky Redline est plutôt agréable et la voiture est vraiment amusante à conduire . Dans l'habitacle, l'équipement affiche complet (ABS, ESP, airbags, climatisation, sellerie cuir, radio-CD) et les deux seules options sont la peinture métallisée ou nacrée . Un bémol, par contre, le manque d'espace de chargement car le coffre qui propose 153 litres d'espace n'en est pas vraiment un car il abrite tout le système de rangement du toit amovible, au final on ne dispose que de la moitié . Avec ses faux airs de petite Corvette, son moteur explosif et son comportement sportif, la Saturn Sky Redline offre pour un budget raisonnable un plaisir de conduite à la hauteur de son look ravageur . Suivant les options choisies, elle est proposée aux environs de 38.000 €uros, un prix similaire à celui de la concurrence ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 4 cylindres turbo
  • Cylindrée : 2 Litres 16 soupapes
  • Puissance : 264 chevaux à 5300 tr/min
  • Couple : 353 Nm à 2500 t/mn
  • Vitesse : 230 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 5’’8






La Saturn Sky Redline, c'est ça ...



La Saturn Sky Redline, c'est ça ...





JPBlogAuto

lundi 29 mars 2010

Pontiac Solstice Coupe GXP - 2009



PONTIAC SOLSTICE GXP ….







En 1925, la « General Motors » lance une nouvelle marque de voitures dans le groupe afin de concurrencer l’autre géant américain qui lui fait de l’ombre « Ford » . Cette nouvelle marque implantée dans le Michigan porte le nom de la ville qui l’accueille, « Pontiac » . Ce nouveau venu va s’appliquer à construire des voitures fiables, assez économiques et surtout pas très chères ce qui lui vaudra un rapide succès qui le propulsera juste avant guerre en 4° position des constructeurs américains . Depuis, beaucoup d’eau à coulé sous les ponts et la firme à bâti une gamme solide avec même des sportives affirmées . En effet, depuis 2002, les ingénieurs maison planchent sur une sportive par laquelle devait débuter la renaissance spirituelle à la fois de Pontiac et de la GM toute entière ….



L'enfant chéri de Bob Lutz le responsable du projet, porte le nom de Pontiac Solstice GXP et connaît un succès qui ne se dément pas, y compris en Europe où sa jumelle Saturn Sky s'est dédoublée en Mazda X5 et même en une Opel GT des plus aguichantes . Dans cette vue, le constructeur présente au SEMA Show 2009 une itération rétro de son nouveau modèle qui sera disponible au début de l'année 2009 dans une version coupé, ou plus précisément « targa » . Caractéristique majeure et atout de taille, cette évolution permet à l'engin de préserver le plaisir de rouler au plein air grâce à un toit rigide rétractable tout en offrant enfin de réels aspects pratiques avec un coffre logeable d'une capacité de 159 litres . La Solstice coupé 2009 bénéficie, comme le roadster, d'un toit rigide rétractable, mais une version à toit souple est aussi proposée en option . Afin de minimiser le gain de poids dû à sa taille plus importante, les ingénieurs ont maximisé l'utilisation de l'aluminium, mais malgré cela, la version coupé est plus lourde que le roadster d'une dizaine de kilos . Avec cette silhouette classique et racée, il faut reconnaître que la voiture flatte agréablement la rétine ….



Lors de sa première présentation au Salon de Détroit, la voiture avait remporté un gros succès avec à la clef 1000 commandes signées lors des 41 premières minutes du show . La firme pense qu’il en sera de même pour la nouvelle version gavée aux stéroïdes de la Pontiac Solstice GXP . Pour le châssis, et la carrosserie, Pontiac revoit sa copie en utilisant l’aluminium qui est synonyme de gain de poids et en rigidifiant l’ensemble . Préparée dans les règles (suspension plus fermes, autobloquant à glissement limité, freinage revisité, jantes 18 pouces etc…), la GXP a bénéficié d’une mise au point châssis sur l’exigent circuit du Nurburgring . Sous le capot, la voiture se dote du plus performant moteur de la famille Ecotec à savoir un V6 cylindres 2.0 litres dit ‘twin-scroll turbocharging' à injection directe qui grâce à un nouveau système de refroidissement et à une nouvelle admission des gaz permet à GM de porter la puissance à plus de 300 chevaux pour un couple de 383 Nm affirme le magazine Motor Trend . La transmission de la Pontiac Solstice GXP est confiée à une boîte manuelle à cinq rapports ....



A l'intérieur de la Pontiac Solstice GXP, une interface iPod fait son apparition, ainsi qu'une sellerie cuir spécifique intégrant des inserts de couleur et d’aluminium, un volant gainé du même cuir et un pédalier type course, bref du pur esprit sportif . Si donc le ramage s'annonce plaisant notamment avec un temps de réponse moteur optimisé et un châssis orienté sport, le plumage est lui aussi à la hauteur puisque la GXP se pare entres autres de belles jantes 5 branches de 18 pouces, d'une double sortie d'échappement chromée et d'un intérieur raffiné . Dans cette Pontiac Solstice GXP, tous les équipements modernes sont au menu (climatisation, vitres et rétroviseurs électriques, ordinateur de bord, etc …) et la finition générale est soignée, et avec le catalogue des options vous pouvez personnaliser à la demande votre modèle ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V6 Turbo
  • Cylindrée : 2.0 Litres twin-scroll turbocharging
  • Puissance : 300 chevaux
  • Couple : 383 Nm à 5500 t/mn
  • Vitesse : 250 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 6’’0






La Pontiac Solstice GXP, c'est ça ... >





JPBlogAuto

- page 1 de 3