Mot-clé - Bosch

Fil des billets

jeudi 9 octobre 2014

Géo Ham - L'illustrateur de la vitesse






ham01.jpg


Georges Hamel, né le 18 septembre 1900 à Laval la préfecture de la Mayenne, mort en juin 1972 à Paris, est un peintre et illustrateur français très célèbre et particulièrement connu pour ses illustrations d’avions, de motos ou d’automobiles qui œuvrait sous le pseudonyme de Géo Ham.
Son père ingénieur-chimiste tenait à Laval, un magasin de matériel photographique, et sa mère, dirigeait un rayon de parfumerie. Grâce à son père, également éditeur de cartes postales, Georges Hamel allait voir naître en lui une vocation pour le dessin et la peinture.
Enfant, il peignait déjà à la gouache des paysage de la campagne mayennaise et à 13 ans, à l'occasion d'une course automobile organisée en 1913 dans le centre-ville, il croqua une série de personnages, confirmant ainsi ses dispositions pour le dessin et la peinture de tout ce qui touchait à la vitesse ....


ham02.jpg


En 1918, il est reçu à l'École des arts décoratifs puis fut nommé Peintre officiel de l'Air en 1931. Il s'impose très vite parmi les dessinateurs les plus chevronnés et eut les honneurs d'une couverture dans la revue Omnia. Il devient assez rapidement l'un des plus prestigieux champion de l'Art-Déco.
Son plus grand plaisir était de dessiner les lignes des automobiles, et c'est donc dans cette activité qu'il commença à se faire une réputation. A l'époque, les artistes capables de faire l'apologie de la vitesse et des héros étaient plutôt rares, et par conséquence Géo Ham était de plus en plus sollicité. Avec le développement croissant de titres de presse importants comme L'Auto, La Vie Aérienne, L'Air, Automobilia, ou Elite Française, âgé d'à peine 21 ans, Géo Ham était devenu quasiment incontournable dans le métier....


ham03.jpg ham12.jpg ham05.jpg


Géo Ham a baigné tout jeune dans la photographie, et il était donc tout naturellement familiarisé avec la technique des appareils photos, avec les prises de vues et les cadrages. Son habileté technique va grandement l'aider à immortaliser une scène par une photo, puis à la reproduire rapidement sous forme d'un croquis, qu'il terminait et peaufinait une fois rentré dans son atelier parisien ....


ham06.jpg ham07.jpg ham08.jpg


La technique de travail de Géo Ham se trouvait à la croisée de plusieurs tendances, "l'art nouveau", le "cubisme", le "fauvisme" et "l'art déco". L'art Déco se définissait par l'utilisation de lignes droites, de surfaces planes, de volumes simples et structurés. Dans le monde de la publicité automobile, René Vincent fut le tout premier illustrateur à s'inspirer des lignes simplifiées du style Art Déco. Petit à petit, le style de Géo Ham s'affirmait tout en prenant ses distances par rapport à ses aînés, et en quelques années seulement, il était devenu grâce à sa technique maitrisée un illustrateur incontournable de la scène parisienne ....


ham09.jpg ham10.jpg ham14.jpg


En plus d'une bonne partie de la presse, les grandes marques se disputaient les talents de Géo Ham. Il signait ainsi de nombreux catalogues et publicités pour Delahaye, Amilcar, Hispano Suiza, Bugatti, Talbot, Amilcar, ou Chenard & Walker. Géo Ham concevait aussi des publicités pour des marques d'accessoires automobiles comme Michelin, Dunlop, Shell, Bosch, ou Cibié. Finalement ses affaires étaient tellement prospères qu'à seulement 27 ans, il pouvait déjà s'offrir une Bugatti Type 40 pour ses déplacements personnels, ou pour rejoindre les circuits, un luxe assez incroyable ....


ham04.jpg ham13.jpg ham11.jpg


Il savait dans ses œuvres reproduire l'art du pilotage, mais aussi toutes les facettes d'une épreuve, qu'elle soit de vitesse ou d'endurance. On devinait sur ses compositions tous les détails qu'aucun autre n'aurait relevé. Aucun écrou ne faisait défaut ni aucun boulon ne manquait et il savait par l'omission ou l'accentuation de simples détails simuler la vitesse des automobiles mieux que quiconque ....


ham15.jpg ham16.jpg ham17.jpg


Après guerre, les techniques de la photographie ayant grandement évolué, la presse fera de moins en moins appel aux dessinateurs et illustrateurs pour leurs couvertures ou leurs publicités. Comme tous ses confrères, Géo Ham était maintenant moins sollicité, et donc il peinait lui aussi à renouveler son style pourtant impeccable mais d'inspiration très classique qui demeurait trop ancré dans l'avant guerre. Ses œuvres en page de couverture se raréfiaient car la photo supplantait progressivement le dessin car la prise de vue d'automobiles à grande vitesse par exemple était désormais possible avec un rendu devenu vraiment très acceptable ....


ham18.jpg ham19.jpg ham20.jpg


Sources : © - Les amis de Géo Ham © - Wikipédia.fr
© - Google - Images © - Carcatalog






Géo Ham - Artiste et Illustrateur ...





JPBlogAuto

mercredi 27 août 2014

La rentrée chez FEU VERT







feuvert1.jpg


Nous avons le plaisir de vous informer que, du 25 août au 13 septembre 2014, les automobilistes vont pouvoir accéder chez "Feu Vert" à une offre de produits et services experts intéressants.


Moral en berne ? Feu Vert veut redonner le sourire aux automobilistes avec une spéciale « rentrée accélérée ».
Du 25 août au 13 septembre 2014, les automobilistes vont pouvoir accéder chez Feu Vert à une offre de produits et services experts comprenant notamment :

  • le forfait révision à partir de seulement 49 euros, pour être assuré du bon état mécanique de son véhicule.
  • les plaquettes de freins Bosch® posées également disponibles à partir de 49 euros.
  • un engagement pneumatiques tous canaux de distribution : si l’automobiliste trouve moins cher ailleurs, y compris sur Internet, Feu Vert s’engage à rembourser la différence*. Cette opération contribue aussi à la sécurité, la pose et l’équilibrage des pneumatiques est assurée par des experts Feu Vert disposant d’un matériel de dernière génération.



feuvert-pub.jpg


Ces offres exceptionnelles vont permettre à un grand nombre d’automobilistes de procéder à la vérification nécessaire des systèmes de sécurité, après une saison où leur véhicule a été généralement très sollicité ....


feuvert3.jpg


Une sélection d’« Imbattables Feu Vert », disponibles dans l’ensemble des centres Feu Vert participants et sur le site "feuvert.fr" viennent compléter ses offres exclusives.

EXEMPLE D’IMBATTABLE FEU VERT :
KIT MAINS-LIBRES SUPERTOOTH BUDDY
Appels en mains-libres via Bluetooth®, avec réduction des bruits ambiants.
Quantité limitée à 500 pièces. 29,90 €uros au lieu de 49,90 €uros ....




Les centres Feu Vert Services, c'est ça ...





JPBlogAuto

lundi 2 avril 2012

Volkswagen Golf GTI 1800 - 1983



VOLKSWAGEN GOLF GTI ….








A la fin des années 60 et il paraît évident aux gens de chez « Volkswagen » que la relève doit arriver et doit en plus chambouler la gamme vieillissante et déséquilibrée de l'époque . En effet, toute la pérennité de la marque « Volkswagen » repose sur la vieille Cox', car les autres modèles du constructeur allemand ne parviennent pas à véritablement percer . Et aussi mythique que soit la Cox' aujourd'hui, au début des années 70, elle correspond tout de même à un modèle conçu avant la guerre . L'arme fatale sera la Golf dessinée par Guigiaro dont la production débute en Mars 1974 en variante 3 et 5 portes . C'est au cours de l'année 1975 que les ingénieurs maison, face au comportement particulièrement rigide de la coque autoporteuse de la petite VW Golf ont l'idée d'une version sportive . Pourtant, les premières estimations de production sont de 5000 exemplaires, non pas par an, mais au total . En réalité, on ne se doute pas encore que le projet de Golf "Sport" va devenir un best seller, avec plus d'un million d'exemplaires vendus, ni qu'elle va faire tant d'émules chez les concurrents au point de véritablement révolutionner la culture automobile pour les quinze années qui suivront ….





Les premières études de la Volkswagen Golf GTI sont d'abord réalisées sous le sceau du secret ou tout du moins officieusement puisque les ingénieurs passionnés travaillant sur ce projet le font sur leur temps libre . Le premier prototype est un Scirocco doté d'un 1,5L à carburateur double corps délivrant 100 chevaux . Ne trouvant pas satisfaction sur le plan mécanique, les ingénieurs vont jeter leur dévolu sur le 1600 cm3 doté d'une injection Bosch K-Jetronic qui équipe l'Audi 80 GTE . Au passage, le petit 1600 cm3 gagne 10 chevaux sous le capot de la Golf qui ne pèse que 780 kg, c'est une greffe osée pour l'époque puisque l'on considérait encore que la puissance limite admissible sur une traction avant était de 100 chevaux maximum . La mise en production est enfin décidée et le département des ventes, soucieux de la démarquer du reste de la gamme, la baptise "GTI" avec le "G" pour Grand, le "T" pour Tourisme et le "I" pour Injection . Et c’est ainsi que le 11 septembre 1975, le salon de l’Automobile de Francfort ouvre ses porte avec une attraction majeure sur le stand, la Volkswagen Golf GTI . « La Volkswagen la plus rapide de tous les temps », comme disait le message véhiculé par la publicité ….





Le chef designer de la Volkswagen Golf GTI, Herbert Schäfer est alors chargé de différencier la "GTI" de ses rivales par quelques détails qui feront référence comme les bordures rouges sur la grille de calandre , le spoiler avant plus imposant, les élargisseurs d'ailes en plastique noir, des jantes plus larges (175 au lieu de 155), le contour noir mat du pare-brise, ou le ciel de pavillon noir . Elle fera l'effet d'une bombe car si l'on compare la VW Golf I GTI 1600 face à ses rivales en 1976 elle se retrouve nettement au-dessus du lot . Les Ford Escort RS 2000 MKII, les Innocenti de Tomaso, les Autobianchi A112 Abarth et les Renault 5 Alpine sont certes toutes attachantes et performantes, mais aucune d'entre-elles ne possèdent la force de la Golf qui est l'homogénéité . Fiable, habitable, performante, pratique, la Golf GTI devient la coqueluche à la mode . Surtout, elle enterre les coupés qui sont beaucoup moins pratiques et aussi moins performants pour la plupart . Il faut dire que les trains roulants sont idéalement adaptés au châssis de la Volkswagen Golf GTI avec des pneus extra-larges (205/60 R 13), que la suspension d'origine est conservée en lui adjoignant des barres stabilisatrices et que le tarage des ressorts est finement ajusté, typé sport . Voilà comment une voiture familiale se transforme en bombinette, prête à avaler le bitume avec rage et les courbes avec aisance ....





La personnalisation de la Volkswagen Golf GTI se poursuit dans l'habitacle avec la fameuse balle de golf en guise de pommeau de levier de vitesses et les sièges sport revêtus d’un tissu à carreaux de style écossais . La légende GTI est en marche et va cannibaliser progressivement les petits coupés sportifs peu habitables, peu pratiques et dotés de performances égales voire inférieures . Dès 1978, la GTI reçoit un radiateur d'huile et un embrayage plus gros et l'année suivante, une boîte 5 vitesses . Toujours pour ce millésime, les petits pare-chocs sont remplacés par des modèles plus gros . En 1981 les feux arrière deviennent plus gros, le pare-brise est désormais feuilleté, les phares à iode apparaissent et la planche de bord, le volant et le pommeau de levier de vitesse sont redessinés . Le millésime 1983 est l'occasion pour VW de proposer une variante 5 portes . La Wolkswagen Golf GTI évoluera par la suite dans une tendance à l'embourgeoisement et toutes les versions suivantes tendront vers le confort mais sans perdre toutefois sur les performances . Basée sur la golf, sortie en 1974 et dessinée par Guigiaro, la Volkswagen Golf GTI malgré son aérodynamique peu favorable, mais pesant à peine 800kg et grâce à une bonne homogénéité, une excellente fiabilité, une habitabilité enviable et de très bonnes performances, va révolutionner le monde des sportives et GTI et deviendra au final une appellation que tout le monde enviera ....





Pour ce qui est de la motorisation l’étonnante Volkswagen Golf GTI serra d’abord proposée avec un 1600 cm3 à quatre cylindres en ligne aux cotes hyper carrées équipé d’une injection Bosch K-Jetronic lui permettant de développer 110 chevaux à 6100 tr/mn et un couple de 14 mkg à 5000 tr/min . A partir de 1983, un moteur de 1800 cm3 sera proposé qui développe 112 chevaux à 5800 tr/mn et un couple de 15,6 mkg à 3500 tr/mn . Plus que la puissance c'est le couple qui y gagne et donc, le moteur devenu plus coupleux et moins pointu perd un peu en sportivité pure mais gagne en souplesse . Un gain très net à la conduite qui se traduit par une meilleure souplesse d’utilisation et des reprises en progression, malgré l’allongement de la transmission toujours à 5 rapports . Les performances restent toujours d’actualité avec un beau 185 km/h en vitesse maximale, malgré un physique de « boîte à chaussures » et surtout en restant sous les 31 secondes au kilomètre départ arrêté et sous les 10 secondes au 0 à 100 km/h . Au vu du succès incontestable de l’insolite Volkswagen Golf GTI , tous les constructeurs européens ont dû à cette époque présenter une version musclée de leur petite citadine . Ainsi Peugeot a suivi avec la 205 GTI, Renault avec la R5 GT Turbo, Opel avec la Corsa GSE, Citroën avec l'AX Sport ou la Visa Chrono, ou Fiat avec la Ritmo Abarth ....





Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 4 cylindres en ligne
  • Cylindrée : 1.8 Litres
  • Puissance : 112 chevaux à 5800 tr/mn
  • Couple : 15,6 mkg à 3500 tr/mn
  • Vitesse : 185 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 9’’8
  • Performance : Le 1000 m D.A en 30’’7








La « Volkswagen Golf GTI », c'est ça ...



La « Volkswagen Golf GTI », c'est ça ...






JPBlogAuto

vendredi 27 janvier 2012

Renault R5 Turbo - 1984



RENAULT R5 TURBO ….







Dans les années 70, le constructeur français « Renault » a lancé son nouveau modèle R5 qui connait un énorme succès . Alors que la Renault 5 poursuit sa splendide carrière de citadine polyvalente, que la Renault 5 Alpine la transforme en bombinette sportive, voilà que les ingénieurs de chez Renault imaginent de créer une voiture à moteur central, avec des grosses roues et de grosses prises d'air pour augmenter l'impression sportive, une voiture qui soit maniable et dotée d'une tenue de route sans reproche servie par une puissance importante . En 1977, le projet naît de l'imagination de Jean Terramorsi, sous-directeur à la Direction du produit, chargé des petites séries à l'usine Alpine de Dieppe et Henry Lherm, son jeune adjoint . Ce haut de gamme devra aider à vendre les Renault 5 de base, il devra aussi répondre à un cahier des charges précis pour s'inscrire en compétition en FIA Groupe 3 puis en groupe B . C'est ainsi que les deux visionnaires réussiront à convaincre la direction d'étudier ce projet plus en profondeur . Cette étude sera effectuée à Dieppe, chez Renault Sport, avec l'aide de la société Alpine Renault ….



La Renault 5 Turbo est une auto très atypique . Extrapolée depuis une petite Renault 5, elle possède un moteur placée en position centrale arrière suralimenté par turbocompresseur . Elle fera grande impression tant sur la route qu'en compétition . Le style sera confié à Yves Legal, tandis que le moteur sera développé par Serge Masset et Philippe Chasselut . Finalement, l'étude du prototype roulant sera effectuée par Joël Michel . Le premier prototype à voir le jour subira de nombreuses évolutions et recevra différentes configurations et motorisation . Parti d'une coque nue, l'équipe modifiera la petite Renault 5 pour qu'à l'arrière, les tôles de la coque permettent d'accueillir un moteur et une boîte de vitesses comme prévu au cahier des charges . Pendant un temps, il a été question de fabriquer un châssis tubulaire, idée très vite abandonnée sous le sceau de l'impératif de rentabilité . Ne bénéficiant pas de budgets suffisants, l'équipe travaille avant tout par passion sans compter les heures supplémentaires heureusement, sans quoi la Renault R5 Turbo n'aurait peut-être jamais existé ….



Le projet de carrosserie de Marcello Gandini pour Bertone n'a pas été retenu pour la Renault R5 Turbo et c'est finalement un collaboration entre Renault et Heuliez qui aboutira aux traits définitifs de la voiture . Aussi c'est la structure de la Renault 5 qui fut choisie, puis confiée à Heuliez pour la rallonger afin de recevoir le moteur central . Ensuite les caisses sont envoyées à Dieppe chez Alpine . Certaines pièces sont réalisées en polyester (ailes et capot avant) afin de conserver un poids plume, une technique naissante à l'époque qui confèrera un aspect très artisanal à la fabrication de la Renault 5 Turbo . Afin de ne pas trop augmenter le prix, la voiture reçoit la boite 5 vitesses de la Renault 30 TX, les 4 freins à disque proviennent de la R17 pour l'avant et de l'Alpine A310 pour l'arrière, et les clignotants avant sont tout droit issus de la Renault 16 TX . Un fois tout assemblé, la voiture présente les meilleures qualités routières possibles, une tenue de route digne des meilleures sportives, une agilité et une maniabilité sans égale . En juillet 1978, la foule ébahie découvre la Renault 5 Turbo qui n'a plus rien de commun avec la Renault 5 de série . Finalement la production ne démarre qu'en 1980 à Dieppe, dans les ateliers Alpine . Les 1000 exemplaires sont vendus en très peu de temps ....



C'est en compétition que la Renault R5 Turbo se fait une légende . Dès le premier rallye, elle lutte contre les Lancia Stratos et autres Porsche 911 pourtant presque deux fois plus puissantes . Au bout de quelques spéciales, la R5 est en tête, et le team course n'en revient pas de voir la compétitivité de la voiture . Dans le milieu des années 80, les victoires en Championnat de France, au Tour de Corse, au Monte-Carlo se succèderont . Bénéficiant d'une excellente répartition des masses, la Turbo se plie aux exigences de son pilote . En fait, elle associe, tenue de route, motricité, direction précise et maniabilité, freinage et puissance, autant de qualités qui manquaient à la R5 Alpine groupe 2 . La très étonnante petite Turbo est belle, impressionnante et le cœur des passionné est aussitôt conquis par ses galbes généreux et sensuels . Pourtant, produite à raison de 5 voitures par jour à son démarrage, il faut s'armer de patience en passant la commande . Côté coup de pub, le but est atteint et sa cote de popularité va sérieusement profiter à l'image de marque de Renault, bien au-delà des frontières hexagonales . La Renault R5 Turbo est un symbole, un mythe, une légende à travers le monde entier de par ses succès sportifs et sa relative rareté, c’est devenue une véritable Vintage Classic ....



Pour ce qui est de la mécanique de la Renault R5 Turbo, les ingénieurs vont opter pour le 1400 cm3 « Cleon » déjà monté sur les R5 Alpine, mais qui avec l'aide d’un turbo voit sa puissance augmenter de 70 % . De fait, il est impératif de le consolider, culasse et joint renforcés, soupapes avec guides en laiton, manetons, vilebrequin, pompe à huile, remplacement du carburateur double corps par une injection mécanique Bosch K-Jetronic . L'allumage est transistorisé et sans rupteur, le taux de compression est réduit à 7:1 . Enfin, le turbo retenu pour apporter le souffle requis est un Garett T3, aidé par un échangeur air/air . Délivrant, en standard, 160 chevaux à 6000 tr/min et un couple de 21,4 mkg à 3250 tr/min pour un poids de 970 kg, elle s'autorise des performances dignes des références de l'époque comme le 1000 m DA en 27"8, le 0 à 100 km/h en 6"4, et 220 km/h en pointe, avec en plus, un coup de pied dans les fesses plutôt démoniaque lors des accélérations . Proposant par la suite une évolution à 185 chevaux, puis divers kits sportifs, le 1400 cm3 n'en fini pas de vous siffler dans les oreilles sa puissance peu domestiquée . Au total, 5000 Renault R5 Turbo ont été produites dans les différentes versions jusqu'en 1987 . Il faudra attendre la Clio V6 24 pour lui trouver une descendante ....




Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 4 cylindre
  • Cylindrée : 1.4 Litres
  • Puissance : 160 chevaux à 6000 tr/min
  • Couple : 21,4 mkg à 3250 tr/min
  • Vitesse : 220 km/h
  • Accélération : Le 0 à 100 en 6’’4
  • Performance : Le 1000 m D.A en 27’’8






La « Renault R5 Turbo », c'est ça ...



La « Renault R5 Turbo », c'est ça ...





JPBlogAuto