Mot-clé - Carlos Ghosn

Fil des billets

vendredi 13 avril 2018

Alpine A110 Première Édition - 2017











Alpine (Société des automobiles Alpine SAS) est un constructeur automobile français, propriété du groupe Renault. La société a été créée à Dieppe en France, en 1955 par Jean Rédélé, à l'époque concessionnaire Renault, qui fit une percée remarquable dans le secteur des automobiles sportives. Dix-sept ans après sa disparition, l'actuel PDG de Renault, Carlos Ghosn, annonce la renaissance d'Alpine et le 15 décembre 2017, la production reprend avec l'inauguration de la ligne de montage de l'Alpine A110 marquant le démarrage officiel de la construction ....





La belle Alpine A110 "Première Édition" est une automobile de type GT sportive officiellement présentée le 7 mars 2017 sur le stand Alpine du Salon de Genève 2017. Si la nouvelle Alpine ne porte pas le nom Renault, propriétaire de la marque, c'est parce que la marque Alpine est la marque premium et sportive du groupe Renault. Alpine fait donc le choix de reprendre la dénomination du mythique modèle de 1962, l'A110. Cette nouvelle Alpine est très importante pour la marque sportive. Dessinée par Anthony Villain, l'avenir de la marque est lié à la réussite de la nouvelle berlinette car en cas d'échec, la marque pourrait à nouveau disparaître ....





Après vingt années d'absence et cinq ans de mise au point, voici donc enfin une nouvelle Alpine ! Mais notre patience est récompensée car cette nouvelle A110 deuxième du nom est une réussite totalement digne de sa glorieuse devancière. Produite à Dieppe en Seine-Maritime dans l'usine historique de la marque, cette nouvelle Alpine A110 "Première Édition" est donc une berlinette sportive racée, à l'ambiance néo-rétro et au poids très contenu, disponible en trois coloris au choix, Bleu Alpine, Blanc solaire ou Noir profond ....





La nouvelle Alpine A110 "Première Édition" reste fidèle à l’ADN de la marque, car ce coupé de sport élégant et léger privilégie toujours l'agilité et le plaisir de conduire, sans transiger sur le confort au quotidien. Ce coupé deux places à moteur central arrière se caractérise par une structure en aluminium, pour la légèreté, et par des suspensions sophistiquées à double triangulation. La voiture est propulsée par un moteur implanté en position centrale arrière, et comme toutes les Alpine, c’est une propulsion. « La nouvelle A110 reprend les grands principes qui ont fait le succès d’Alpine dans les années soixante et soixante-dix – compacité et légèreté notamment –, tout en y appliquant les technologies d’aujourd’hui. Cette voiture est un vrai bonheur à conduire sur les routes de campagne comme sur circuit, mais elle est aussi très facile à vivre au quotidien. » confie Michael van der Sande, Directeur Général Alpine ....





Dès le premier le regard, la nouvelle Alpine A110 "Première Édition" vous ensorcelle. Un savant mélange de néo-rétro qui nous replonge immédiatement dans les années 60. Son format compact, sa largeur, ses muscles, ses galbes, elle s’admire comme son aînée du même nom sous tous les angles. Un coup de maître des designers qui ont du composer avec un cahier des charges des plus compliqués : renaissance d’une marque + évocation des modèles anciens + conserver la philosophie de la marque + nom mythique = casse-tête. Au final, la nouvelle A110 réinterprète les codes de son aînée, sans jamais lui manquer de respect, pas d’aileron, pas de fioritures, 4,18 mètres de long en finesse, 1,79 mètre de largeur en muscles, et 1,25 mètre de haut pour faire corps avec la machine, juste la pureté de la ligne ....





L'habitacle intérieur de la nouvelle Alpine A110 "Première Édition" a lui aussi été bien étudié et soigné et s’illustre par des touches en fibres de carbone, un pédalier sport en aluminium brossé et des sièges baquets Sabelt, qui sont revêtus d’un garnissage en cuir rembourré matelassé. Des surpiqûres courent dans tout l’habitacle qui rappellent la teinte de carrosserie, et un volant avec de la microfibre façon Alcantara soulignent le côté sportif mais GT. Elle est dotée d’un système de navigation et multimédia avec un écran tactile central de 7 pouces à cristaux liquides, moderne et lisible, une connexion Bluetooth, deux ports USB et une connexion smartphone qui fonctionne aussi bien sur iOS d’Apple qu’avec les systèmes Android. Alpine Telemetrics est l’outil permettant aux conducteurs sportifs d’afficher et de sauvegarder des données techniques et des prestations de conduite. Les amateurs de musique seront également comblés grâce au système sonore spécialement adapté pour l’Alpine par le spécialiste français du son, Focal ....





Pour ce qui est de la mécanique de la superbe Alpine A110 "Première Édition", il s'agit d'un inédit bloc moteur quatre cylindres TCe de 1.8 litre de cylindrée turbo à injection directe et reliée à une boîte robotisée automatique à double embrayage DCT à 7 rapports Getrag avec palettes au volant. Ce moteur qui développe 252 chevaux et 320 Nm de couple s'avère être plein partout et délivre un son rauque plutôt sympathique. Ainsi motorisée et campée sur de belles jantes aluminium forgé de 18 pouces avec finition exclusive noir mat OttoFuchs, équipée d'un système de freinage performant Brembo, la A110 est capable de performances élevées. Son excellent rapport puissance/poids de 4,3 kg/ch, lui permet d’accomplir le sprint de 0 à 100 km/h en seulement 4,5 secondes avec une vitesse maximale avoisinant les 250 km/h ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : 4 cylindres turbo TCe
  • Cylindrée : 1798 cc
  • Puissance : 252 ch à 5800 t/mn
  • Couple maximal : 320 Nm
  • Transmission : Propulsion avec Boîte de vitesses robotisée DCT à 7 rapports



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Alpine - © MotorLegend




La berlinette Alpine A110 - 2017 ...








JPBlogAuto

vendredi 28 avril 2017

Shiro Nakamura - Designer






shiro00.jpg


Shiro Nakamura est un célèbre designer automobile Japonais né en Octobre 1950 à Osaka au Japon. Après un parcours scolaire classique ou il a réussi un baccalauréat en sciences, il à ensuite obtenu un diplôme en design industriel de la Musashino Art University de Tokyo, ainsi qu'un diplôme en design du transport de l'Art Center College of Design de Pasadena en Californie, d’où sa bonne pratique de l'Anglais ....


shiro02.jpg


Avec ces diplômes en poche, Shiro Nakamura ne va avoir aucune difficulté à rapidement trouver du travail. En 1974, à peine âgé de 24 ans, il va débuter sa carrière chez le constructeur japonais Isuzu, dont General Motors détient alors plus de 30 % du capital. Pendant une vingtaine d'années il va faire ses armes dans la société pour finir par occuper divers postes de haut niveau chez Isuzu Motors Ltd et même prendre en charge le développement et la conception de certains modèles en particulier comme par exemple le 4 x 4 Vehicross ou la berline Gemini. Finalement en 1997 il devient Vice-président chargé du plan produit d'Isuzu Motors aux Etats-Unis, et en 1998 Directeur général du centre de design d'Isuzu Motors Ltd ....





En 1999, au moment de la restructuration qui suit les accords entre Nissan et Renault, Carlos Ghosn le nouveau PDG du groupe fini par arracher Shiro Nakamura à Isuzu dans l'espoir que ce dernier va apporter chez Nissan une hausse des designs audacieux et donc une notable augmentation des ventes de la nouvelle gamme ....


shiro01.jpg




Shiro Nakamura succède donc chez Nissan à Jerry Hirshberg et rompt ainsi une tradition des stylistes japonais de fidélité à leur premier employeur. Mais il entre dans une entreprise partagée entre des productions très banales et des modèles de niches au style assez banal. Il va donc s'attacher à proposer un design innovant et distinctif aux productions automobiles de la marque en revisitant par exemple la citadine Nissan Micra, le SUV Nissan Cube ou le joli coupé sportif Nissan 350 Z ....





Au bout de seulement une année d'activité, Shiro Nakamura va faire des preuves incontestables de son talent si bien qu'en 2000, il va être nommé Vice-Président responsable du design chez Nissan, puis très rapidement Senior Vice-Président et Directeur Général de la création chez Nissan. C'est l'époque ou il pilote la naissance de nombreux modèles de série dit de deuxième génération qui ont rencontré le succès durant les années 2000 comme par exemple le luxueux SUV Nissan Murano, le coupé très sportif Nissan GT- R ou l'étonnant véhicule de loisir Nissan Juke ....





En 2007, Shiro Nakamura va également proposer l'insolite crossover Nissan Qashqai qui avec le All Mode 4x4i en fait un des SUV les plus fiables du marché et qui va donc rencontrer un certain succès. En 2010, il produit aussi à la surprise générale la voiture citadine 100% électrique très inattendue et étonnante Nissan Leaf qui avec sa nouvelle génération de batterie offre désormais 250 km d'autonomie théorique. En 2013, Shiro propose également une étude pour le Salon Auto de détroit sous la forme d'un luxueux crossover baptisé Nissan Resonance qui va recevoir un très bon accueil et trouver un écho très favorable auprès des journalistes spécialisés ....





En 2014, Shiro Nakamura va tout faire pour installer Nissan comme un constructeur moderne et innovant en proposant plusieurs concept cars vraiment très beaux au look résolument futuriste et inventif qui seront présentés et exposés dans les plus grands salons automobiles au quatre coins du monde. Ainsi la Nissan Friend-ME est une très étonnante berline cinq-portes high-tech qui tente de briser le moule de la berline classique pour séduire les jeunes automobilistes. Un autre modèle vraiment insolite c'est cette berline superbe et très sportive baptisée Nissan Sport Sedan qui change radicalement le genre. On remarque également le joli petit SUV urbain Nissan Kicks, un crossover compact fait pour la ville très élégant et racé. Pour finir, en 2016 il va proposer la Nissan Altima une berline intermédiaire confortable ....


shiro30.jpg




Maintenant qu'il est devenu Chief Creative Officer de Nissan , Infiniti et Datsun, Shiro Nakamura va s'occuper aussi plus particulièrement de la marque Infiniti pour laquelle il va travailler sur des modèles comme l'Infiniti M, G et FX. Mais on retiendra le fait qu'il a aussi supervisé pour cette marque des concepts cars vraiment novateurs et magnifiques comme cette supercar quatre places Infiniti Essence avec son moteur turbo à essence aussi sobre qu'un diesel. Il a aussi exploré la voiture de sport à la fine pointe de la technologie avec un look de Ferrari sur la superbe Infiniti Emerg-e à la motorisation de plus de 400 chevaux mais 100% électrique. Enfin il a également supervisé cette étonnante Infiniti Q80 Inspiration cette berline fastback 4 portes équipée d'un V6 de 550 chevaux et de la "conduite autonome" ....


shiro03.jpg


Pour couronner sa brillante carrière, Shiro Nakamura a reçu de nombreux prix pour son travail, parmi eux en 2010, il a reçu l'Award "EyesOn design Lifetime Achievement". En 2003, il a été introduit dans le classement de "L'Automobile Nouvelles All Stars Design". Il a aussi été nommé en 2010 par FastCompany Magazine 4ème personne la plus créative du monde. En 2014, il a également reçu un "Award Lifetime Achievement de l'Art Center Alumni". En 2015, Nakamura a été déclaré vainqueur du "Grand Prix du Design" au festival Automobile international de Paris. Désormais après cette carrière exemplaire il songe enfin à prendre sa retraite ....



Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Ideasondesign
© - Nissannews © - Carcatalog





Interview de Shiro Nakamura pour Infiniti ...



Shiro Nakamura sur le stand Nissan au salon de Genève ...





JPBlogAuto

mercredi 30 octobre 2013

Renault Sport F1 remporte un 12ème titre mondial






Infiniti Red Bull Racing et Renault Sport F1 ont remporté pour la quatrième année consécutive, le Championnat du Monde Constructeurs de F1. Pour la saison 2013 cette collaboration a déjà permis de conquérir 10 victoires, 8 pole positions, réalisé 10 meilleurs tours en course et marqué 470 points.

C’est la première fois depuis plus de 20 ans qu’une association constructeur-motoriste remporte un tel succès ininterrompu. Cette performance est quasi-inédite dans l’histoire de la F1 puisque seuls McLaren et Honda ont réussi pareil exploit entre 1988 et 1991.

Avec ce nouveau titre, Renault conclut en beauté le programme du moteur V8 en Formule 1. En 2006, le constructeur français avait décroché la première couronne mondiale de l’ère V8 avec son écurie Renault F1 Team. Avec ce dernier titre, la boucle est bouclée. Renault est le motoriste F1 le plus titré de la période V8 avec cinq couronnes mondiales en huit saisons et 56 victoires en Grands Prix ....


f1renault01.jpg

Le sacre 2013 porte à 12 le nombre de championnats Constructeurs remportés par Renault.

Jean-Michel Jalinier, Président de Renault Sport F1, a déclaré : « Toutes nos félicitations à l’ensemble du personnel de Milton Keynes pour ce nouveau titre mondial exceptionnel. Maintenir un tel niveau de performance dans un environnement aussi compétitif requiert de l’énergie, de la créativité et surtout un partenariat absolument parfait. Pour Renault, ce nouveau sacre conclut avec brio une période de huit années jalonnée de succès et récompense le travail et le dévouement des hommes de Viry. Bien que le règlement interdise tout développement des moteurs, chaque membre de notre équipe a su faire preuve d’ingéniosité et de créativité pour continuer d’améliorer le RS27. Nous avons beaucoup innové et progressé au niveau de la fiabilité, de la souplesse, et de la consommation de carburant en collaboration étroite avec notre partenaire Total. Mais c’est surtout nombre de petits détails qui ont permis à nos deux équipes d’optimiser leur propre performance sur la piste. Il n’y rien de plus gratifiant que de voir le moteur Renault RS27 propulser Red Bull Racing vers quatre titres Constructeurs consécutifs. Un résultat amplement mérité qui vient clore avec brio l’ère du V8 en Formule 1. »

Carlos Ghosn, Président Directeur Général de Renault, a ajouté : « J’aimerais adresser toutes mes félicitations aux équipes Infiniti Red Bull Racing et Renault Sport F1 pour le titre de champion du monde des Constructeurs, cette année et lors des trois saisons précédentes. Nous sommes fiers de cet héritage commun, qui ajoute encore un titre au palmarès historique de Renault en Formule Un et confirme que nous sommes parmi les motoristes les plus prospères de l’histoire de ce sport. Cet esprit et cette soif de victoire sont autant de sources d’inspiration pour l’ensemble du personnel Renault qui nous poussent toujours à aller de l’avant. Un défi encore plus grand nous attend pour 2014 où nous espérons répliquer ces victoires avec le Power Unit Renault Energy F1. »


f1renault02.jpg


Les titres de Renault en F1 :

  • 1992 : Williams-Renault (3.5l V10)
  • 1993 : Williams-Renault (3.5l V10)
  • 1994 : Williams-Renault (3.5l V10)
  • 1995 : Benetton-Renault (3.0l V10)
  • 1996 : Williams-Renault (3.0l V10)
  • 1997 : Williams-Renault (3.0l V10)
  • 2005 : Renault F1 Team (3.0l V10)
  • 2006 : Renault F1 Team (2.4l V8)
  • 2010 : Red Bull Racing-Renault (2.4l V8)
  • 2011 : Infiniti Red Bull Racing-Renault (2.4l V8)
  • 2012 : Infiniti Red Bull Racing-Renault (2.4l V8)
  • 2013 : Infiniti Red Bull Racing-Renault (2.4l V8)






Les 12 titres mondiaux de Renault en pub, c'est ça ...





JPBlogAuto

lundi 23 janvier 2012

Prince Skyline Sports - 1962



PRINCE SKYLINE SPORTS ….







Comme bien d'autres marques automobiles japonaises, « Prince » est issue du monde de l'aviation . A la fin de la 2ème guerre mondiale, plusieurs usines et constructeurs de matériel militaire sont regroupés sur ordre du SCAP (Commandement suprême des puissances alliées) pour former un conglomérat industriel nommé Fuji Sangyo . La toute première voiture de la marque Prince est officiellement présentée au 1er salon de l'automobile de Tokyo, en 1954 . La Tama Motors Company devient Prince Motor Company en 1955, c'est le début officiel de la marque Prince, constructeur automobile japonais et acteur important dans le développement du sport automobile nippon ….



Au début des années 60, la marque Prince avait un succès d’estime dans le milieu automobile et jouissait d’un certain succès de prestige sur le marché intérieur . Parmi ses lignes de voitures les plus célèbres on se souvient des Prince Skyline et Gloria, qui toutes deux ont été absorbés dans la gamme Nissan après leur fusion en 1966 . L'organisation Prince a continué d'exister à l'intérieur de Nissan, bien que la marque ait définitivement disparu au moment de la fusion . Il a longtemps été dit que la véritable raison pour laquelle aucun des modèles Nissan Skyline n’ai eu réellement de succès en Europe ou en Amérique du Nord provient d’une rivalité de longue date entre la branche "Prince" et la branche "Nissan" . Le problème ne sera d’ailleurs définitivement réglé dans son intégralité que lors de sa fusion avec Renault lorsque Carlos Ghosn soit intervenu personnellement ….



En 1960, lors du Salon Automobile de Turin, le fameux designer italien Giovanni Michelotti concrétise la première coopération d’un carrossier italien avec une firme automobile japonaise en présentant sa toute nouvelle création, la très étonnante Prince Skyline Sports . Il officie pour BMW et Triumph dès 1957 et crée son entreprise de carrosserie en 1959 . Pour la Skyline Sport, il va puiser dans son registre le plus récent, Triumph Herald et BMW 700 . Longue de 4m66, la Prince est très proche de la Fiat Abarth 2200 révélée à Genève quelques semaines plus tôt et sous le capot, le 1.9 de la Gloria à pris place . Annoncé pour 94cv, c’est le moteur le plus puissant de la production automobile particulière japonaise en 1960 . On note encore aujourd’hui le style assez élégant et plutôt classique de l’insolite Prince Skyline Sports qui de nos jours n’est toujours pas vraiment démodé ....



Avec son look élancé et sportif, la Prince Skyline Sports est donc un coupé à tendance sportive dit 2 + 2 aux dimensions plutôt compactes de 4,66 m de Longueur, 1,70 m de largeur, 1, 40 m de hauteur et un empattement de 2,55 m . Son poids assez contenu de 1,350 kg lui procure un bon comportement routier d’autant que la géométrie et les suspensions sont assez bien étudiées . Ce faible poids procure également un freinage assez efficace à la voiture qui est pourtant équipée de freins à tambours sur les quatre roues mais avec une assistance hydraulique . Au final, côté technique, rien d’extravagant pour l’époque, que du classique, la Prince Skyline Sports adopte les solutions japonaises largement éprouvées, du solide, du fonctionnel et du sur . De nos jours, c’est devenu un modèle à classer dans la catégorie des Vintage Classic vraiment rares en bon état ....



En avril 1962, la Prince Skyline Sports est enfin commercialisée, offrant deux carrosseries au choix, ouverte ou fermée . Son esprit et sa filiation en font une proposition plus proche d’un coupé ou d’un cabriolet 404 que d’un Spider 2000 de chez Alfa Romeo excepté son prix . Sa carrosserie italienne assemblée à la main accompagnée d'une finition très soignée rend la voiture trop chère à la vente . Elle ne connaîtra qu’un succès d’estime sur l’archipel nippon, et il n'en fut construit qu'une soixantaine d’exemplaires en tout et pour tout, coupés et cabriolets compris . L’expérience s’arrête définitivement au printemps 1964 . Elle sera proposée en deux motorisations, avec en série un 4 cylindres en ligne à soupapes en tête d’une cylindrée de 1862 cm3 qui développait une puissance de 94 chevaux à 4800 tr/min et un couple de 153 Nm à 3600 tr/min . Ou en option un 6 cylindres de 2494 cm3 qui développait une puissance de 134 chevaux 5500 tr/min et un couple de 170 Nm à 4000 tr/min, ce qui lui permettait d’atteindre la vitesse de pointe de 160 km/h ....




Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 6 cylindres
  • Cylindrée : 2.5 Litres
  • Puissance : 134 chevaux 5500 tr/min
  • Couple : 170 Nm à 4000 tr/min
  • Vitesse : 160 km/h






La « Prince Skyline Sports », c'est ça ...





JPBlogAuto

- page 1 de 2