Mot-clé - André Citroën

Fil des billets

vendredi 3 avril 2020

Citroën Traction Avant 15-SIX G Cabriolet - 1938











La Citroën Traction Avant est une automobile produite par le constructeur français Citroën de 1934 à 1957. Son histoire est liée dans la mémoire collective à l'Occupation, tour à tour voiture de la Gestapo et icône de la Résistance. Elle fut également le véhicule préféré des gangsters en raison de qualités routières exceptionnelles. Cette automobile dispose aussi d'une particularité rare sur les automobiles de son époque, les roues motrices sont celles du train avant. Cette technique innovante est rapidement associée en France à la Citroën, ce qui lui vaut son surnom, « Traction », et plus tard le pléonasme « Traction avant » ....





Citroën n'est ni le premier à avoir commercialisé une voiture à traction, ni l'inventeur de la technique, mais pendant plus de 20 ans de production de ce modèle, la marque va le décliner en trois principales variantes baptisées Traction 7, Traction 11, Traction 15, qui utiliseront plusieurs type de mécaniques allant du 4 cylindres de 1303 cm3 au 6 cylindres de 2 867 cm3. Au final, créée par l'ingénieur André Lefebvre, la Traction Avant apparaît comme une voiture extrêmement moderne. En témoignent sa carrosserie quasi monocoque en acier selon la technique Budd importée des États-Unis, ses freins hydrauliques Lockheed à tambours, ses quatre roues indépendantes, sa suspension par barres de torsion et son moteur monté flottant ....





Si la Citroën Traction Avant ouvre la voie à l'automobile moderne grâce à ses nombreux progrès technologiques dont le fameux dispositif à cardans, et les freins qui délaissent le traditionnel système à câble pour un système hydraulique, ou aussi l'absence de châssis qui permet d’abaisser le centre de gravité, son look est aussi remarquable pour l'époque. Dessinée en berline au départ par le célèbre designer Flaminio Bertoni, le coupé et le cabriolet ne conserverons que la partie avant de cette berline. En effet depuis le tablier jusqu’au pare-chocs arrière, aucune pièce n'est identique, tout sera repensé et conçus par l’équipe d’André Lefebvre aidée de Raoul Cuinet et Jean Daninos ....





Le tout premier cabriolet Citroën Traction est présenté en mai 1934 quelques semaines seulement après le lancement de la berline le 18 avril 1934. A côté de ce cabriolet que l’on appelle aussi roadster, figure sa déclinaison coupé toute aussi prestigieuse que l’on nomme également faux-cabriolet car ce modèle reprend les mêmes caractéristiques mais se dote d’un toit rigide. Mais il faudra attendre Juin 1938 pour voir enfin apparaitre la Citroën Traction Avant 15-SIX G Cabriolet qui va contribuer grandement à la renommée internationale de Citroën ....





Dès son lancement, la superbe Citroën Traction Avant 15-SIX G Cabriolet, dotée d’un capital de séduction intense, connaît une rapide notoriété en triomphant dans la plupart des concours d'élégance si prisés à l'époque. La Traction dans cette déclinaison découvrable se retrouve partout, dans les albums de Tintin, au cinéma dans de nombreux films sur l'Occupation et la Libération, mais aussi des films de gangsters et d’aventures. De l'avis général, la Traction est réellement devenue fiable et mûre à partir des modèles 1936 car les ingénieurs de l'entreprise n'auront de cesse d'améliorer et de fiabiliser le modèle, tout en étendant la gamme vers le haut ....





L'habitacle intérieur de la Citroën Traction Avant 15 six G Cabriolet est plus soigné que la berline traditionnelle. La sellerie, de qualité tout à fait exceptionnelle est composée de cuir et de moquette. Les détails ont été particulièrement soignés, en particulier au niveau des finitions en tout point conformes à l'esprit que le patron André Citroën souhaitait alors insuffler à cette « Reine de la Route ». Sur cette stricte deux places, les ingénieurs de la maison ont même pensé à créer deux petits sièges d'appoint pouvant accueillir deux enfants, sous la forme d'un spider très astucieux qui avait été installé dans le coffre arrière ....





Sous le capot de la belle Citroën Traction Avant 15 six G Cabriolet se cache un moteur 6 cylindres en ligne de 2867 cm3 de cylindrée qui, alimenté par un carburateur double corps Solex délivre une puissance maxi de 77 chevaux à 3800 t/mn et un couple maxi de 19,5 mkg à 1500 tr/mn. C'est l’ingénieur motoriste Maurice Sainturat qui a remanié le moteur quatre cylindres d'origine en conservant les cotes d’alésage et de course 78x100 mm, et en ajoutant deux cylindres. Le moteur final flottant à chemises humides obtenu dispose d'une étonnante particularité, qui est de tourner à gauche, d’où sa dénomination 15-Six G. L'appellation 15/6 de la voiture laisse à penser que la puissance fiscale de ce moteur est de 15 CV alors qu'elle est de 16 CV et, devant ce manque de logique, beaucoup s'y sont laissés prendre ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : essence
  • Moteur : 6 cylindres en ligne
  • Cylindrée : 2867 cm3
  • Puissance : 77 chevaux à 3 800 t/mn
  • Couple : 19,5 mkg à 1500 tr/mn



Sources : © Wikipédia - © Google Images
- © Citroën - © StubsAuto - © JP Echavidre





JPBlogAuto

jeudi 24 mars 2016

Citroën GT - 2009







citroenGT-00.jpg



On ne présente plus le constructeur Français Citroën créé par « André Citroën » qui décida après guerre de transformer son activité de projectiles d’artillerie en constructeur automobile tant cette firme est devenue aujourd'hui mondialement célèbre. Cartésien rationaliste ayant la passion innée de l’automobile, André Citroën avait aussi le génie de la mécanique et cela va le conduire à produire à partir des années 1920 des voitures techniquement performantes et évoluées. On connaît la suite, « Citroën » va devenir un grand constructeur qui produira des voitures dont certaines sont devenues aujourd’hui quasiment des mythes comme la Traction, la 2 CV, la DS ou la SM ….





Tombée dans le giron du groupe PSA depuis longtemps, la marque a poursuivi son développement et ne s’est toujours pas réellement assagie. En fait ça bouge encore pour la marque au double chevron qui préfère jouer la carte de l'originalité stylistique et de l’innovation. Il n’est toujours pas question de ramener la firme au musée, bien au contraire, elle vient de présenter sa toute dernière grosse supercar futuriste au salon de l'auto de Paris en 2008 sous l’appellation toute simple de Citroën GT ….





La Citroën GT c'est donc un concept car qui a été à l'origine conçue virtuellement pour le jeu vidéo Gran Turismo. C'est en fait le résultat d'un partenariat entre Citroën et Polyphony Digital, studio de développement de la série Gran Turismo, jeu de simulation automobile. C'est en réalité grâce à l'amitié entre Takumi Yamamoto, le styliste de Citroën, et un de ses amis d’enfance Kazunori Yamauchi le concepteur de jeu qui travaille chez Polyphony, que l'on a pu découvrir cette GT sensée être la supercar de 2025 ....





Depuis sa découverte, la Citroën GT a abondamment fait rêver les amateurs du jeu GranTurismo mais aussi les amateurs fortunés, fans de supercars exclusives prêts à remplir un gros chèque pour pouvoir se l'offrir. Partant de ce constat, Jean-Pierre Ploué, le directeur du style Citroën est tellement séduit lui même par la GT qu’il décide de la produire à l’échelle 1 roulante, et de la présenter au public lors du Mondial de Paris en 2008. Gilles Vidal, responsable design avancé chez Citroën voit lui aussi dans cette supercar un super vecteur d’image pour la firme. La longueur totale du véhicule est de 4.96 m pour 2.08 m de large et 1.09 m de hauteur ....





Contrairement aux autres concept-cars dont la durée de développement est de 18 à 24 mois, la Citroën GT s'est contentée de huit mois entre l'élaboration du projet et la présentation au Mondial de Paris ou elle sera récompensée par le prix Louis Vuitton Classic Concept Award 2008. Les premiers travaux sur le projet débutèrent en janvier 2008, jusqu'aux premiers essais de roulage en septembre 2008. Au final la marque a décidé de construire une petite dizaine de voitures seulement mais il faut dire que le prix final est en rapport avec le look et les performances du bolide puisque l'on parle d'une somme conséquente de 1,5 million d'euros ....





La Citroën GT présente une silhouette élancée avec des lignes fluides et tendues à l’extrême. Ses flancs très purs, nervurés en partie haute, ainsi que la teinte nacrée de la carrosserie mettent en valeur son aspect musclé. La face avant est à l’unisson notamment grâce aux entrées d’air élargies et aux projecteurs horizontaux dotés de leds bleues. Les rétroviseurs en carbone, soutenus par des supports très profilés, semblent suspendus comme pour mieux fendre l’air et conférer à la voiture une très bonne assise sur la route. Le grand pare-brise enveloppant rejoint, sans rupture de ligne, le toit puis l’aileron mobile arrière de forme exagérément longue. La fluidité extrême des lignes qui se dégage de cette supercar vraiment extraordinaire procure le sentiment d’un mouvement permanent ....





L’habitacle de la Citroën GT, conçu pour accueillir un conducteur et son copilote, mêle avec finesse des matières nobles, épaisses et travaillées comme la fibre de carbone, le cuir, le bois, l'aluminium, l'alcantara ou même le cuivre. Deux sièges de course, matelassés et recouverts de cuir sombre, enveloppent le conducteur et son passager pour leur offrir des sensations de conduite hors du commun. Les panneaux de portes et le sol, également recouverts de cuir et sertis de surpiqûres, renforcent l’aspect sportif de l’habitacle. Le pilote dispose d’un système d’affichage tête haute des informations. Il évite ainsi la dispersion du regard et apporte une contribution notablement plus efficace en matière de sécurité, grâce à une lecture directe et une assimilation plus rapide des données nécessaires à une bonne conduite ....





Pour ce qui est de la mécanique, si dans le jeu vidéo de simulation automobile la Citroën GT en version digitale est propulsée par une insolite pile à hydrogène alimentant quatre moteurs électriques, un pour chaque roue, dans le monde réel la voiture physique utilise une mécanique plus conventionnelle, celle de la Ford GT. Les ingénieurs concepteurs du véhicule ont en effet choisi l'impressionnant V8 Ford multi-soupapes de 5,4 litres de cylindrée qui développe une puissance de 640 chevaux mais il est robuste et souple. Ce moteur est accouplé à une boîte séquentielle à 6 rapports. Avec un poids de 1400 kg, la Citroën GT frise la vitesse de pointe de 330 km/h et abat le 0-100km/h en 3,5 secondes ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V8 Ford
  • Énergie : Essence
  • Disposition : Arrière
  • Puissance : 640 chevaux
  • Transmission : Propulsion
  • Boîte de vitesses : Séquentielle à 6 rapports



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © Citroën




La Citroën GT de 2009 ...



La Citroën GT de 2009 ...








JPBlogAuto

mardi 22 décembre 2015

Citroën Lacoste - 2010







lacoste00.jpg



On ne présente plus le constructeur Français Citroën créé par « André Citroën » qui décida après guerre de transformer son activité de projectiles d’artillerie en constructeur automobile mondialement célèbre. Cartésien rationaliste ayant la passion innée de l’automobile, André Citroën avait aussi le génie de la mécanique et cela va le conduire à produire à partir des années 1920 des voitures techniquement performantes et évoluées. On connaît la suite, « Citroën » va devenir un grand constructeur qui produira des voitures dont certaines sont devenues aujourd’hui quasiment des mythes comme la Traction, la 2 CV, la DS, la SM ou aussi la Méhari ….


lacoste01.jpg


Ces derniers temps, Citroën a multiplié les collaborations avec des marques de renom dans le monde de la mode, une stratégie savamment calculée. Il y a eut tout d'abord la 2CV Hermès en 2008, ensuite est venu le concept créé en collaboration avec le magazine de mode masculine GQ, puis enfin on a pu découvrir la DS3 partenaire de l'expo Yves Saint Laurent. En fait, collaboration après collaboration, Citroën cherche à se constituer une image de marque chic et branchée, appuyant ainsi ses chances de succès. Donc en toute logique, les Chevrons continuent sur leur lancée avec le concept Citroën Lacoste, vedette du stand au Mondial de 2010 ….


lacoste02.jpg


La Citroën Lacoste enfonce le clou car très bobo dans l'âme, ce nouveau concept-car cultive des valeurs politiquement correctes pour être remarqué sans pour autant être montré du doigt. Volontairement dépouillée, écologique et avec une juste dose d'ostentation, elle est vraiment insolite et très étonnante. Ajoutez-y une touche de futilité et vous obtenez l'objet automobile idéal pour toute victime de la mode. Cette voiture a pour but d'éliminer le superflu tout en se montrant pratique et raffinée, et pour ce faire, on en revient au concept de voiture de plage. Au final c'est un genre de "Méhari du XXI ème siècle" mais dans un format beaucoup plus compact ....


lacoste03.jpg


La Citroën Lacoste poursuit cette voie mais dans un esprit moins soixante-huitard que la Méhari. En effet si elle en garde la forme, l'esprit est différent bien que le superflu ai tout de même droit de cité dans la Lacoste. Ainsi, divers artifices stylistiques font référence au tennis et au golf, deux activités assez éloignées de l'esprit baba cool que l'on trouvait dans la Méhari. Afin de séduire une population pour qui automobile rime avec contrainte, Citroën a choisi de mettre de côté tout esprit de sportivité ou d'agressivité. Il faut dire que l'époque a changé par rapport à la Méhari qui visait une génération de baby-boomers qui voyaient en l'automobile l'instrument de leur liberté. La Lacoste doit faire naître un soupçon d'émotion dans le cœur de la jeune génération, bercée par les premières consoles de jeux vidéo ....


lacoste04.jpg


Longue de 3,45m, 1,80 mètre de large et 1,52 de haut, la Citroën Lacoste s'inscrit dans la lignée des voitures de plage basées sur des citadines comme la Mini Moke ou la Fiat 500 Jolly et donc les sensations sont garanties dans cette voiture ouverte à tous vents. Très ouverte, la voiture se rapproche d'une voiturette de golf. Les larges découpes au niveau des portes avant et l'absence de toit rigide procurent une certaine "aération" aux passagers. Mieux, le pare-brise peut s'abaisser totalement en épousant les lignes du capot. Pour accéder à la banquette arrière, les passagers devront sauter par-dessus les flancs du véhicule. Côté look, on retrouve l'empreinte d'un filet de tennis sur le capot et celle d'une balle de golf sur chaque roues ....


lacoste05.jpg


Au niveau du toit de la Citroën Lacoste, une capote gonflable se déploie le long de la fine structure rigide pour former un toit souple. A bord, la technologie s'inscrit dans un registre ludique avec le bandeau de planche de bord qui devient l'écran principal d'affichage de la voiture. Il donne des informations comme la vitesse ou encore les indications directionnelles. Pour une ambiance jeux vidéo, les divers messages apparaissent sous forme de pictogrammes aux pixels surdimensionnés. Le volant est volontairement très épuré, alors que la banquette s'escamote dans le coffre et libère de l'espace intérieur destiné à recevoir des bagages ou du matériel de sport ....


lacoste06.jpg


Dans la Citroën Lacoste l’habitacle comprend de nombreux rangements pour faciliter la vie à bord dissimulés derrière de fines fermetures éclair vertes. Les matériaux ont fait l'objet de toutes les attentions, avec notamment des sièges revêtus de coton, rappelant la maille des célèbres polos Lacoste. Les assises elles-mêmes sont drapées d'un coton plus résistant, en forme de cordage, conforme aux codes du célèbre saurien. En fait on retrouve le crocodile sur la plupart des tissus, et le nom est inscrit en toutes lettres sur la calandre, ainsi qu'à l'arrière de la voiture. Elle est dotée de nombreux équipements de série comme une capote pneumatique à gonflage automatique et aussi d'un pare-brise repliable. Le système d'optiques pour l'éclairage nocturne a la particularité d'être dissimulé sous la carrosserie ....


lacoste07.jpg


Pour ce qui est de la mécanique de la Citroën Lacoste pas de grosse artillerie, le constructeur a tout simplement opté pour un petit trois cylindres aux performances adaptées pour motoriser un véhicule de son gabarit et de son poids. En fait, PSA a choisi son inédit trois cylindres essence de 1,2 litres de cylindrée avec 4 soupapes par cylindre qui est annoncé comme étant "souple, économique, écologique, et à la sonorité légère". Couplé à une boîte robotisée, ce petit ensemble est issu de la Citroën C1 et développe une puissance de 82 chevaux à 5.750 tr/min pour une consommation d’essence vraiment modeste de 4,5 l/100km et des émissions de CO2 de 109 g/km, le tout est disposé à l'avant sur un châssis tubulaire indépendant. Cette motorisation répond parfaitement à la logique d'un véhicule de loisir ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 3 cylindres 4 soupapes par cylindre
  • Cylindrée : 1,2 Litres
  • Énergie : Essence
  • Disposition : Avant
  • Puissance : 82 chevaux à 5.750 tr/min
  • Transmission : Traction avant
  • Boîte de vitesses : Boîte automatique robotisée



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © Citroën




La Citroën Lacoste de 2010 ...



La Citroën Lacoste de 2010 ...








JPBlogAuto

samedi 14 novembre 2015

Flaminio Bertoni







bertoni00.jpg



bertoni01.jpg



Flaminio Bertoni, né le 10 janvier 1903 à Varèse en Italie et mort le 7 février 1964 à Antony en France, est un célèbre sculpteur et designer industriel italien. Cet homme hors du commun et aux talents multiples est issu d’une famille modeste. Bon élève, il grandit sans histoires, passant ses examens primaires avec succès. A la mort de son père, Flaminio qui a alors quinze ans, entre en apprentissage à la carrosserie de la société des frères Macchi. Il débute à l’atelier de menuiserie puis à celui de ferblanterie apprenant ainsi le travail de la tôle. Parallèlement, il suit aussi les cours de l’école des beaux arts de Varese, pour se perfectionner en dessin ....


bertoni02.jpg


En 1922 les talents de Flaminio Bertoni sont remarqués par une délégation française en visite aux ateliers Macchi et il se voit offrir un voyage d’étude en France à Paris. En arrivant dans la capitale,il se fait embaucher comme menuisier chez le carrossier Felber, puis chez Manessius et enfin une année entière chez les Rothschild ou il fera grâce à Lucien Rosengard la connaissance d’André Citroën. Il est ensuite engagé chez Citroën en tant que dessinateur en carrosserie, entre janvier et avril, mais souffrant du mal du pays il repart encore en Italie. Pour gagner sa vie, il travaille de nouveau chez Macchi, mais enfin avec un emploi plus valorisant de dessinateur ....





En 1929, Flaminio Bertoni démissionne de chez Macchi, car il juge l'entreprise trop conservatrice et qu'il a le sentiment de ne pas être reconnu à sa juste valeur. Finalement il ouvre alors son propre bureau de style personel, le " Studio tecnico di carrozzeria Flaminio Bertoni ", d'où sortent plusieurs modèles de carrosseries. Mais la France et son style de vie particulier l’attire toujours autant et avec son épouse, il décide donc de regagner Paris et travaille pour la " Société Industrielle de carrosserie de Levallois Perret ". Cette société est un sous traitant de Citroën, ce qui devait arriver arrivas, en 1932 il rejoint le Quai de Javel, l'histoire débute ....


bertoni04.jpg bertoni07.jpg


A son arrivée chez Citroën dans le service de carrosserie dirigé par l’ingénieur Cuinet il participe à la modernisation de la gamme Rosalie et Mathis. Le projet « V » était techniquement déjà avancé, la future Citroën sera monocoque tout acier sans châssis, et tractée par ses roues avant, en totale avant garde sur son temps, mais personne n’a idée de la forme qu’elle aura. Flaminio Bertoni a le trait de génie, car au lieu de la dessiner il va la sculpter. André Citroën est immédiatement conquis et le projet est lancé. Les premières commandes doivent être livrées aux clients en mai. Jamais dans l'histoire de l'automobile on n'avait conçu, réalisé et construit une carrosserie de série avec une telle rapidité. Sur le plan esthétique, la Citroën Traction Avant révolutionne l'automobile, avec ses formes basses et sa caisse sans marchepied. La nouvelle reine de la route était née et régnera pendant 23 ans ....


bertoni06.jpg bertoni05.jpg


Fort de ce succès, Flaminio Bertoni obtient le droit de « relooker » le projet TPV et le transforme en 2CV. Présentée au grand public lors du Salon de l’Auto de 1948, la voiture fait l'objet de moqueries en raison de son esthétique originale mais les carnets de commandes se remplissent sans discontinuer, encore un succès. En 1955 la Traction a pris quelques rides, et donc Bertoni dessine la sublime DS, la dernière reine de la route. L'idée est alors de concevoir le modèle qui puisse remplacer la Traction Avant, il repart sur des bases entièrement nouvelles et il donne encore libre cours à son talent de sculpteur. Puis même succès pour la DS surnommée « la bombe » présentée au Salon de l’Auto de 1955. Une ligne audacieuse et futuriste jamais imaginée pour l’époque, issue d’un " morphisme " entre un poisson et une voiture. Deux années plus tard, Citroën reçoit le prix d’honneur à la Triennale d’art et d’esthétique de Milan. Une véritable consécration pour Flaminio Bertoni ....





Lors de sa présentation au Salon de Paris en octobre 1955, la DS constitue une véritable provocation à la tradition de l'industrie automobile. Flaminio Bertoni la conçue avec des lignes fluides sans rainurage sur les flancs, un capot plongeant, un toit en matière légère fixé sur une charpente assez révolutionnaire, un volant monobranche, un système hydraulique, etc ... Elle semble avoir quelques années-lumière d'avance sur ses concurrentes du moment comme la Simca Versailles, la Peugeot 403 ou la Renault Frégate. C’est en 1961 que Bertoni dessinera celle qu’il coïnciderait comme sa plus belle réussite, l’AMI 6. Le stylisme maniéré de l'Ami 6 surprend le public, avec son dessin du pavillon en forme de pagode débordant au dessus des portières, son étrange lunette arrière inclinée vers l'habitacle, ses larges optiques rectangulaires, son capot moteur au dessin tortueux et les flancs de sa carrosseries légèrement sculptés, l'ensemble reflète bien ses idées originales ....





C’est des mains de Flaminio Bertoni, promu Chevalier des arts et des lettres par André Malraux, en juste récompense de son amour pour la France et de son travail immense, que naquirent ces carrosseries présentes dans nos esprits, voire dans nos cœurs et qui émerveillent toujours « petits et grands ». A une époque ou seules les performances comme la vitesse ou la puissance comptaient, Citroën à été le premier a introduire la notion de style et de design. Flamio Bertoni à été le premier styliste de la marque et au final citroën lui doit beaucoup. Bertoni a laissé derrière lui une œuvre artistique conséquente et en 1999, un jury réuni à Londres a élu la Citroën DS " Meilleur Objet Design Mondial du XXème siècle ", quelle consécration ....


Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Caradisiac - © Carcatalog




Flaminio Bertoni - Sa vie et son travail ...



L'autobus de Flaminio Bertoni ...



Conférence sur Flaminio Bertoni ...





JPBlogAuto

- page 1 de 2