Mot-clé - Gilles Vidal

Fil des billets

jeudi 24 mars 2016

Citroën GT - 2009







citroenGT-00.jpg



On ne présente plus le constructeur Français Citroën créé par « André Citroën » qui décida après guerre de transformer son activité de projectiles d’artillerie en constructeur automobile tant cette firme est devenue aujourd'hui mondialement célèbre. Cartésien rationaliste ayant la passion innée de l’automobile, André Citroën avait aussi le génie de la mécanique et cela va le conduire à produire à partir des années 1920 des voitures techniquement performantes et évoluées. On connaît la suite, « Citroën » va devenir un grand constructeur qui produira des voitures dont certaines sont devenues aujourd’hui quasiment des mythes comme la Traction, la 2 CV, la DS ou la SM ….





Tombée dans le giron du groupe PSA depuis longtemps, la marque a poursuivi son développement et ne s’est toujours pas réellement assagie. En fait ça bouge encore pour la marque au double chevron qui préfère jouer la carte de l'originalité stylistique et de l’innovation. Il n’est toujours pas question de ramener la firme au musée, bien au contraire, elle vient de présenter sa toute dernière grosse supercar futuriste au salon de l'auto de Paris en 2008 sous l’appellation toute simple de Citroën GT ….





La Citroën GT c'est donc un concept car qui a été à l'origine conçue virtuellement pour le jeu vidéo Gran Turismo. C'est en fait le résultat d'un partenariat entre Citroën et Polyphony Digital, studio de développement de la série Gran Turismo, jeu de simulation automobile. C'est en réalité grâce à l'amitié entre Takumi Yamamoto, le styliste de Citroën, et un de ses amis d’enfance Kazunori Yamauchi le concepteur de jeu qui travaille chez Polyphony, que l'on a pu découvrir cette GT sensée être la supercar de 2025 ....





Depuis sa découverte, la Citroën GT a abondamment fait rêver les amateurs du jeu GranTurismo mais aussi les amateurs fortunés, fans de supercars exclusives prêts à remplir un gros chèque pour pouvoir se l'offrir. Partant de ce constat, Jean-Pierre Ploué, le directeur du style Citroën est tellement séduit lui même par la GT qu’il décide de la produire à l’échelle 1 roulante, et de la présenter au public lors du Mondial de Paris en 2008. Gilles Vidal, responsable design avancé chez Citroën voit lui aussi dans cette supercar un super vecteur d’image pour la firme. La longueur totale du véhicule est de 4.96 m pour 2.08 m de large et 1.09 m de hauteur ....





Contrairement aux autres concept-cars dont la durée de développement est de 18 à 24 mois, la Citroën GT s'est contentée de huit mois entre l'élaboration du projet et la présentation au Mondial de Paris ou elle sera récompensée par le prix Louis Vuitton Classic Concept Award 2008. Les premiers travaux sur le projet débutèrent en janvier 2008, jusqu'aux premiers essais de roulage en septembre 2008. Au final la marque a décidé de construire une petite dizaine de voitures seulement mais il faut dire que le prix final est en rapport avec le look et les performances du bolide puisque l'on parle d'une somme conséquente de 1,5 million d'euros ....





La Citroën GT présente une silhouette élancée avec des lignes fluides et tendues à l’extrême. Ses flancs très purs, nervurés en partie haute, ainsi que la teinte nacrée de la carrosserie mettent en valeur son aspect musclé. La face avant est à l’unisson notamment grâce aux entrées d’air élargies et aux projecteurs horizontaux dotés de leds bleues. Les rétroviseurs en carbone, soutenus par des supports très profilés, semblent suspendus comme pour mieux fendre l’air et conférer à la voiture une très bonne assise sur la route. Le grand pare-brise enveloppant rejoint, sans rupture de ligne, le toit puis l’aileron mobile arrière de forme exagérément longue. La fluidité extrême des lignes qui se dégage de cette supercar vraiment extraordinaire procure le sentiment d’un mouvement permanent ....





L’habitacle de la Citroën GT, conçu pour accueillir un conducteur et son copilote, mêle avec finesse des matières nobles, épaisses et travaillées comme la fibre de carbone, le cuir, le bois, l'aluminium, l'alcantara ou même le cuivre. Deux sièges de course, matelassés et recouverts de cuir sombre, enveloppent le conducteur et son passager pour leur offrir des sensations de conduite hors du commun. Les panneaux de portes et le sol, également recouverts de cuir et sertis de surpiqûres, renforcent l’aspect sportif de l’habitacle. Le pilote dispose d’un système d’affichage tête haute des informations. Il évite ainsi la dispersion du regard et apporte une contribution notablement plus efficace en matière de sécurité, grâce à une lecture directe et une assimilation plus rapide des données nécessaires à une bonne conduite ....





Pour ce qui est de la mécanique, si dans le jeu vidéo de simulation automobile la Citroën GT en version digitale est propulsée par une insolite pile à hydrogène alimentant quatre moteurs électriques, un pour chaque roue, dans le monde réel la voiture physique utilise une mécanique plus conventionnelle, celle de la Ford GT. Les ingénieurs concepteurs du véhicule ont en effet choisi l'impressionnant V8 Ford multi-soupapes de 5,4 litres de cylindrée qui développe une puissance de 640 chevaux mais il est robuste et souple. Ce moteur est accouplé à une boîte séquentielle à 6 rapports. Avec un poids de 1400 kg, la Citroën GT frise la vitesse de pointe de 330 km/h et abat le 0-100km/h en 3,5 secondes ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V8 Ford
  • Énergie : Essence
  • Disposition : Arrière
  • Puissance : 640 chevaux
  • Transmission : Propulsion
  • Boîte de vitesses : Séquentielle à 6 rapports



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © Citroën




La Citroën GT de 2009 ...



La Citroën GT de 2009 ...








JPBlogAuto

lundi 20 août 2012

Peugeot HX1



PEUGEOT HX1 ….








En 1810, les frères Jean-Pierre et « Jean-Frédéric Peugeot » transforment en fonderie et en laminoir le vieux moulin familial en mettant au point un procédé de laminage à froid qui va leur permettre de fabriquer un outillage de très haute qualité dont la réputation va se propager rapidement . A partir de 1881, « Peugeot » va commencer la fabrication de bicyclettes et en 1889, la construction du moteur Daimler dont ils avaient racheté les droits . La première automobile « Peugeot » qui était en fait un quadricycle verra le jour en 1890 ….





De nos jours, cette vénérable marque française plus que centenaire continue à s’illustrer en proposant une belle gamme de voitures attrayantes . Pour son prochain vaisseau amiral, la marque au Lion songe même à briser les codes du haut-de-gamme . Peugeot semble même résolu à tenter une incursion sur les hautes terres occupées par Audi, BMW, et Mercedes-Benz . La raison en est simple. La catégorie "premium" recèle toujours de belles promesses de croissance et de bénéfices, en Europe comme à l'export . Pour ce faire, le cahier des charges de la nouvelle voiture donnait pour mission de "réaliser un véhicule pouvant accueillir jusqu’à six personnes, tout en offrant un style fort, athlétique, efficient, et procurant des sensations de conduite unique . Peugeot dévoile son envie de développer de nouveaux « crossover premium » dotées de la motorisation HYbrid4 plug-in (rechargeable) . La surprise française est arrivée lors du dernier Salon de Francfort, elle est baptisée Peugeot HX1 ….





L’étonnante Peugeot HX1 est conçue pour imaginer des solutions futures dans de nombreux domaines de l’automobile du futur comme l’architecture, l’aérodynamique, la modularité, les équipements, l’ambiance et les matériaux intérieurs, et bien sûr, la motorisation . Elle est construite avec une architecture monocorps dotée de proportions atypiques la rendant sportive et élégante . Avec des lignes inspirées des modèles sochaliens les plus récents, elle se présente avec une aérodynamique peu conventionnelle et plutôt élancée . D'une longueur de 4,93 mètres pour 1,99 mètre de largeur et 1,37 mètres de hauteur, la HX1 obtient un Cx de 0,28 . Avec ses portières en élytre, éternel fantasme de designer, la belle tient vraiment de la voiture de rêve même si elle adopte la silhouette élégante d'un grand break monocorps savamment surbaissé . La marque souligne le rôle primordial de l'aérodynamique soigné dans les performances de premier ordre de la Peugeot HX1 qui met en œuvre toutes les astuces pour réduire son coefficient de traînée aérodynamique . Des volets mobiles se déploient selon la vitesse, au sommet du hayon comme entre les branches de ses jantes . Quant aux rétroviseurs, ils disparaissent au profit de caméras, bien moins encombrantes ....







L’insolite Peugeot HX1 propose la fameuse calandre "flottante" étrennée en série par la 508 et de feux en boomerang qui signent de manière indubitable le nouveau style de la marque, mais tout le reste apparaît nouveau . Des prises d'air magnifiées par du métal brossé et poli au déflecteur mobile de lunette arrière . Visiblement, les stylistes de l'équipe du designer Gilles Vidal ne se sont interdit aucune nouvelle voie d'exploration comme par exemple ces petits spoilers actifs situés sur la lunette arrière qui optimisent l'aérodynamique du véhicule en s'ouvrant une fois les 100 km/h dépassés . Ou aussi ces jantes dessinées en forme de turbine qui donnent également un effet de vitesse lorsque la voiture est en mouvement . Au final, esthétiquement, la voiture en impose . A l’avant, la calandre unique « flottante » et les projecteurs félins à LED rappellent l’emblème de la marque avec ce lion, fièrement apposé dans l’embouti du capot . Une signature visuelle que l’on retrouve également pour les feux arrière, dont la forme en boomerang accompagne le mouvement de la poupe . Quatre portes à ouverture inversée, en semi-élytre, s’ouvrent largement pour permettre aux passagers d'accéder facilement à l’habitacle de la superbe Peugeot HX1 ....





La Peugeot HX1 propose six places dans un luxe extrême . Elle utilise des matériaux haut de gamme (plancher et ébénisterie en chêne naturel incrusté de fibres optiques, métaux brossés, cuirs…) et des équipements modernes (afficheurs digitaux, écrans tactiles…). Les designers ont savamment travaillé sur la luminosité (spots de leds, stries rétro-éclairés par la lumière naturelle sur le pavillon …). La colonne de direction peut s’allonger électriquement, parallèlement au réglage du siège, afin de faciliter l’accessibilité . La jante du volant se resserre automatiquement lorsque la voiture passe en mode « cruising » pour un plus grand confort du conducteur . Enfin, l’écran multifonction central pivote, laissant uniquement les informations essentielles visibles sur sa tranche . A l’arrière, la console centrale regroupe un minibar ainsi qu’une machine à café, clin d’œil discret à l’histoire de Peugeot . Cette console se pare de marbre blanc de Carrare, artisanalement fraisé, qui participe à l’ambiance exclusive et moderne . Si besoin, deux sièges escamotables peuvent être configurée sur un rang central, grâce à un système de « sièges gigognes » . L'intérieur est très soigneusement fini avec des matériaux nobles comme du métal brossé, du cuir ou encore de la fibre optique . Les haut-parleurs logent dans les appuie-tête façon business classe . Les écrans tactiles abondent et l'éclairage d'ambiance mêle différentes sources lumineuses de fibre optique dans les panneaux de contre-porte et pavillon translucide gigantesque . Comment ne pas voir dans ces vastes à-plats de bois précieux, dans ce marbre de Carrare et dans ces mètres carrés de cuir cousu main l'expression d'une ambition légitime de faire du haut-de-gamme avec cette Peugeot HX1 ….





Le capot avant de la Peugeot HX1 abrite le désormais fameux système Hybrid4 déjà vu sur le 3008 et très prochainement disponible sur le nouveau 508 RXH . La motorisation propose donc le 4 cylindres Diesel 2.2 HDI bien connu de 150 kW (204 chevaux) qui trouve un renfort bienvenu en la personne d’un moteur électrique de 70 kW (95 chevaux) logé entre les roues arrière . La puissance combinée de ces deux moteurs atteint quelque 220 kW, soit 299 chevaux . Une nouvelle technologie permet aux 4 roues d’être motrices lorsque les deux moteurs fonctionnent ensemble ce qui équivaut à une transmission intégrale de type 4 x 4 . Elle permet aussi de rouler, à basses vitesses, en mode « zéro émission » avec le seul moteur électrique . Le tout est accouplé à une transmission automatique à 6 rapports . Le plus intéressant reste la consommation moyenne qui s'établit à 3,2 l/100 km en cycle mixte pour seulement 83 g/km de CO2 de rejet . L'autonomie en mode tout électrique n'est évidemment par étrangère à ces bons chiffres . Peugeot va encore plus loin dans l’efficience et propose la fonctionnalité « plug-in », des batteries lithium-ion qui peuvent être rechargées en branchant le véhicule sur une prise de courant 220 V standard . Ceci lui permet d’avoir un mode « ZEV » largement étendu, c’est-à-dire qu’il a la faculté de parcourir jusqu’à 30 km en propulsion 100 % électrique sans aucun rejet de CO2 ….





Caractéristiques techniques :

  • Motorisation : Hybrid4
  • Moteur thermique : 4 cylindres Diesel 2.2 HDI de 150 kW (204 chevaux)
  • Moteur électrique : 70 kW (95 chevaux)
  • Puissance totale : 299 chevaux
  • Batteries : lithium-ion
  • Cx : 0,28
  • Consommation : 3,2 l/100 km
  • Rejets : 83 g/km de CO2








La « Peugeot HX1 », c'est ça ...



La « Peugeot HX1 », c'est ça ...






JPBlogAuto