Mot-clé - Hewland

Fil des billets

vendredi 23 décembre 2016

Heron Europa - 1962







heron00.jpg



La marque automobile Heron fait parti de ces nombreux petits artisans automobiles Anglais qui étaient spécialisés dans la construction de petites voitures de sport dans les années 60 à 70. Dirigée par un jeune entrepreneur du nom de Derek Bishop, la société Heron Plastics Ltd, basée à Greenwich dans la banlieue de Londres sur la rive sud de la Tamise, était au départ un simple fournisseur spécialisé dans la fabrication de carrosseries en plastique de voitures de course pour des écuries ....





Cette petite firme travaillait au départ sur commande pour des marques connues comme Austin, Diva ou Lola en produisant des kits de carrosseries en plastique ou plus exactement en fibre de verre prêts à monter sur des châssis roulants. Parmi la multitude d'artisans britanniques proposant ce genre de kits en polyester, celui que commercialisait Heron Plastics Ltd se démarquait de la concurrence par son faible prix très attractif qui retint immédiatement l'attention de nombreux amateurs ....





Assez rapidement, Derek Bishop imagina donc sa propre carrosserie, et plutôt satisfait du résultat final obtenu, il commença à commercialiser sa première voiture la Heron Cabriolet même si le créneau paraissait déjà bien encombré. La Heron dans sa version cabriolet se présentait sans faute de goût, et Derek Bishop avait le souci de produire un ensemble de bonne qualité. Mais il se heurta comme tous ses confrères à un affaiblissement du marché des kits au début des années soixante ....





Avec le souci de rendement de tout gestionnaire d'entreprise et aussi pour ne pas se laisser distancer par ses concurrents, il diversifia très vite son offre avec un tout nouveau modèle murement étudié et réfléchi dont le style dérivait du cabriolet. C'était un petit coupé à tendance sportif plutôt sobre mais assez élégant, l'étonnante et insolite Heron Europa présentée la première fois au Racing Car Show en 1962, puis ensuite dans sa version définitive au salon auto de Genève en mars 1963 ....





Les Heron Europa mais aussi les Heron Cabriolet étaient toutes les deux construites sur la base d'un châssis porteur à poutre centrale renforcé, et étaient pourvues de trains roulants et de suspensions empruntées à la Triumph Herald pour une question d'économie. Ces voitures assez légères étaient dotées de freins à disque à l'avant et de tambours à l'arrière, ce qui permettait à leur pilote de les conduire de manière assez vive sans mauvaise surprise tout en ayant des performances honorables ....





Un châssis spécial inédit fut construit spécifiquement pour l'insolite Heron europa, qui reprenait les trains roulants légèrement modifiés de la Triumph Herald. Son moteur était installé en position longitudinale sous le capot avant. Une carrosserie extrêmement basse et plutôt profilée fut dessinée, qui adoptait un look vraiment inhabituel. L'avant dépourvu de pare chocs offrait un long capot moteur qui s'étendait jusqu'au pare brise. La petite cellule de deux places se terminait par une vaste lunette arrière qui descendait sur un arrière tronqué assez harmonieux ....





L'emménagement intérieur de cette étonnante Heron Europa était lui aussi d'assez bonne facture. En effet le tableau de bord était équipé de six compteurs, quatre petits et deux gros, qui permettaient une surveillance complète de la mécanique en offrant tous les contrôles possibles. De plus pour une voiture à tendance sportive un côté assez luxueux avait été conservé avec du cuir de couleur et des inserts en aluminium du plus bel effet. Le tunnel de transmission matelassé, le volant alu couvert de cuir et les moquettes épaisses participaient aussi au confort général ....





Pour ce qui est de la mécanique, la petite Heron Europa etait équipée dans sa version la plus puissante d'un moteur provenant de la gamme Ford UK. Ce moteur est un Cortina 4 cylindres en ligne de 1.498 cm3 qui développait 120 chevaux ce qui lui donnait des performances très honorables pour l'époque avec une vitesse maximale de 190 km/h. La transmission était assurée par une boite Hewland à cinq rapports synchronisés. Hélas puisque ces voitures étaient vendues souvent en kit pour échapper aux taxes, la complexité du montage faisait fuir une large partie de la clientèle potentielle. La trentaine de voitures construites par Heron en quatre années d'existence, dont seulement douze Europa, ne permit pas finalement de couvrir les lourds investissements, et la petite usine fermait ses portes en 1964 ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : 4 cylindres
  • Disposition : Avant
  • Cylindrée : 1498 cm3
  • Puissance : 120 ch à 5500 tr/min
  • Couple : 346 Nm à 3200 tr/min
  • Transmission : Boite manuelle à 5 vitesses



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © Heron




Le moteur Heron Europa ...






JPBlogAuto

mercredi 15 décembre 2010

Fun Car Twintech - 2006



FUN CAR TWINTECH ….







Voici un engin assez méconnu qui mérite d’être découvert et dont le billet justifie pleinement sa place dans cette rubrique . Il est le fruit de trois ingénieurs américains, Jay Novak, Dave Piontek et Kip Ewing, qui sont passionnés de roadsters anglais du genre Morgan Super Sport ou plus récent comme les Lotus Seven et autres Caterham ou plus récent encore l’Ariel Atom . En 2006, ils fondent la société « Fun Car » dans le Michigan aux Etats-Unis pour construire leur propre voiture Twintech, un genre d’hybride mi moto mi auto, une bonne façon de se démarquer des légions de kit cars britanniques ….



La Fun Car Twintech, c’est son nom, nous emmène faire un tour dans les années d’avant-guerre par son look, pour nous ramener immédiatement dans le 21ème siècle par ses performances . L’engin est construit sur un châssis tubulaire de 1,75 pouce en acier très rigide contemporain et moderne, qui repose sur quatre roues munies de jantes en aluminium forgé de marque Kosel de 17 pouces équipées de pneus Goodyear F1 . La suspension est entièrement réglable par des bras ovales tous indépendants dont le contrôle est facilité car tous le système est apparent et hyper facile d’accès . Plusieurs autres éléments, y compris les étriers de freins, sont usinée dans la masse ce qui garantie une solidité à toute épreuve . La voiture bénéficie d'une parfaite répartition du poids 50/50 . Pour ce qui concerne la carrosserie, l’engin est muni du strict minimum, une baignoire baquet mais en carbone et quatre mini protections de roues ….



Question mécanique, les habitués des manifestations d’ancêtres connaissent les pétarades des Morgan Super Sport qui posaient leur moteur bicylindre en avant du capot, une idée que reprend la Fun Car Twintech . Le fabricant étant américain, le moteur utilisé est pour l’instant un S&S de 125 chevaux, mais il n’est pas interdit d’imaginer de plus grosses mécaniques avec ou sans compresseur de suralimentation . Ce moteur installé en porte à faut avant fait le contrepoids à un pont arrière Volkswagen accouplé à une transmission à boîte Hewland séquentielle . Compte tenu que la voiture pèse moins d’une demi tonne, vous devinais facilement que le rapport poids/puissance est très favorable . Les performances sont donc à la hauteur avec un 0 à 100 km/h en seulement 4,5 secondes, et une force centrifuge latérale qui peut atteindre 1.1 G . Le freinage est lui aussi performant et peut passer de 100 km/h à 0 en moins de 80 mètres ....



Si la Fun Car Twintech est un engin plutôt orienté pour la piste et le sport, il est toutefois utilisable et homologué pour la route . A ce titre il est équipé de tous les accessoires de signalisation et d’éclairage nécessaires et indispensables . Phares, clignotants, feux stops, même réduit au strict minimum, tout est bien présent, même deux rétroviseurs . Le tableau de bord est complet et bien lisible, la position de conduite est idéale et les sièges Sparco Evo offrent un bon soutien pour la conduite sportive sur et en dehors de la piste . L’engin est mis à prix à 50.000 dollars et est principalement destiné à la piste . Il y affrontera sans doute l’Ariel Atom à laquelle il ressemble fort pour ce qui est de la philosophie motorisation exceptée . Pour rester dans la tradition britannique, une version en kit à bas prix de la voiture pourrait même apparaître assez vite ....







Caractéristiques techniques :

  • Moteur : V Twin
  • Cylindrée : 2 cylindres
  • Puissance : 125 chevaux
  • Accélération : Le 0 à 100 en 4’’5


  




La « Fun Car Twintech », c'est ça ...





JPBlogAuto