Mot-clé - Virgil Exner

Fil des billets

vendredi 27 juillet 2018

Dual Ghia Coupé L 6.4 - 1961











Dual-Ghia est une marque automobile rare et éphémère aujourd'hui complètement disparue, qui produisait des voitures aux États-Unis du milieu des années 50 au début des années 60. L'idée d'une voiture sportive en série limitée est venue du richissime entrepreneur Eugene Casaroll, qui contrôlait le constructeur de véhicules spécialisés Dual-Motors Corporation basé à Detroit dans le Michigan. Le choix du nouveau nom Dual-Ghia s'est naturellement imposé car il est tout simplement représentatif des efforts de collaboration entre les deux firmes, l'américaine et l'italienne ....





Après avoir obtenu les droits sur la conception, poursuivant son idée un peu folle, Eugene Casaroll a demandé au représentant américain de Ghia et à son vice président chez Dual, Paul Farago, de pouvoir étudier et développer cette voiture de série sportive dont il rêvait, mais en petite série limitée adaptée aux contraintes de la production. Il venait de lancer la « ligne d'assemblage la plus longue du monde » qui consistait à transporter des châssis nus mais équipés de leurs trains roulants complets d'origine Dodge en Italie. Chez le partenaire Turinois, la carrosserie et l'intérieur sont fabriqués par les ouvriers de Ghia. Une fois les véhicules partiellement assemblés, ils retournent aux États-Unis chez Dual-Motors qui est chargé de tout le reste des finitions et principalement de l'implantation de la mécanique. Au final tout ce processus s'avère long, fastidieux et très couteux ....





Le design de l'élégante Dual Ghia Coupé L 6.4 s'inspire très largement de plusieurs études de style réalisées par le designer américain Virgil Exner qu'il conçoit avec l'assistance de Luigi Segre de la carrosserie italienne Ghia pour des show-cars concepts extravagants et performants pour Chrysler. Ces voitures d'expositions fascinent tellement Eugene Casaroll, qu’il décide d'en construire au moins une qui rassemblerait le meilleur de la produire en créant la marque Dual Ghia. Son look plutôt audacieux et novateur pour l'époque est clairement destiné à attirer l’attention du public sur les qualités certaines dont elle fait preuve ainsi que sur les nouvelles technologies pouvant être employées sur les prochains modèles de série qui seront mis en production ....





Bien que ce système de production s'avère peu pratique et très cher, la stratégie générale de commercialisation de l'insolite Dual Ghia Coupé L 6.4 est un succès et elle devient rapidement la coqueluche du tout Hollywood. Cet insolite et luxueux cabriolet trouve rapidement des acquéreurs célèbres dans le cinéma, la politique, le sport et aussi le show business et notamment près des italo-américains comme Frank Sinatra et Dean Martin. Ils en font admirablement sa promotion aux côtés des autres membres du Rat Pack, Sammy Davis Jr, Eddie Fisher et Peter Lawford. Elle est également la monture de futurs présidents comme Richard Nixon et Ronald Reagan. Il faut dire que ce somptueux coupé 2 + 2 est construit avec un niveau de qualité très élevé, et donc fatalement il est une fois de plus destiné aux clients riches et célèbres ....





L'étonnante Dual Ghia Coupé L 6.4 est au final tout sauf simple à construire. En fait elle nécessite 1500 heures de travail à Turin et 200 heures de plus à Detroit pour finaliser l'assemblage. Ses coûts de fabrication sont tellement élevées que répercutés sur son prix de vente, son tarif en devient exorbitant et dépasse une certaine réalité face à des voitures d’exception aux performances similaires comme par exemple la Cadillac Eldorado, ou même comparée à des voitures plus impressionnantes comme la Ferrari Superamerica. Finalement cette italo-américaine ne pourra pas survivre auprès d’une clientèle aussi versatile et quelques années seulement après son introduction au Salon de Paris de 1960, la production doit être interrompue. À cette date, seulement 26 exemples et un prototype avaient été commercialisés ....





L'habitacle intérieur de cette élégante Dual Ghia Coupé L 6.4 propose un style à l'italienne fort plaisant avec les instruments cerclés, le cuir surpiqué et la planche de bord en aluminium anodisé du plus bel effet. Pas moins de sept compteurs cylindriques à aiguilles composent le tableau de bord et permettent d'avoir toutes les indications nécessaires à la surveillance de la mécanique. Un superbe volant Nardi à trois branches en aluminium cerclé de bois donne une note sportive. Les moquettes sont épaisses et assorties en coloris à l'ambiance générale. Les sièges semi-baquets en cuir sont très bien dessinés pour offrir un confort maximum. Les accessoires importants sont présents comme par exemple la radio et la climatisation ....





Pour ce qui est de la mécanique de cette Dual Ghia Coupé L 6.4, elle reprend un bloc moteur américain. En effet, elle est motorisée par un moteur Chrysler V8 à 90°série B, qui a une cylindrée d’environ 6,4 litres et qui va fournir le nom au modèle "Ghia L6.4". L'allumage est confié à un distributeur à deux points Mallory pour une étincelle plus fiable. Ce moteur alimenté par 4 carburateurs Carter AFB à double corps délivre une puissance maxi de 335 chevaux à 4.600 tr/min et 410 Nm de couple à 2.400 tr/min, et est accouplé à une boite de vitesses Chrysler Torqueflite, automatique à trois rapports. Ainsi équipée la voiture offrait des performances plutôt haut de gamme pour l'époque avec par exemple une vitesse maximum avoisinant les 225 km/h ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : 8 cylindres en V
  • Cylindrée : 6.4 litres
  • Puissance : 335 chevaux à 4.600 tr/min
  • Couple : 410 Nm à 2.400 tr/min
  • Boite de vitesse : Torqueflite automatique à trois rapports



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Dual - © Ghia - © Stubs






JPBlogAuto

vendredi 23 mars 2018

Giacinto Ghia Carrosserie






ghia00.jpg


La Carrosserie Ghia est une des plus anciennes entreprise italienne de design de voitures et de réalisation de carrosseries spécifiques automobiles créée en 1915 à Turin, par Giacinto Ghia. Né à Turin en 1887 Giacinto Ghia était un entrepreneur qui avait commencé sa carrière dans le domaine de l'automobile en tant que pilote d'essai chez Rapid et Diatto ....


ghia01.jpg

Ghia est l’un des grands noms de la carrosserie italienne qui a connu une histoire parfois difficile, mais a signé de nombreux chefs d’œuvres automobiles, tout en employant les plus grands designers. Pendant la première guerre mondiale dans son modeste atelier, il réalise ses premières carrosseries sur des châssis Seat, Itala et Diatto. Au lendemain du conflit, son affaire prospère et au cours des années vingt, l’entreprise s’est constituée une clientèle de riches particuliers en se spécialisant dans les voitures sportives mais aussi en répondant aux commandes des usines Scat, Fiat, Lancia et Spa. A ces partenariats s’ajoutent d’autres collaborations notamment avec Alfa Romeo ....





Avec Giugiaro, Italdesign, Touring, Pininfarina et Bertone, Ghia est l’autre grand de la carrosserie italienne. C’est également l’une des plus anciennes maisons de la péninsule, dont l’histoire foisonnante et complexe, voire chaotique, apparaît d’une grande richesse. Un parcours étonnant qui prend l’allure d’un roman, où, de Mario Revelli à Giorgietto Giugiaro en passant par Michelotti, Frua, Boano et Exner, se croisent quelques-uns des plus grands créateurs du design automobile. Avec pour conséquence une production en forme d’inventaire à la Prévert, où voisinent des modèles aussi divers que la Maserati Ghibli, la Volkswagen Karmann-Ghia ou les Chrysler construites en collaboration avec Detroit ....





Au début de l'activité, dans le domaine du design, Ghia entretient des relations privilégiées avec le comte Mario Revelli de Beaumont. Remarquable concepteur et designer au style novateur, ce dernier exercera une profonde influence sur le style de la maison au cours des années trente, notamment avec la vogue du style aérodynamique. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, l’usine turinoise est détruite par les bombardements. Quand Giacinto Ghia meurt subitement en 1944, la direction de l’entreprise revient à Mario Felice Boano, désigné dans son testament par le fondateur de l’entreprise. ....





A partir de 1948, la Carrosserie Ghia va fabriqué des modèles sur des châssis Fiat. En 1950, Luigi Segre est nommé directeur de l'entreprise et, à cette époque, les prototypes de Lancia Aurelia et Simca-Abarth sont construits. Notons également la réalisation de carrosserie hors-série sur les châssis Delahaye, Bentley et Talbot. Sous la direction de Luigi Segre , entre 1953 et 1963, de nombreuses firmes étrangères commandèrent des modèles chez Ghia, tels que Ford ou Lincoln mais aussi Volkswagen ou Volvo. Chrysler et son concepteur Virgil Exner est devenu un partenaire proche pendant 15 ans, et il y a même quelques Ferrari qui vont voir le jour à cette époque ....





Après la mort de Luigi Segre en 1963, la Carrosserie Ghia fut vendu trois ans plus tard, en 1966, à l'homme d'affaire Ramfis Trujillo, puis en 1967 à la société "Rowan Controller Co." en nommant l'Argentin Alejandro De Tomaso comme président et directeur général de l'usine de carrosserie italienne. Pendant ces années Ghia présentera divers modèles pour De Tomaso, Iso, Maserati, Simun, Oldsmobile, Isuzu, Fiat, Bugatti, Plymouth, Renault ou Lancia. C'est l'époque ou Ghia avait acquis l'importance et les dimensions d'une grande industrie, avec des activités et des intérêts qui englobaient tous les secteurs de l'activité, de l'étude des «voitures de rêve» aux projets de modèles de série, ou de véhicules spéciaux à la construction en série de carrosseries pour des tiers ....





En 1970, la société «Rowan Controller Co.» a vendu l'entreprise, laissant à Ford 80% des actions et les 20% restants à Alejandro De Tomaso, qui a conservé son poste de président de la société jusqu'en 1972, année dans lequel il a donné ses 20% à Ford. Coïncidant avec le démarrage de cette nouvelle propriété, Ghia a développé une voiture qui était très populaire, la De Tomaso Pantera, avec des mécaniciens Ford. Depuis 1972, les stylistes Ghia ont travaillé presque exclusivement pour Ford. À partir de 1973, le nom de Ghia est devenu le meilleur niveau de finition de Ford dans sa gamme de modèles grand public. La tendance a commencé en Europe ( Granada, Capri, Cortina, Escort, Fiesta, et plus tard Sierra, Orion, Scorpion, Mondeo, Focus ont tous eu des niveaux Ghia), mais s'est rapidement répandue dans le monde entier, notamment aux États-Unis, en Amérique du Sud et en Australie ....

Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Carrosserie Ghia
© - YouTube © - Motorlegend



La mythique Volkswagen Karmann Ghia ...



La superbe Renault Floride Ghia ...





JPBlogAuto

jeudi 14 janvier 2016

DeSoto Ghia Adventurer II - 1954







desoto00.jpg



La firme DeSoto était une marque automobile américaine appartenant à la Chrysler Corporation et qui exista de 1928 à 1961. La marque fut fondée par Walter Chrysler le 4 août 1928 et fut ainsi nommée en l'honneur d'Hernando de Soto, un célèbre conquistador et explorateur espagnol. Chrysler voulait alors rivaliser dans le segment de moyenne gamme avec les marques General Motors et aussi Studebaker ….


desoto01.jpg


Pour une question de rentabilité et aussi pour la facilité de production, DeSoto partageait la plupart de ses plates-formes de voiture avec celles de la marque Chrysler. La ligne des voitures et le style étaient confié au designer maison du groupe, l'inventeur du "Forward Look", le fameux Virgil Exner qui deviendra célèbre et connu grâce a ses créations réputées qu'affectionnent les collectionneurs ….


desoto02.jpg


La DeSoto Ghia Adventurer II est un des produits de la collaboration entre le groupe Chrysler et la célèbre carrosserie italienne Ghia. Cette voiture est née en fait de la solide amitié qui liait Virgil Exner et Luigi Segre, le célèbre directeur de la fameuse carrosserie Ghia. Chrysler avait en effet pris l'habitude de faire appel à cette maison de haute couture italienne, très réputée à l'époque, pour carrosser certains de ces châssis de série afin de créer des modèles de grand prestige destinés à jouer le rôle d'ambassadeurs de la marque dans les grands salons européens et américains ....


desoto03.jpg


Des coupés, des cabriolets, des berlines mais aussi des limousines furent ainsi fabriquées, généralement à partir de modèles complets assemblés à Détroit puis expédiés par bateau à Turin pour y être déshabillés et recarrossés par Ghia. Certaines de ces voitures ont même connu ensuite une commercialisation en toute petite série. Cette incroyable et étonnante DeSoto Ghia Adventurer II issue de la commande de Chrysler a donc été étudiée en interne chez Ghia par le patron en personne Luigi Segre et conçue par l'ingénieur maison Giovanni Savonuzzi ....


desoto04.jpg


La DeSoto Ghia Adventurer II est une voiture extrêmement longue pour un coupé biplace traditionnel, sa forme est à la fois élégante et raffiné quoique vraiment spectaculaire et très insolite. Elle proposait une fonction très innovante qui semble ne jamais avoir été réutilisé qui résidait dans son toit électrique coulissant et escamotable mais positionné derrière les sièges, ce qui donnait un libre accès sur une zone ouverte et les avantages d'une décapotable sans les inconvénients ....


desoto05.jpg


La DeSoto Ghia Adventurer II est un exemple parfait de l'influence frappante du style italien classique de cette époque. Elle propose une ligne vraiment très élancée mais assez fine et élégante en nous offrant un 3/4 arrière totalement sublime. La ceinture de caisse est surlignée par une nervure qui cours sur toute la longueur et participe à la fluidité du profil. Dommage que l'avant de l'auto soit un peu moins réussi, avec une grande bouche un peu massive plutôt disproportionnée ....


desoto06.jpg


Cette DeSoto Ghia Adventurer II a été créé par Chrysler et Ghia pour la promotion de la marque dans le circuit européen des divers Salon automobiles. Plus tard, elle a finalement été acheté par sa Majesté le roi Mohammed V du Maroc. Il faut dire qu'elle a une présence indéniable, une beauté majestueuse qui fait qu'elle a été classée par différents experts automobiles comme l'un des dix meilleurs concept-cars jamais créés. Finalement le roi n'aura gardé la voiture qu'un peu plus d'une année avant de la revendre à un diplomate américain, qui l'a renvoyé aux États-Unis ....


desoto07.jpg


Comme quasiment toutes ces voitures d'exception destinées a être exposées dans des salons automobiles dans la plupart des capitales du monde, la très insolite DeSoto Ghia Adventurer II propose un intérieur très raffiné et vraiment luxueux. Le tableau de bord propose une instrumentation complète harmonieusement disposée sur une superbe platine en aluminium bouchonnée du plus bel effet. Les moquettes épaisses et les sièges réglables offrent un confort très agréable . L'intérieur est garni de cuir bicolore rouge et noir dont les découpes et les proportions sont judicieusement adaptés. Le tout respire incontestablement la classe et le luxe ....


desoto08.jpg


Pour ce qui est de la mécanique de cette DeSoto Ghia Adventurer II, les ingénieurs de la firme qui ont conçu la voiture ont utilisé un moteur provenant de la banque d'organe de la marque, c'est un huit cylindres Firedome Hemi V8 de 276 ci de cylindrée robuste et puissant pour l'époque. Ce moteur développe 176 chevaux à 4400 tr/min, il est couplé à une boîte automatique PowerFlite à deux vitesses qui procure à la voiture des performances plutôt honorables dans les années 50 ....


Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : Firedome Hemi 8 cylindres
  • Disposition : Longitudinale avant
  • Cylindrée : 276 ci
  • Puissance : 176 ch à 4400 tr/min
  • Couple : 346 Nm à 2000 tr/min
  • Transmission : Propulsion
  • Boîte de vitesses : 2 vitesses automatique


Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © KustomKruzin



La DeSoto Ghia Adventurer II de 1954 ...






JPBlogAuto

samedi 21 novembre 2015

Plymouth Belmont - 1954







belmont00.jpg



Plymouth est une marque d'automobiles fabriquées par le constructeur automobile Chrysler aux États-Unis, de 1928 à 2001. La firme Plymouth a été fondée en 1928 par Walter P. Chrysler pour élargir le groupe Chrysler à une nouvelle clientèle populaire, face à la concurrence principalement aux Ford et Chevrolet. Plymouth connaît ses heures de gloire dans les années 1940, 1950 et 1960 où la marque est à la troisième place en termes de volume de production mais toutefois derrière Ford et Chevrolet. Puis au fil du temps elle perd de plus en plus d'adeptes dans les années 1970 et 1980, pour devenir presque marginale dans le courant des années 1990 ….


belmont01.jpg


La Plymouth Belmont était en 1954 un des tout premier concept de voiture de sport construite avec une carrosserie en résine plastique ce qui n'était vraiment pas du tout courant. C'est un imposant coupé deux places type roadster d'un empattement de 2,90 mètres et de 4,86 mètres de long pour 1,90 mètres de largeur mais qui ne fait que 1,20 mètres de hauteur et qui sera donc construit en fibre de verre ….


belmont02.jpg


C'est au célèbre styliste de la firme, Virgil Exner, que l'on doit le design de la Plymouth Belmont. Elle est présentée pour la première fois en 1954 au salon de l'auto de Chicago puis au New York Autorama show. La voiture a été construite pour Chrysler par le sous traitant Briggs Manufacturing Company sur un châssis de Plymouth pour assurer la promotion de la division Chrysler alors en difficulté ....


belmont03.jpg


Cet élégant roadster surbaissé Plymouth Belmont à la fois futuriste et attractif a été très médiatisée et bien accueilli par le public à l'époque. Pourtant, le conducteur et le passager devaient être prêts à faire quelques concessions au style assez flamboyant de la voiture. En effet, des défauts de conception étaient présents comme par exemple le pare brise qui était formé à partir de plexiglas ce qui signifie que la vue était quelque peu déformée à travers les deux parties incurvées ....


belmont04.jpg


La Plymouth Belmont est vraiment très longue pour un coupé biplace, mais sa forme est à la fois élégante et raffiné quoique assez spectaculaire. Elle proposait une fonction très innovante pour l'époque qui résidait dans son toit escamotable sous la forme d'une capote capable d'être soigneusement rangée dans un petit compartiment caché conçu à cet effet qui se trouve derrière les deux sièges ....


belmont05.jpg


La Plymouth Belmont est un exemple parfait de la voiture concept qui n'a jamais atteint malheureusement le stade de la production finale. En fait, elle manquait par exemple de poignées de portes extérieures, ce qui signifie que le conducteur et le passager devaient pour monter à bord de la voiture ouvrir les portes en passant la main à l'intérieur de l'habitacle afin d'atteindre la poignée interne, pas pratique même si cela aurait probablement été modifié lors de la production finale ....


belmont06.jpg


Par contre cette Plymouth Belmont à la présence indéniable offrait un confort et une finition vraiment soigné. L'intérieur plutôt ergonomique pour son époque propose des matériaux nobles comme le cuir crème épais et raffiné subtilement mis en valeur par des inserts en aluminium du plus bel effet. Les tapis de sol et la moquette sont aussi à la hauteur des ambitions de confort revendiquées ....


belmont07.jpg


Le tableau de bord de la Plymouth Belmont est très bien pensé et présenté, il dispose de tous les instruments et de toutes les jauges et compteurs nécessaires au suivi du bon fonctionnement général de la mécanique. Le tout est harmonieusement disposé sur une belle planche en bois précieux du plus bel effet encadré d'un très élégant jonc d'aluminium poli, au final ça respire la classe et le luxe ....


belmont08.jpg


Pour ce qui est de la mécanique de cette Plymouth Belmont, les ingénieurs de la firme qui ont conçu la voiture ont utilisé un moteur provenant de la banque d'organe de la marque. Leur choix s'est porté vers un Dodge Ram Hemi Red V8 de 3,9 litres de cylindrée qui développe 150 chevaux à 4500 tr/min. Ce robuste moteur a été accouplé à une transmission Hy-Drive semi-automatique Plymouth à trois vitesses qui procure à la voiture des performances plutôt honorables dans les années 50 ....



Caractéristiques techniques :

  • Énergie : Essence
  • Moteur : Dodge Ram Hemi Red V8
  • Disposition : Longitudinale avant
  • Cylindrée : 3.9 litres
  • Puissance : 150 ch à 4500 tr/min
  • Couple : 346 Nm à 2000 tr/min
  • Transmission : Propulsion
  • Boîte de vitesses : 3 vitesses Hy-Drive semi-automatique



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © KustomKruzin






JPBlogAuto

- page 1 de 3