Mot-clé - Ford Thunderbird

Fil des billets

vendredi 31 juillet 2020

Auto-Union 1000 SP Coupe - 1958











Au début des années 1930, alors que Daimler-Benz, le constructeur des Mercedes, affiche une santé florissante, les petits constructeurs allemands souffrent gravement de la crise. Le PDG de DKW, a alors l'idée, en 1932, de fédérer quatre anciennes marques automobiles allemandes, Audi, DKW, Horch et Wanderer, sous le sigle Auto Union AG, d'où le logo aux quatre cercles, et d'installer cette nouvelle firme à Chemnitz, en Saxe. La compagnie a donné naissance à la marque Audi actuelle, filiale du groupe Volkswagen ....





La seconde guerre mondiale fait perdre deux usines à la marque qui se refonde en 1949 à Ingolstadt, mais malgré la grande qualité des autos, les ventes sont en berne car Auto Union, qui fabrique alors des automobiles de grande qualité, souffre d’une image démodée auprès de la jeune clientèle. En 1957 Daimler-Benz rachète finalement Auto Union pour la rajeunir est la remettre au goût du jour. En septembre 1957 on présente donc la belle Auto Union 1000 SP au salon de Francfort. Le but est d’aller marcher sur les plates-bandes de la Volkswagen Karmann-Ghia Type 14 avec un style moderne, des performances correctes et un prix moins élevé que la 190 SL Mercedes ....





Le design de la carrosserie de l'étonnante Auto Union 1000 SP qui est fabriquée par la Carrosserie Baur de Stuttgart est très inspiré des Ford Thunderbird américaines de 1955, dont elle reprend en particulier les ailes avants et arrières, et les feux arrières ronds. La calandre reprend clairement le même dessin que la Ford et même les ailes arrière qui se prolongent vers le haut par de fins ailerons. Que des codes “sexy” de l’époque et surtout, très en vue dans une Europe qui s’est entiché de la culture venue d’outre-atlantique ....





L'insolite Auto Union 1000 SP propose toutefois des atouts non négligeables comme par exemple le châssis robuste de la précédente F93, un train arrière abaissé de 20 mm et des amortisseurs durcis, un pare-brise panoramique, un pavillon de toit ayant toutes les apparences d’un hard top, la découpe très basse du passage de roue arrière qui masque avec plus d'élégance une grande partie de celles-ci. Autant d'éléments même si ils sont discrets qui finalement sont censés séduire les jeunes nouveaux clients ....





Finalement, ce nouveau modèle est plébiscité pour son esthétique très réussi, et belle la Auto Union 1000 SP rencontre le succès, car c’est toute une génération de jeunes allemands qui rêve de la posséder. Un bonheur n’arrivant jamais seul, sa conduite est plaisante et nerveuse. La bonne conception de l’auto, avec une caisse assez large et un centre de gravité très bas, lui permet d’offrir une excellente tenue de route plutôt bien appréciée ....





L'habitacle intérieur de la jolie Auto Union 1000 SP est assez luxueux pour une voiture d'après guerre censée être vendue à petit prix. La sellerie, de qualité tout à fait élégante est composée de cuir et de moquette. Les détails ont été vraiment soignés, en particulier au niveau des finitions. Le tableau de bord comprend une instrumentation assez complète regroupée dans deux gros compteurs positionnés devant le pilote sur une planche de bord peinte au couleur intérieure de la voiture. On y trouve également une radio de série et un jolie volant deux branches avec un cerclage chromé intérieur pour l'avertisseur ....





Sous le capot de la belle Auto Union 1000 SP les ingénieurs germaniques chargés de la technique ont choisi de rester fidèles à sa tradition DKW. Ils ont donc équipé la voiture du moteur DKW 3 cylindres en ligne deux temps de 981 cm³ de cylindrée qui doté d’un carburateur double corps inversé Zenith développe une puissance de 62 chevaux. La transmission est assurée par une boîte à quatre rapports qui est actionnée au volant à l’américaine le tout permet à la voiture d'atteindre environ 145 km/h, une vitesse tout à fait honorable à l'époque ....





Caractéristiques techniques :

  • Énergie : essence
  • Moteur : 3 cylindres en ligne
  • Cylindrée : 981 cm3
  • Puissance : 62 chevaux en deux temps
  • Vitesse : 145 km/h





Auto-Union 1000 SP Coupe - 1958 ...



Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Auto-Union - © StubsAuto - © JP Echavidre




JPBlogAuto

lundi 19 septembre 2016

Le style Néo Rétro







neo00.jpg

Certains clients font preuve d'une nostalgie pour ces voitures qui renvoient à une certaine joie de vivre comme la "Fiat 500", ce "pot de yaourt" lancé dans les années 1950 qui symbolise l'accès pour tous à l'auto, tout comme la "Coccinelle" ou encore la "Deuche". D'autres consommateurs veulent avoir une voiture différente, mais sans paraître snob, et sont donc prêts à payer beaucoup plus que pour un modèle normal. En fait, depuis des années, le vintage est omniprésent dans notre société et le secteur automobile ne fait logiquement pas figure d’exception, cette tendance c’est le « Néo Rétro » qui pousse les constructeurs à relancer sur le marché d’anciennes gloires du passé. Cependant, l’intérêt pour les constructeurs automobiles n’est pas uniquement de relancer un modèle ayant fait le succès de la marque dans le passé, il s’agit également de lui apporter un nouveau design, voire une nouvelle cible de marché. Dans leur déclinaison moderne, la donne a changé. Tous ces modèles ont, certes, gardé leur nom et quelques anciens éléments de style, mais ils ont surtout subi d’importantes évolutions car ils ont gagné en poids et en taille, ils ont hérité d’un look actuel et moderne, mais également des toutes dernières technologies. Nous ne sommes plus du tout dans une démarche de « voiture du peuple », les constructeurs ciblent désormais une clientèle à fort pouvoir d’achat, à la recherche d’une voiture tendance et moderne, tout en satisfaisant leur désir nostalgique ....





Le renouvellement des formes et du design est devenu une obligation, pour séduire des consommateurs de plus en plus avides de nouveautés. Si certaines formes tombent dans l'oubli, d'autres ont lancé des modes de courte durée, et d'autres sont devenues des mythes, source d'inspiration pour les stylistes en charge de concevoir des voitures au style Néo Rétro. Le style Néo Rétro peut se définir comme une alliance entre l'ancien et le moderne, entre des lignes du passé et la technologie du moment, c'est un mouvement international qui s'applique tant en Europe qu'aux États-Unis ou au Japon. Cette tendance débute d’abord aux U.S.A. dans les années 90, mais des grands constructeurs généralistes suivent le mouvement et présentent depuis une dizaine d’années des modèles évoquant sans ambiguïté des succès passés. En Europe, c’est VW qui a fait le premier pas vers cette tendance du Néo Rétro en 1998, le constructeur allemand décide de donner une seconde chance à sa célèbre "Volkswagen Coccinelle" en lançant la "Volkswagen New Beetle". La démarche consistait à lui apporter un design plus moderne, tout en préservant l’authenticité de la Coccinelle, pour ne pas ébranler la légende. Fort du succès de cette New Beetle, VW planche en 2003 sur le projet "Volkswagen Microbus" qui devait être commercialisé à l'horizon 2007. Ses proportions et son museau tout en rondeur évoquaient le fourgon "Volkswagen Combi" des origines en 1950, devenu durant les " sixties " le véhicule symbole de la culture hippie mais motorisé aujourd'hui par un V6 puissant et équipé de tous les accessoires modernes ....





La réussite de Volkswagen a évidemment donné des idées aux autres constructeurs automobiles qui se sont empressés de s’aligner sur cette tendance du Néo Rétro. Ainsi en Angleterre Aston Martin avait présenté au Salon de Londres en 1960 la superbe Aston Martin DB4 GT Zagato ce magnifique coupé très rare produit en 19 exemplaires seulement, belle, légère, et puissante. Après plus de vingt ans de silence, et une traversée du désert, une nouvelle version Aston Martin DB7 Zagato sera produite en seulement 99 exemplaires. Un autre modèle de la firme, l'insolite Aston Martin DB5 qui a été rendue célèbre grâce à James Bond va aussi être proposée en version Néo Rétro baptisée Aston Martin Speedback avec des lignes qui sont clairement inspirées de son aînée, même si la grille de calandre n'adopte plus la forme traditionnelle très reconnaissable et caractéristique de la maison ....





L'autre constructeur britannique célèbre Jaguar a lui aussi cédé à cette tendance. En fait un de ses modèles mythiques, le superbe cabriolet Jaguar XK-E Roadster qui est une star des sixties, a eue elle aussi une nouvelle version Néo Rétro. La société Eagle, grand spécialiste de la Jaguar E depuis 1982, a entrepris de peaufiner dans le moindre détail la Type E, en la modernisant, c'est la Jaguar Eagle Speedster. Mais ce modèle Type E est tellement emblématique chez cette marque que même la version Jaguar XK-E Coupé ne pouvait pas échapper à cette tendance. La firme Lyonheart aborda la question différemment, en dessinant une version inédite, aux lignes modernisées, équipée d'un V8 Jaguar poussé à 575 chevaux par Cosworth, c'est la très joli Jaguar Lyonheart Coupé, une excellente déclinaison Néo Rétro ....





La marque allemande BMW s'est elle aussi laissé séduire par la tendance Néo Rétro et l'un des tout premier modèle ou elle l'a utilisé est sans doute la petite Mini. Mais la plus réussi à mon avis est l’œuvre du designer allemand "Albrecht von Goertz", la superbe BMW 507 de 1955 qui sera déclinée en 2008 en une magnifique version Néo Rétro baptisée BMW Z8 et qui rencontra un vrai succès. Le designer "Paul Bracq" présentait en 1972 son concept-car BMW Turbo qui allait marquer durablement les esprits. Un hommage pour le moins Néo Rétro sera rendu à cette voiture en 2008 par le biais d'un autre concept-car la très étonnante et superbe BMW M1 Hommage ....





Les constructeurs italiens avec leur stylistes de génie ont eux aussi succombé aux sirènes du Néo Rétro. Ainsi Alfa Romeo et Touring créaient en 1952 l'incroyable Alfa Romeo Disco Volante C52 dont la dizaine de modèles de course se distinguèrent en compétition, aux mains entre autres, de Fangio. Touring, qui renaît de ses cendres depuis 2007, exposait à Genève en mars 2012 une carrosserie conçue pour habiller un châssis moderne qui devient la magnifique Alfa Romeo Disco Volante Touring une version Néo Rétro du modèle de 1952. En 1965, la firme milanaise avait aussi proposé une autre voiture de compétition baptisée Alfa Romeo Giulia TZ2 qui sera déclinée 46 ans plus tard dans une somptueuse version Néo Rétro par le designer Zagato baptisée Alfa Romeo TZ3 Stradale en neuf exemplaires dotés d'un V8 ....





S'il y a une autre marque italienne très célèbre qui ne pouvait pas échapper elle aussi au phénomène du Néo Rétro, c'est bien Ferrari et elle l'a fait par l'intermédiaire du fameux Pininfarina, lié depuis toujours avec cette firme. En effet la très étonnante Ferrari 250 Testa Rossa de 1957 est l'un des modèles les plus titrés du constructeur au cheval cabré et grâce à son V12 de 300 chevaux elle s'est imposé trois fois au 24 Heures du Mans. A défaut de lui ressembler, la Ferrari Pininfarina Rossa de 1999 construite sur une base de 550 Maranello en reprenait l'esprit mais en une sublime version Néo Rétro. Un autre modèle très insolite, la Ferrari 250 GT Nart Spyder était un roadster unique destiné à un client fortuné. Elle fut habillée en 1965 sous l'autorité de l'importateur Ferrari aux Etats Unis, Luigi Chinetti et Pininfarina va la décliner en Ferrari P540 Superfast Aperta Néo Rétro unique en 2010 pour un autre amateur américain fortuné séduit par les lignes de la première version de 1965 ....





L'autre constructeur italien réputé Lancia ne pouvait pas rester insensible à cette tendance et se devait donc elle aussi de proposer à sa clientèle des modèles Néo Rétro. La première voiture choisie pour cette métamorphose a été trois fois victorieuse au Championnat du Monde et trois fois au Championnat d'Europe des Rallyes. La fameuse Lancia Stratos avec ses lignes en coins fut élaborées dans les studios de Nuccio Bertone en 1973. Ce n'est qu'en 2010 que Pininfarina va finalement la décliner en une élégante version Néo Rétro baptisée Lancia Stratos Pininfarina. Auparavant en 1965, Lancia avait présenté un très jolie coupé aux lignes basses et lumineuses, la Lancia Fulvia qui marquera aussi son époque par de nombreuses victoires en rallye. Il faudra cependant attendre jusqu'en 2003 pour que Lancia, alors au creux de la vague, propose au Salon Auto de Genève une interprétation moderne au style Néo Rétro baptisée Lancia Fulvia Coupé qui fit rêver plus d'un amateur ....





En France, des constructeurs comme Citroën ou même Renault se sont eux aussi laissé séduire par cette tendance Néo Rétro. Afin de célébrer le 1/2 siècle de la Renault 4L, le constructeur de Billancourt va en 2010 présenter une version Néo Rétro de cette voiture dessinée par le styliste David Obendorfer et plutôt fidèle à la philosophie originale qui sera baptisée Renault 4 Ever. Bien plus tôt en 1946, la firme avais produit la voiture populaire française d'après guerre par excellence, la mythique Renault 4 CV. Cette fois encore il faudra attendre 1996 afin de célébrer le demi siècle de la 4 CV pour que la marque présente une version Néo Rétro baptisée Renault Fiftie qui offre des formes restant bien dans l'esprit de l'original ....





Les spécialistes sont quasiment unanimes pour dire que cette tendance Néo Rétro, directement inspirée du style d’antan, s'est manifesté d’abord aux U.S.A. dans les années 90. En fait les américains de chez Ford qui sont particulièrement prolixes ont développé des produits très proches de leurs modèles phares des années 50 et 60. La Ford Thunderbird de 1955 ce coupé de luxe pour père de famille en est la parfaite illustration. Après une longue absence, la Ford T Bird était de retour sur le marché en 2002, dans une version Néo Rétro au style qui évoquait la version initiale. L'autre modèle emblématique de la marque développé en 1965 par Caroll Shelby était une version plutôt musclée de la fameuse Ford Mustang GT 500. Ce n'est qu'en 2012 qu'elle sera déclinée en une version Néo Rétro très élégamment remodelée, dans un style proche des modèles des années 60, la superbe Ford Mustang GT Shelby ....





Dans le groupe General Motors, la belle Chevrolet Camaro apparait sur le marché américain en 1967, pour contrer la Ford Mustang qui faisait alors un tabac. Dans la catégorie nouvelle des " pony car ", après quatre générations, la jolie Camaro prenait une retraite méritée en 2002. Mais GM décide en 2009 de raviver la flamme avec une nouvelle version Néo Rétro rappelant étrangement son ancêtre né 42 ans plus tôt, c'est la nouvelle Chevrolet Camaro SS. Plus tôt en 1954, sur la base d'une Corvette, la GM avait construit un véhicule porteur d'une image forte, un genre de break baptisé Chevrolet Nomad. Le souvenir de cette voiture était si vivace que la firme a décidé en 2004 d'en proposer une nouvelle version Néo Rétro baptisée Chevrolet Nomad Concept, mais si l'esprit était encore bien présent, les lignes paraissaient bien dénaturées car vraiment trop lisses par rapport à l'original ....





L'autre grand constructeur américain Chrysler sous l'impulsion du groupe Fiat auquel il appartient aujourd'hui n'a pas tardé à emboiter le pas à Ford pour proposer un nouveau modèle Néo Rétro. En fait, la Chrysler 300 de 1955 qui fut ainsi nommée en raison des 300 chevaux issus de son V8 Hemi était le modèle le plus puissant du groupe, elle se fit une belle réputation sur les plus prestigieux circuits américains. Il était donc logique de la choisir pour la décliner en une version Néo Rétro qui impose sa gueule d'enfer dans nos rétroviseurs avec sa très imposante calandre, c'est la nouvelle Chrysler 300 C de 2004. Mais plus tôt en 1953, Virgil Exner le patron du style de la firme avait conçu l'étonnante Chrysler Elegance avec des formes basses et fluides peu courantes à l'époque. En 1998 cette superbe voiture à elle aussi était proposée dans une nouvelle version Néo Rétro avec une calandre béante et très arrondie ainsi que des ailes bien plus rebondies, c'est la Chrysler Chronos ....





Carroll Shelby ancien pilote vainqueur des 24 Heures du Mans, cessait pour raison de santé la compétition en 1960, et se consacrait au développement d'une voiture américaine capable de battre les Ferrari. Ce fut le mythique roadster AC Cobra, le croisement d'un châssis britannique et d'un V8 Ford. Quoi de plus logique pour la marque Ford de ressortir en 2004 une nouvelle version Néo Rétro de cette légende qu'ils vont appeler Ford Cobra Shelby pour nous rappeler ces lointains souvenirs, mais dont le look ne sera pas vraiment au rendez vous car les lignes générales de l'engin seront hélas trop neutres et plutôt fades. En 1964, Carroll Shelby avait encore présenté une autre voiture, le superbe Shelby Cobra Daytona qui était un coupé basé sur un châssis de son premier modèle AC Cobra. Ses formes aérodynamiques lui permettaient de lutter à arme égale avec sa concurrente la Ferrari 250 GTO. La encore en 2005, le géant Ford va une fois de plus proposer une nouvelle version Néo Rétro de l'engin qu'ils vont appeler Ford Shelby GR-1, mais qui cette fois sera plus réussi avec un design très élégant et fluide bien dans l'esprit du modèle original ....


Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube - © AutoDeclics



Quelques réalisations du design Néo Rétro ...



Le grand retour des voitures Néo Retro ...





JPBlogAuto