Mot-clé - DS

Fil des billets

mardi 8 novembre 2016

Citromania Magazine






citro00.jpg


Citromania est un ancien magazine généraliste automobile aujourd'hui disparu qui avait été créé en 2003 et publié par les éditions " Presse Pixel Multimédia ". Cette belle revue était gérée par Alexandre Suissa, son fondateur, qui cumulait également les rôles de Directeur Général de la publication et de Rédacteur en Chef ....


citro43.jpg


Le magazine Citromania était uniquement et exclusivement consacré en totalité à une seule marque, Citroën. Sa devise affichait très clairement la teneur sous le titre sur la couverture, "La revue de tous les passionnés de la marque au double chevron". Sa parution trimestrielle en faisait un genre de bible de cette célèbre marque ....





Le magazine Citromania dont le tout premier numéro trimestriel est sorti en Juin - Juillet - Août 2003 était au format classique A4 d'environ 210 x 300, imprimé sur 60 pages et une couverture en papier glacé assez luxueux, tout en couleur, avec une maquette claire aérée et moderne, pour un prix plutôt limité de 5 €uros ....





Le magazine Citromania offrait des textes qui étaient le fruit d'un travail " sérieux, documenté et soigné ", selon son directeur. Avec le recul du temps, force est de reconnaître la qualité des textes de ce magazine. La présentation faisait la part belle aux photos avec une mise en page très "fun". il entrait en concurrence directe avec un autre magazine bimestriel consacré lui aussi à Citroën, Citro Passion ....





L'iconographie du magazine Citromania était assez exceptionnelle. Les photos dans chaque numéro étaient très bien choisies pour mettre en valeur le modèle de voiture auquel elles faisaient référence. La publicité restait essentiellement cantonnée sur quelques pages de début et de fin, sans venir polluer la lecture des articles. Les passionnés appréciaient tout particulièrement le poster central biface détachable tout en couleur au format géant double A3 qui était placé au milieu de la revue ....





Le magazine Citromania proposait toutes les rubriques classiques de ce genre de revue, les actualités de la marque, des articles se présentation de modèles rares ou méconnus, des essais, le courrier des lecteurs, le calendrier des manifestations de la marque, des petites annonces pouvant bénéficier de photos couleurs jusqu’à 1/10 de page. Tous les modèles étaient passé en revue de la 2CV à la Traction en passant par la DS ou la Méhari et la XM ou aussi la SM et la CX ou encore la Visa et la GS ....





Dans le magazine Citromania, même les plus anciennes avaient leur place comme les Rosalie, B14, C4, 5HP, AC4, C6, ou B12, mais aussi les utilitaires comme par exemple les 46CDU, U23, G Boulangère, Taxi Landaulet, Type HW, Type HY, T46, Type HZ, AZU, ou Type G. Mais les positions sont difficiles à acquérir et à conserver sur le marché de la presse automobile consacrée à une seule marque. Le modèle économique est fragile, et Citromania n'échappera pas à ces contraintes. Faute d'un lectorat insuffisant en nombre, ce magazine de niche réservé aux vrais passionnés, aux fanatiques, aux amateurs pointus de la seule marque Citroën peine à survivre. Toujours est-il que ce numéro 38 de Septembre - Octobre - Novembre 2012 sera le dernier d'une série qui n'aura duré que seulement neuf ans. Après bien d'autres, il était victime de la concurrence et des aléas du difficile métier de l'édition papier car ce titre s'ajoutait à la multitude des magazines de divers éditeurs consacrés à la marque du Quai de Javel, Citropolis, Citroscopie, Citroën Revue, Chevronnés ....


Sources : © - Wikipédia © - Google Images © - Citromania






JPBlogAuto

samedi 14 novembre 2015

Flaminio Bertoni







bertoni00.jpg



bertoni01.jpg



Flaminio Bertoni, né le 10 janvier 1903 à Varèse en Italie et mort le 7 février 1964 à Antony en France, est un célèbre sculpteur et designer industriel italien. Cet homme hors du commun et aux talents multiples est issu d’une famille modeste. Bon élève, il grandit sans histoires, passant ses examens primaires avec succès. A la mort de son père, Flaminio qui a alors quinze ans, entre en apprentissage à la carrosserie de la société des frères Macchi. Il débute à l’atelier de menuiserie puis à celui de ferblanterie apprenant ainsi le travail de la tôle. Parallèlement, il suit aussi les cours de l’école des beaux arts de Varese, pour se perfectionner en dessin ....


bertoni02.jpg


En 1922 les talents de Flaminio Bertoni sont remarqués par une délégation française en visite aux ateliers Macchi et il se voit offrir un voyage d’étude en France à Paris. En arrivant dans la capitale,il se fait embaucher comme menuisier chez le carrossier Felber, puis chez Manessius et enfin une année entière chez les Rothschild ou il fera grâce à Lucien Rosengard la connaissance d’André Citroën. Il est ensuite engagé chez Citroën en tant que dessinateur en carrosserie, entre janvier et avril, mais souffrant du mal du pays il repart encore en Italie. Pour gagner sa vie, il travaille de nouveau chez Macchi, mais enfin avec un emploi plus valorisant de dessinateur ....





En 1929, Flaminio Bertoni démissionne de chez Macchi, car il juge l'entreprise trop conservatrice et qu'il a le sentiment de ne pas être reconnu à sa juste valeur. Finalement il ouvre alors son propre bureau de style personel, le " Studio tecnico di carrozzeria Flaminio Bertoni ", d'où sortent plusieurs modèles de carrosseries. Mais la France et son style de vie particulier l’attire toujours autant et avec son épouse, il décide donc de regagner Paris et travaille pour la " Société Industrielle de carrosserie de Levallois Perret ". Cette société est un sous traitant de Citroën, ce qui devait arriver arrivas, en 1932 il rejoint le Quai de Javel, l'histoire débute ....


bertoni04.jpg bertoni07.jpg


A son arrivée chez Citroën dans le service de carrosserie dirigé par l’ingénieur Cuinet il participe à la modernisation de la gamme Rosalie et Mathis. Le projet « V » était techniquement déjà avancé, la future Citroën sera monocoque tout acier sans châssis, et tractée par ses roues avant, en totale avant garde sur son temps, mais personne n’a idée de la forme qu’elle aura. Flaminio Bertoni a le trait de génie, car au lieu de la dessiner il va la sculpter. André Citroën est immédiatement conquis et le projet est lancé. Les premières commandes doivent être livrées aux clients en mai. Jamais dans l'histoire de l'automobile on n'avait conçu, réalisé et construit une carrosserie de série avec une telle rapidité. Sur le plan esthétique, la Citroën Traction Avant révolutionne l'automobile, avec ses formes basses et sa caisse sans marchepied. La nouvelle reine de la route était née et régnera pendant 23 ans ....


bertoni06.jpg bertoni05.jpg


Fort de ce succès, Flaminio Bertoni obtient le droit de « relooker » le projet TPV et le transforme en 2CV. Présentée au grand public lors du Salon de l’Auto de 1948, la voiture fait l'objet de moqueries en raison de son esthétique originale mais les carnets de commandes se remplissent sans discontinuer, encore un succès. En 1955 la Traction a pris quelques rides, et donc Bertoni dessine la sublime DS, la dernière reine de la route. L'idée est alors de concevoir le modèle qui puisse remplacer la Traction Avant, il repart sur des bases entièrement nouvelles et il donne encore libre cours à son talent de sculpteur. Puis même succès pour la DS surnommée « la bombe » présentée au Salon de l’Auto de 1955. Une ligne audacieuse et futuriste jamais imaginée pour l’époque, issue d’un " morphisme " entre un poisson et une voiture. Deux années plus tard, Citroën reçoit le prix d’honneur à la Triennale d’art et d’esthétique de Milan. Une véritable consécration pour Flaminio Bertoni ....





Lors de sa présentation au Salon de Paris en octobre 1955, la DS constitue une véritable provocation à la tradition de l'industrie automobile. Flaminio Bertoni la conçue avec des lignes fluides sans rainurage sur les flancs, un capot plongeant, un toit en matière légère fixé sur une charpente assez révolutionnaire, un volant monobranche, un système hydraulique, etc ... Elle semble avoir quelques années-lumière d'avance sur ses concurrentes du moment comme la Simca Versailles, la Peugeot 403 ou la Renault Frégate. C’est en 1961 que Bertoni dessinera celle qu’il coïnciderait comme sa plus belle réussite, l’AMI 6. Le stylisme maniéré de l'Ami 6 surprend le public, avec son dessin du pavillon en forme de pagode débordant au dessus des portières, son étrange lunette arrière inclinée vers l'habitacle, ses larges optiques rectangulaires, son capot moteur au dessin tortueux et les flancs de sa carrosseries légèrement sculptés, l'ensemble reflète bien ses idées originales ....





C’est des mains de Flaminio Bertoni, promu Chevalier des arts et des lettres par André Malraux, en juste récompense de son amour pour la France et de son travail immense, que naquirent ces carrosseries présentes dans nos esprits, voire dans nos cœurs et qui émerveillent toujours « petits et grands ». A une époque ou seules les performances comme la vitesse ou la puissance comptaient, Citroën à été le premier a introduire la notion de style et de design. Flamio Bertoni à été le premier styliste de la marque et au final citroën lui doit beaucoup. Bertoni a laissé derrière lui une œuvre artistique conséquente et en 1999, un jury réuni à Londres a élu la Citroën DS " Meilleur Objet Design Mondial du XXème siècle ", quelle consécration ....


Sources : © Wikipédia - © Google Images - © YouTube
- © Caradisiac - © Carcatalog




Flaminio Bertoni - Sa vie et son travail ...



L'autobus de Flaminio Bertoni ...



Conférence sur Flaminio Bertoni ...





JPBlogAuto

vendredi 21 août 2015

Porsche Citroën 911 DS - 2014







911ds00.jpg



Se lancer des défis est très souvent le crédo des passionnés et des restaurateurs de voitures anciennes. Dirigée par Stewart Johnson, la jeune société BrandPowder, spécialisée dans les expérimentations visuelles de communication vient de se lancer dans un de ces projets un peu fou. Le défi consistait à prendre les deux plus belles voitures jamais construites, à savoir la Citroën DS, la berline rendue célèbre par le Général de Gaulle, et la Porche 911 la sportive qui a fêté ses 50 ans en 2013, et de les fusionner pour en faire une ode à la voiture éternelle un genre de super voiture parfaite. Tronçonner deux voitures pour n'en faire qu'une quel audacieux défi ! ….





S’en prendre à ces icônes du design automobile a quelque chose de vraiment insolite et plutôt iconoclaste, mais seul le résultat final compte. En effet, prendre le meilleur de ces deux voitures faisant toutes les deux parties du Top 5 des voitures du siècle pour créer un semblant de voiture parfaite constituait un challenge vraiment très osé et quasiment insurmontable. On pouvait en fait penser que Ferdinand Porsche, considéré comme le premier et principal ingénieur du siècle pour les voitures de sport ainsi que le sculpteur italien Flaminio Bertoni qui avait conçu la DS encore aujourd'hui considéré comme la voiture la plus avancée jamais produite, devaient connaitre leur sujet par cœur. Pourtant l’équipe de Brandpowder a osé le faire ….





Brandpowder est un cabinet d'études indépendant qui travaille effectivement dans le domaine de " la spéculation sur les possibilités créatives " comme ils aiment le préciser. Donc, ils travaillent habituellement sans client et leur défi quotidien est de produire des idées très vendables, qui sont ensuite financées et réalisées lorsque la conception est terminée. Cette prise de risque demande une certaine dose de créativité et d'innovation mais surtout de superbes idées et un travail de conception irréprochable. En effet, Brandpowder a la liberté de concevoir sans un client, mais dans ce projet à qui le résultat final profite-t-il, à Porsche ou à Citroën ? ....





La Porsche 911 et la Citroën DS sont des véhicules totalement différents, tant au niveau du poids, de la forme, de la dynamique, de la mécanique, et sans parler de la puissance et des contraintes qui vont avec. Un simple copier/coller n’est donc pas du tout possible ou alors seulement sur une simple image ou une petite maquette. Néanmoins, Brandpowder a décidé de donner réellement vie à ce projet en invitant Stewart Johnson un ancien ingénieur en mécanique qui est probablement l’un des experts les plus réputés dans le domaine. Personne n’avait tenté quelque chose de si compliqué auparavant car les défis techniques à relever sont si énormes que même une équipe compétente en mécanique peut y passer de longues nuits blanches ....





Ce fastidieux travail a donc débuté avec une étude assez sommaire de plusieurs croquis dessinés à la main pour avoir une idée de départ des diverses possibilités d'assemblage. Ensuite et venue le moment de la planche à dessin pour préciser plus clairement le tout avec les bonnes dimensions à l'échelle réelle. Au final on est passé à la modélisation virtuelle en 3D sur informatique pour pouvoir enfin visualiser un assemblage réaliste. Tout ce long processus pour déterminer si la partie avant serait celle de Porsche ou de Citroën ou vice versa car les deux possibilités ont été testées. Finalement le moteur arrière l'a emporté et donc l'avant est celui de la 911. Il aura fallu cependant augmenter la hauteur du pare brise pour avoir une ligne de toit réaliste, fluide et harmonieuse et poursuivre également la lunette arrière avec un ajout de carrosserie pour combler le vide avec l’auvent du coffre trop arrondi ....





Si le problème du design et du look était maintenant clair et finalisé, restait en chantier celui de l'implantation mécanique générale. Après un rapide coup d’œil aux dessins informatiques en 3D, la question s'est posée de savoir où placer le moteur. En effet le nouveau défi consistait maintenant à adapter un moteur de Porsche 911 dans le capot arrière d’une Citroën DS, quasiment aussi difficile que de caser une citrouille dans une cosse de petit pois. Heureusement le Flat six s'il est large est un moteur à plat vraiment moins haut qu'un moteur traditionnel, donc sachant cela en le positionnant assez bas sur le châssis, la solution était enfin toute trouvée ....





S’en prendre à ces icônes du design automobile était vraiment risqué mais le résultat final valait la peine. Si le croisement fera hurler les aficionados des deux marques, il faut néanmoins reconnaître qu’il a du chien, preuve que la beauté des deux silhouettes n’a pas d'âge. Ce "rétro concept" appelé 911 DS a été réalisé sur base d’une DS de 1955 et d’une 911 de 1963 qui ont donc été sacrifiées sur l’autel du design. Une fois présentée à la presse, la 911 DS a causé un certain ramdam et une partie de la presse n’a pas été favorable à cette initiative. La personnalité de la 911 DS a été si forte qu’elle a réussi à la diviser en deux opinions très opposés et certains l’ont même comparée, non sans sarcasme, à un piètre petit champagne allemand. En outre, le créateur Brandpowder a essuyé pas mal de critiques ....





Pour ce qui est de la mécanique de cette incroyable Porsche Citroën 911 DS pas de grosse surprise, le constructeur a tout simplement opté pour un classique Flat 6 cylindres à plat de la 911 équipée d'un turbo qui délivre une puissance de 260 chevaux à 6300 tr/mn et un couple de 26 mkg à 5100 tr/mn. Souple et docile à bas régime, son moteur se réveille soudainement vers 5000 tr/mn et n'en démord pas jusqu'à 6500 tr/mn. Le système de refroidissement d'air d'origine avec sa soufflerie classique bien connue chez Porsche a été remplacé par un tout nouveau système à eau forcé avec radiateur. La transmission est confiée à une boite G 50 à 5 rapports elle aussi originaire de la 911. Finalement à l’heure où le tout électronique envahie l'automobile moderne, quoi de plus jouissif que de voir se réaliser le fruit de l’imagination de certains, surtout lorsque c’est bien fait et plein de bon sens ....



Caractéristiques techniques :

  • Moteur : Flat 6 cylindres à plat
  • Cylindrée : 2,7 Litres
  • Énergie : Essence
  • Disposition : Arrière
  • Puissance : 260 chevaux à 6300 tr/mn
  • Couple : 26 mkg à 5100 tr/mn
  • Transmission : Propulsion
  • Boîte de vitesses : Boîte manuelle G50 à 5 rapports



Sources : © Automag - © Google Images - © YouTube - © Brandpowder




La Porsche Citroën 911 DS de 2014 ...








JPBlogAuto

page 2 de 2 -